Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Guy Levis Mano, poèmes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Fragments littéraires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Oxymore
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2006
Messages: 71
Localisation: Picardie
Humeur du Jour: S'occuper pour se griser...

MessageMar 18 Juil 2006, 11:56:12 Répondre en citant



J'ai évoqué la magie de l'association des mots et de la musique. Et j'ai omis d'y intégrer la gestuelle du corps...

Guy LEVIS MANO l'a fait merveilleusement. Je vous adresse quelques mots de son recueil "C'est un tango pâmé":

"Les violons cadencent
glissants et douloureux
la pose passionnée des lèvres
qui désiraient encore
quand d'autres se fermèrent...

Le tango... puis le silence!

Les rêves défunts
les souvenirs lassés...

Quelques pétales
quelques goutes tombées des yeux!

Laissez, laissez!

Ecoutez les couples mourir là-bas
en la pose merveilleuse des lèvres jointes,

C'est l'amour... ce n'est rien...
C'est un tango pâmé qui vient de finir..."
____________________
Vagabonde dans les endroits où certains se perdent, d'autres se trouvent...
[Haut]
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageMar 18 Juil 2006, 13:22:31 Répondre en citant
pascal a écrit:
J'ai évoqué la magie de l'association des mots et de la musique. Et j'ai omis d'y intégrer la gestuelle du corps...

Guy LEVIS MANO l'a fait merveilleusement. Je vous adresse quelques mots de son recueil "C'est un tango pâmé":

"Les violons cadencent
glissants et douloureux
la pose passionnée des lèvres
qui désiraient encore
quand d'autres se fermèrent...

Le tango... puis le silence!

Les rêves défunts
les souvenirs lassés...

Quelques pétales
quelques goutes tombées des yeux!

Laissez, laissez!

Ecoutez les couples mourir là-bas
en la pose merveilleuse des lèvres jointes,

C'est l'amour... ce n'est rien...
C'est un tango pâmé qui vient de finir..."


J'aime bien aussi celui-là de Bobby Lapointe :... Mr. Green

Loumière Tango...


Ma qué c'est la loumière Tan-go
Y les mousiciens zouent Tango
Yo souis dou pays del tan-go
Y yo lo boudrais danser
(Si si si si)

Yo distingué ouna Chiquita
Mon beau regard noir l'invita
Ma qu'avec oun' grace esquiss'
Ell' me dit : "Yo l'ai promis'"
(Hay hay hay hay)

Et pour pas manquer la danse
Yo m'incline vers sa sœur
Belle comme oune contrebasse
Avec un chapeau à fleur

La la de mi amor
La la tu corason
La la de tu amor
La la de mi corason

A... pres le tango il vient oune raspa
Et yo ne peux plus décoller de ses bras
Avec tout le poids de son corps bien garni
Ell'saute à pieds joints sur mes souliers vernis.

Et yo n'ai jamais fini
De danser de sous sa loi
Bientôt mes souliers vernis
Ne le sont pas plus que moi

Yo n'ai yamais ou de sance
Moi qui suis un Arzentin
Depuis que ye suis en France
Per l'amour... yo fais "Tintin"

Si es que yo lo digo
Lo repetira usted
Pero si no lo digo
No se le repetira

Y si no lo digo you
Ninguno podra oir
Y si no lo puede oir
Nose le repetira

Oui da, ouida, da, da

Ma que revient louièr' Tango
Les mousiciens rezouent Tango
Et soudain yo m'aperçois, si
Que monte en moi un émoi
(Si si si si)

Un émoi qui grossi, grossi
Ma cabalière aussi rosit
Contre moi son beau corps tant gros
Tangue au rythme du Tango
(He he he he)

Ma qu'elle a un beau collier
Ma que voilà l'escalier
Que ça nous monte au premier
Les salons particouliers !

La la la de mi amor
La la la tu corason
La la la de tu amor
La la la mi corason

Et le yo lui fais une proposition
Ma qu'ell dit : "Bous êtes un grand polisson"
Et ça voulait dire que z'ai permission
De mui procurer beaucoup de grands frissons

J'ai montré tout mon savoir :
La bebete qui monte qui monte
El mille pattes paillard
El perroquet qui sanglote

La brouette yaponaise
La marmite à tourniquet
Le tournedos Béarnaise
El derviche à grand braquet

Si es que yo lo digo
Lo repetara usted
Pero si no lo digo
No se le repetara

Y si no lo digo yo
Ninguno podra oir
Y si no lo puede oir
No se le repetara

Oui da, ouida, da, da

Que se me souviendrais tout l'temps
De ce Tango à Mille Temps
(Si, si, si, si)

____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Oxymore
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2006
Messages: 71
Localisation: Picardie
Humeur du Jour: S'occuper pour se griser...

MessageMer 19 Juil 2006, 18:27:37 Répondre en citant
Dans un autre genre...

Il y a bien toutes les dimensions artistiques.

Et une certaine poésie...
____________________
Vagabonde dans les endroits où certains se perdent, d'autres se trouvent...
[Haut]
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageMer 19 Juil 2006, 19:02:28 Répondre en citant
pascal a écrit:
Dans un autre genre...

Il y a bien toutes les dimensions artistiques.

Et une certaine poésie...


Une très grande poésie oui! Et d'ailleurs elle s'exprimait de tout son être, de toute sa façon d^'être et de chanter.


Je repense encore à sa façon d'interprêter "Avanie et Framboise" dans "Tirez sur le pianiste" de Truffaut.

Il a une allure incroyable et en plus il est sous-titré.
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Fragments littéraires Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com