Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Le Grand Secret de Mars
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageVen 28 Juil 2006, 16:34:48 Répondre en citant
Le Grand Secret de Mars, papillon des mers


Mars avait un don pour rencontrer les gens et s'en faire des amis, c'était un homme fin très cultivé qui avait beaucoup d'humour et de charisme. D'un point de vue extérieur, il était tout à fait charmant et possédait les bonnes manières du gendre idéal. Personne ne pouvait supposer ce qui se passait en privé. Als das Kind Kind war.


Mars avait un démon intérieur terrifiant. Il luttait contre lui et cette lutte le faisait sombrer dans des abîmes de violence et probablement de démence à coups de bouffées délirante. Dans son pauvre combat, il cherchait à définir les contours d'une identité masculine et virile, à élaborer une image de lui qui lui renvoie une impression de force, combattant tout signe de faiblesse. Il était en quête permanente d'affirmation de soi ce qui provoquait des éruptions ponctuelles d'agressivité, il lui fallait trouver des exutoires à la difficulté de s'assumer. C'était le Grand Secret de Mars, la cause de la séparation d'avec Planète lorsque j'avais un an et demi.


Pourtant Mars n'avait rien d'un gringalet. Il ne mesurait qu'1m69 pour 70 kilos de muscles : il avait été champion universitaire de brasse-papillon compensant sa petite taille par un battement très puissant et des épaules très développées. Je me souviens parfaitement de très beaux moments lorsque nous passions des vacances dans les îles grecques : Mars adorait nager à la lueur du soleil couchant où sa silhouette se découpait sur l'horizon comme une ombre chinoise. Mars était magnifique à regarder nager : sa nage était tout à la fois puissante et souple. Je me souviens de l'impression aérienne qui émanait de ses mouvements fluides, lorsqu'il décollait. Il avait la grâce d'un papillon de mer. Aujourd'hui, quand il m'arrive d'aller nager sans ma planche, je fais toujours quelques mouvements de brasse papillon, pour me souvenir de la beauté de ces moments, lorsque l'enfant que j'étais regardait son père avec admiration et fierté.


Mars était livré à une grande solitude affective, malgré le nombre de conquêtes, son instabilité sentimentale était comme un reflet de son incapacité à s'accepter. L'échec de sa vie amoureuse n'était que le reflet de l'ambivalence fondamentale de ses préférences qui s'opposaient à l'idée qu'il se faisait d'être un homme.


Mars ne m'a jamais ouvertement expliqué sa différence. Mais un enfant, même sans pouvoir nommer ou comprendre dans sa globalité un phénomène, perçoit à sa façon une certaine réalité. Et puis, il y avait des signes que même un enfant peut commencer à appréhender. Mais comment comprendre quelque chose que l'on ne nomme pas, quelque chose dont l'on ne peut parler avec ses amis parce que l'on sent la chape du secret, du non-dit, l'impression confuse qu'il existe des choses tabous qu'on ne peut révéler, même à sa propre famille? C'était comme si malgré tout, je devais rester loyal à Mars et que je devais me taire.


Le secret de Mars était lourd à porter. Parce que l'on sent qu'il y a quelque chose de trouble, de pas tout à fait normal, mais que personne ne l'explique. Et pourtant, je suis persuadé qu'un enfant est en mesure de comprendre si on lui explique et que cette explication lui permet de comprendre davantage le monde qui l'entoure et les différences dont il est composé : la tolérance se nourrit d'intelligence tout comme l'approche de l'altérité radicale.


Pourquoi ce texte aujourd'hui? Parce que je sais que je n'ai plus envie de porter ce secret qui n'est pas le mien. J'estime aussi que je n'ai pas à avoir honte de ce qu'était Mars ou de la maladie qui l'a emporté en 6 mois et pendant laquelle je n'ai pas eu le droit de le voir. La publication de ce texte m'aide à me libérer du Grand Secret de Mars


Mon père était homosexuel, il est mort à 36 ans du SIDA, il pesait 32 kilos



A la morgue je ne l'ai pas reconnu.
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Yno
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2006
Messages: 5 071
Localisation: pas assez près
Humeur du Jour: Presque

MessageVen 28 Juil 2006, 16:47:02 Répondre en citant
merci de nous faire partager le secret de mars...
____________________
..." Ô temps ! suspends ton vol, merdeuh...
[Haut]
Mélisande
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2005
Messages: 2 546

MessageVen 28 Juil 2006, 16:49:03 Répondre en citant
c'est un beau jour qu'aujourd'hui bulles.. calins
très heureuse je suis.. grâce à ce moment... heureuse de te voir sourire.


Dernière édition par Mélisande le Ven 28 Juil 2006, 16:50:45; édité 1 fois
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageVen 28 Juil 2006, 16:50:12 Répondre en citant
Bulles de Nuit a écrit:
Pourquoi ce texte aujourd'hui? Parce que je sais que je n'ai plus envie de porter ce secret qui n'est pas le mien. J'estime aussi que je n'ai pas à avoir honte de ce qu'était Mars ou de la maladie qui l'a emporté en 6 mois


C'est bien que tu n'aies plus envie de porter ce secret qui n'était pas à toi, de toute façon Wink
Même si l'enfant s'est dit qu'il devait l'assumer aussi, quels que soit son poids et sa lourdeur.

Un "petit" nettoyage estival, il n'y a rien de mieux avant de partir à la plage.
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Arwenn
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2005
Messages: 6 889
Humeur du Jour: Et pourtant...

MessageVen 28 Juil 2006, 18:16:33 Répondre en citant
Ynobée a écrit:
merci de nous faire partager le secret de mars...


Oui.

Et j'ajouterais :
Ni toi, ni lui, n'aviez de honte à porter en ce secret.
Nous avons chacun notre chemin à parcourir. Celui de Mars était le sien, uniquement le sien.
Ni le secret, ni la vie de Mars n'étaient à porter par toi.
[Haut]
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageVen 28 Juil 2006, 21:58:36 Répondre en citant
Hugh, Bulles...
calins
He bien voilà, ce n'est plus un secret. Et tu restes le même Bulles à nos yeux, et plus léger aux tiens.

Ce qu'il te reste à parcourir, comme chemin, je crois...c'est quand tu ne sentiras même plus besoin de le dire comme quand on se soulage en avouant une faute... ou alors juste comme on raconte sa vie.

chut01
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Latcho Drom
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2006
Messages: 860
Humeur du Jour: Excusez-moi du peu.

MessageVen 28 Juil 2006, 22:31:35 Répondre en citant
Cher Bulles,

je suis figée.

Chasse tes fantômes.
Comment te dire ?

Une caisse de résonnance chez moi.
Suis obligée de sortir de Mars,
tout comme toi,

je suis en pleurs.

Je t'embrasse.
Line.
[Haut]
Latcho Drom
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2006
Messages: 860
Humeur du Jour: Excusez-moi du peu.

MessageVen 28 Juil 2006, 22:51:17 Répondre en citant
Puis non, je reviens.

Belles bulles...

Une excellente chose que d'avoir mis ces mots.
Bravo.
Latcho.
[Haut]
Athénaïs
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2006
Messages: 437
Localisation: Paraiso Verde
Humeur du Jour: dans la joie....

MessageSam 29 Juil 2006, 09:36:25 Répondre en citant
Comment ne pas être saisie d'émotion?
Plus que ton style, concis, incisif et si simple au fond, j'ai été touchée par la vérité de ton témoignage.
Merci de ta confiance Bulles, pour nous avoir fait partager un secret si délicat et si personnel.
Et je tiens aussi à te féliciter pour avoir réussi à t'analyser et à te décharger d'un poids que tu n'étais pas censé porter. Tu as raison de ne pas avoir honte du secret de Mars, et d'ailleurs, nous ne sommes pas là pour juger qui que ce soit, mais pour te dire que même si l'on n'a pas vécu la même chose, on est sensible aux blessures du coeur de l'enfant. Je suis heureuse de voir que l'enfant blessé a, en quelque sorte, laissé place à l'homme réfléchi, lucide et attachant, apprécié de tous ici... lightkyle
____________________
"L'ordre est le plaisir de la raison, mais le désordre est le délice de l'imagination."

"Se servir d'une seule âme pour être deux." Paul Claudel
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageSam 29 Juil 2006, 09:58:39 Répondre en citant
Bulles de Nuit a écrit:
La publication de ce texte m'aide à me libérer du Grand Secret de Mars


Je prends ton texte pour le lancement d'une discussion Bulles, hein ?

Il y a une chose que je voudrais comprendre : pourquoi était-ce un si grand secret, l'homosexualité de ton père ? Par supposition, cela renvoie l'officialisation dans sa vie intime de son homosexualité aux années 75/80 non ?

Je ne connais pas les moeurs de cette époque, mais il me semble que cela se "libérait" beaucoup concernant cette orientation sexuelle, en tout cas suffisamment pour qu'un homo ne soit pas considéré comme un paria.

Alors pourquoi un "si grand secret" ?

Et pourquoi avoir considéré pendant des années après sa mort qu'il fallait toujours garder ce "grand secret" ?
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Athénaïs
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2006
Messages: 437
Localisation: Paraiso Verde
Humeur du Jour: dans la joie....

MessageSam 29 Juil 2006, 10:08:58 Répondre en citant
J'espère que Bulles répondra à tes question Blue. Mais il me semble qu'il dévoile déjà une partie de la lourdeur de ce secret :
Citation:

Mais comment comprendre quelque chose que l'on ne nomme pas, quelque chose dont l'on ne peut parler avec ses amis parce que l'on sent la chape du secret, du non-dit, l'impression confuse qu'il existe des choses tabous qu'on ne peut révéler, même à sa propre famille?

____________________
"L'ordre est le plaisir de la raison, mais le désordre est le délice de l'imagination."

"Se servir d'une seule âme pour être deux." Paul Claudel
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageSam 29 Juil 2006, 11:17:27 Répondre en citant
d'accord, mais tu oublies la phrase précédente :

Citation:
Mais un enfant, même sans pouvoir nommer ou comprendre dans sa globalité un phénomène, perçoit à sa façon une certaine réalité.


En tant qu'enfant il a senti qu'il devait garder le secret. Mais pourquoi ado, ou jeune adulte, ne s'est-il pas libéré de ce secret qui, heureusement n'est plus devenue une chose honteuse.

Pour la mort par le Sida, c'est différent, avec toutes les conneries qui ont été dites sur le mode de contamination etc, je comprends le côté "caché".
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Athénaïs
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2006
Messages: 437
Localisation: Paraiso Verde
Humeur du Jour: dans la joie....

MessageSam 29 Juil 2006, 11:39:43 Répondre en citant
Bluedream a écrit:
d'accord, mais tu oublies la phrase précédente :

Citation:
Mais un enfant, même sans pouvoir nommer ou comprendre dans sa globalité un phénomène, perçoit à sa façon une certaine réalité.


En tant qu'enfant il a senti qu'il devait garder le secret. Mais pourquoi ado, ou jeune adulte, ne s'est-il pas libéré de ce secret qui, heureusement n'est plus devenue une chose honteuse.

Pour la mort par le Sida, c'est différent, avec toutes les conneries qui ont été dites sur le mode de contamination etc, je comprends le côté "caché".



C'est la grande question ça : pourquoi? Est-on toujours conscient du "pourquoi" nous faisons ceci ou cela?
Il faut parfois laisser du temps au temps pour accepter certaines choses. Et puis dans la vie on n'a pas forcément envie de raconter sa vie à tout le monde...
En tout cas, je trouve que le texte de Bulles est à sa place dans ce forum. Et je me languis que Bulles réponde aux questions que tu lui poses.
____________________
"L'ordre est le plaisir de la raison, mais le désordre est le délice de l'imagination."

"Se servir d'une seule âme pour être deux." Paul Claudel
[Haut]
Latcho Drom
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2006
Messages: 860
Humeur du Jour: Excusez-moi du peu.

MessageDim 30 Juil 2006, 12:53:29 Répondre en citant
La portée du non-dit...

Et dire ?
Pourquoi ?
pensif
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageDim 30 Juil 2006, 22:20:25 Répondre en citant
Latcho Drom a écrit:
La portée du non-dit...

Et dire ?
Pourquoi ?
pensif


Et pourquoi aujourd'hui ?
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageDim 30 Juil 2006, 22:22:19 Répondre en citant
Athénaïs a écrit:
En tout cas, je trouve que le texte de Bulles est à sa place dans ce forum. Et je me languis que Bulles réponde aux questions que tu lui poses.


Ou à celles que tu pourrais lui poser, la discussion est ouverte, sur Bulle, sur Mars, sur ce qui te touche chez l'un ou chez l'autre ? Wink
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageLun 31 Juil 2006, 11:39:46 Répondre en citant
Bon d'abord, merci à tous pour vos messages dont j'ai pris connaissance tard cette nuit. J'avoue que j'avais un grande appréhension et que je suis parti en week-end avec l'impression d'avoir balancé une pierre dans une vitre et d'être parti en courrant.

Oui vraiment merci. jap:

Ce texte et la publication provoquent en moi des réactions en chaîne, dont la plupart j'en suis sûr échappent à mon entendement conscient.

Je vais tâcher maintenant de répondre à vos messages.
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageLun 31 Juil 2006, 11:45:53 Répondre en citant
Aladin a écrit:
Hugh, Bulles...
calins
He bien voilà, ce n'est plus un secret. Et tu restes le même Bulles à nos yeux, et plus léger aux tiens.

Ce qu'il te reste à parcourir, comme chemin, je crois...c'est quand tu ne sentiras même plus besoin de le dire comme quand on se soulage en avouant une faute... ou alors juste comme on raconte sa vie.

chut01


C'est vraiment le message qui m'a le plus rassuré et effectivement, il y a il me semble des choses que j'ai à creuser dans cette impression de faute à avouer.

Comme si finalement, je devais essayer de convaincre ou devoir désamorcer qu'en ayant eu une enfance compliquée, difficile, je devais malgré tout prouver que je pouvais être quelqu'un de bien, quelqu'un de stable avec qui l'on peut s'engager sans craintes sur des relations amicales ou amoureuses. Bref, que je pouvais être digne de confiance comme un autre, que je ne frapperai pas mes enfants et que mon identité sexuelle n'est pas perturbée par le poids du secret de Mars.

Merci Mister. jap:
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageLun 31 Juil 2006, 11:46:53 Répondre en citant
Latcho Drom a écrit:
Cher Bulles,

je suis figée.

Chasse tes fantômes.
Comment te dire ?

Une caisse de résonnance chez moi.
Suis obligée de sortir de Mars,
tout comme toi,

je suis en pleurs.

Je t'embrasse.
Line.


Ma MP t'est ouverte si tu souhaites parler ce cette causse de résonnance. calins
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageLun 31 Juil 2006, 11:48:20 Répondre en citant
Athénaïs a écrit:
Je suis heureuse de voir que l'enfant blessé a, en quelque sorte, laissé place à l'homme réfléchi, lucide


Hum, je ne sais pas si j'y suis mais j'avance en tout cas... Wink
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageLun 31 Juil 2006, 12:08:34 Répondre en citant
Bluedream a écrit:
Bulles de Nuit a écrit:
La publication de ce texte m'aide à me libérer du Grand Secret de Mars


Je prends ton texte pour le lancement d'une discussion Bulles, hein ?

Il y a une chose que je voudrais comprendre : pourquoi était-ce un si grand secret, l'homosexualité de ton père ? Par supposition, cela renvoie l'officialisation dans sa vie intime de son homosexualité aux années 75/80 non ?

Je ne connais pas les moeurs de cette époque, mais il me semble que cela se "libérait" beaucoup concernant cette orientation sexuelle, en tout cas suffisamment pour qu'un homo ne soit pas considéré comme un paria.

Alors pourquoi un "si grand secret" ?

Et pourquoi avoir considéré pendant des années après sa mort qu'il fallait toujours garder ce "grand secret" ?


Bluedream, tu l'as bien perçu, ta question est bien évidemment le fond du problème.

Il y a 20 ans, il n' y avait pas la gay-pride, il n'y avait pas les bars ou les restos du Marais (en fait ils existaient mais de façon très discrètes), la Californie apparaissait comme l'Eldorado pour sa permissivité et sa tolérance, on était au tout début de l'affirmation voire de la revendication de l'homosexualité. Il n'y avait pas toute cette affirmation actuelle cette revendication qui a aidé beaucoup d'homosexuels à assumer leurs différences, tout simplement leurs désirs et vivre parfois au grand jour leur amour. Les comings out se soldaient quasiment invariablement par une brouille d'avec les parents, voire les amis (si on ne les avait pas bien choisis). Paria? Ben si un peu, c'est en tout cas l'impression que j'avais à l'époque. Il faut dire aussi que les enfants peuvent être cruels et que je me suis mordu les doigts d'avoir dit à un ami quand j'avais 9 ans qu'un homme dormait dans le lit de Mars.

Ce genre de choses semble plus banal maintenant. Mais il faut dire aussi qu'on prend le temps d'expliquer les enjeux aux enfants. Le non-dit c'est ce qu'il y a de pire.

Aujourd'hui, il existe tout un tas d'associations, de lieux de rencontres voire de forums qui permettent aux homosexuels de s'intégrer, de ne plus vivre cachés, seuls avec la difficulté de vivre et d'assumer une sexualité différente et en dehors quoi qu'on en dise de la norme.

Pourtant, à lire les témoignages sur ces forums, on se rend compte que les difficultés sont du même ordre que celles rencontrées par Mars, il y a 20 ans. J'ai beaucoup aimé rencontrer des gens du forum homo de docti parce que cela m'a aussi permis de véifier ou creuser ma compréhension rétrospective de ce qu'a pu être la vie de Mars. Et particulièrement avec un des animateurs de ce forum qui a la trentaine donc a priori à peu près le même genre de questionnements et de difficultés que Mars : La difficulté d'être homosexuel dans le milieu professionnel, d'entendre les blagues lourdingues, la difficulté de le dire à sa famille, la difficulté de l'acceptation de soi et de l'image véhiculée.

Et puis moi aussi, en un sens je l'ai vécu, cette difficulté à parler de l'orientation sexuelle de mon père, ce mélange de honte ou de prudence : uniquement à en parler à des gens susceptibles de comprendre. On ne peut le dévoiler à n'importe qui. C'est comme si on devait sélectionner ses interlocuteurs et que le critère était une sorte d'intelligence émotionnelle.

Ensuite, il y a effectivement plusieurs éléments qui font naître la honte. Ne serait-ce que la qualifications des Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) que l'on qualifie de maladie honteuse. Mars est décédé en août 1985, et à cette époque la maladie était encore très mal connue. Le virus venait d'être découvert très peu de temps auparavant. L'AZT était à un stade quasi expérimental et les précautions liées aux risques de maladie opportuniste ont participé aussi au fait que je n'ai pas été autorisé à voir mon père à l'hôpital, que les cadeaux devaient être sous vide etc.... Il y avait dans le traitement même de la maladie, comme une mise à distance, une quarantaine qui augmentait encore le poids du secret.

Au moment de l'haspitalisation, je ne savais pas de quelle maladie souffrait mon père, je ne l'ai su qu'après son décès.

Et puis, aussi, il fallait entendre le discours ambiant à l'époque, sur le SIDA, maladie transmise par les singes et qui était une sorte de punition divine contre les homosexuels ou les actes contre-nature.

Pour toutes ces raison, pour tous ces discours et malgré le caractère parfois outrancier de leurs actions, je suis très reconnaissant aux associations comme Act-up, car il fallait justement ce type de discours et d'actions vindicatifs pour faire bouger les choses, faire évoluer les mentalités. D'ailleurs, si l'on en croit la dernière campagne de pub à la télé, le fait d'être séropositif ne va pas du tout de soi dans notre société de 2006. Il reste encore du travail à faire.
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageLun 31 Juil 2006, 12:11:45 Répondre en citant
Bluedream a écrit:
d'accord, mais tu oublies la phrase précédente :

Citation:
Mais un enfant, même sans pouvoir nommer ou comprendre dans sa globalité un phénomène, perçoit à sa façon une certaine réalité.


En tant qu'enfant il a senti qu'il devait garder le secret. Mais pourquoi ado, ou jeune adulte, ne s'est-il pas libéré de ce secret qui, heureusement n'est plus devenue une chose honteuse.

Pour la mort par le Sida, c'est différent, avec toutes les conneries qui ont été dites sur le mode de contamination etc, je comprends le côté "caché".


Parce qu'il me semble que ce n'est toujours pas aisé de dire. Ce n'est même toujours pas aussi facile de dévoiler ne serait-ce qu'un fantasme homo ou raconter une histoire comme l'a fait Café par exemple sur PDM.

Il me semble que cela ne va toujours pas de soi.
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Athénaïs
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2006
Messages: 437
Localisation: Paraiso Verde
Humeur du Jour: dans la joie....

MessageLun 31 Juil 2006, 12:12:07 Répondre en citant
Citation:

C'est vraiment le message qui m'a le plus rassuré et effectivement, il y a il me semble des choses que j'ai à creuser dans cette impression de faute à avouer.

Comme si finalement, je devais essayer de convaincre ou devoir désamorcer qu'en ayant eu une enfance compliquée, difficile, je devais malgré tout prouver que je pouvais être quelqu'un de bien, quelqu'un de stable avec qui l'on peut s'engager sans craintes sur des relations amicales ou amoureuses. Bref, que je pouvais être digne de confiance comme un autre, que je ne frapperai pas mes enfants et que mon identité sexuelle n'est pas perturbée par le poids du secret de Mars.

Merci Mister. jap:


Tu sais Bulles. Même si l'enfance joue un rôle important dans nos vies, il faut se garder d'être déterministe ou fataliste. Chaque être humain ne se résume pas à ce qu'il a vécu étant enfant. Nous avons tous une personnalité et une liberté qui nous permet d'être quelqu'un de bien, comme tu dis... Mais pas de doute, toi tu l'es! kis
____________________
"L'ordre est le plaisir de la raison, mais le désordre est le délice de l'imagination."

"Se servir d'une seule âme pour être deux." Paul Claudel
[Haut]
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageLun 31 Juil 2006, 12:14:34 Répondre en citant
Bluedream a écrit:
Latcho Drom a écrit:
La portée du non-dit...

Et dire ?
Pourquoi ?
pensif


Et pourquoi aujourd'hui ?


Plusieurs raisons, Mars est décédé le 19 août la veille de son 37ème anniversaire, la période est toujours délicate.

Ensuite, quelqu'un de mon entourage m'a fait son coming-out très récemment. Et beaucoup de choses de lui me rappellent mon père. Nous avons beaucoup parlé et précisément sur la question de savoir s'il devait le dire à ses enfants.
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageLun 31 Juil 2006, 12:15:38 Répondre en citant
Athénaïs a écrit:


Tu sais Bulles. Même si l'enfance joue un rôle important dans nos vies, il faut se garder d'être déterministe ou fataliste. Chaque être humain ne se résume pas à ce qu'il a vécu étant enfant. Nous avons tous une personnalité et une liberté qui nous permet d'être quelqu'un de bien, comme tu dis... Mais pas de doute, toi tu l'es! kis


La confiance en soi, c'est très long à élaborer. Wink kis
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com