Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Mireille la secretaire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
waterlily
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2006
Messages: 1 005
Localisation: Sur ma stratosphere
Humeur du Jour: Au plus pres du bonheur.

MessageLun 10 Juil 2006, 17:55:53 Répondre en citant
Mr Plantin lui avait demande de venir dans son bureau le mardi 5 a 18h precises.
Curieuse heure pour un rendez vous professionnel, se disait-elle.
Mireille travaillait dans la meme boite depuis 6 ans, comme secretaire commerciale.
Rien de bien extraordinaire. Elle prenait les commandes des clients, etablissait les devis, faxait les factures, s`assurait que tout etait en ordre. Rien de bien extraordinaire, se disait-elle. Pour elle, c`etait un boulot comme un autre. Ca payait son loyer, ses factures, et lui laissait juste assez pour sortir un peu avec ses copines, et s`achetait ce dont elle avait envie.
Depuis quelque temps, Mr Plantin son responsable lui demandait de s`impliquer plus, lui donnait un peu plus de responsabilite. Elle se demandait pourquoi, mais bon, pourquoi rechigner a la tache, quand son patron vous en demande plus. Pas compliquee pour un sou, Mireille, elle faisait ce qu`on lui demandait, pour peu que c`etait realisable. Et tout ce qu`elle faisait, elle le reussissait. Son patron etait content, ne le lui disait pas directement, mais elle le sentait qu`il etait satisfait. Pas compliquee, Mireille, elle ne cherchait meme pas avoir plus de reconnaissance.. Du moment que son patron ne se plaignait pas, c`est qu`il etait satisfait de son travail et d`elle.
A 27 ans, Mirelle avait eu un homme dans sa vie, qu`elle avait aime, mais pas plus que ca.. Ils avaient vecu ensemble, un peu, comme on vivote, on s`habitue a vivre ensemble, on se tient compagnie, sans se poser de questions sur le lendemain. Ils etaient sortis ensemble voir des concerts dans la grande ville, s`etaient rendus dans les grands restaurants pour mener la grande vie.. Et puis au bout de quelques annees, il avait decide de la quitter, comme ca, sans preavis, sans post it laisse sur le lit, sans message sur le repondeur. Aucun adieu, aucune remontrance, il etait parti. Alors Mireille avait repris sa vie de celibataire. Pas compliquee, Mireille, elle prenait l`amour comme il venait, sans se demander si c`etait vraiment le veritable amour. Peu importe se disait-elle, elle avait ete avec quelqu`un, avait connu la vie de couple, c`etait deja ca.. C`est ce qu`elle se disait, Mireille.
Alors depuis quelques annees, elle rencontrait des garcons qui lui faisaient la cour, avec plus ou moins d`empressement. Elle se laissait faire, Mireille, l`oeil febrile, le regard ourle, elle faisait sa midinette. Elle sortait aussi avec ses copines. Ses copines ne parvenaient pas tout a fait a comprendre Mireille, mais elles l`aimaient telle qu`elle etait. Elle etait pleine de joie de vivre, agreable, gentille, toujours prete a aider, a recevoir les confidences, a preter une recette de cuisine.
Et puis vint le jour du rendez vous dans le bureau de son patron. Peut etre etait-ce le glas qui sonnait, une promotion. Mireille ne cherchait pas la promotion, mais comme elle etait une employee modele, elle s`etait quand meme preparee pour l`heure fatitidique. Revetue de son plus beau tailleur, un fin chemisier de coton blanc, des escarpins a la derniere mode, les cheveux ondules sur ses epaules, le rimmel juste ce qu`il fallait. Elle aurait ete tres jolie, si elle meme y avait pris quelque attention. Pas compliquee, Mirelle, elle suivait juste les conseils des magazines ou des copines, et si ca la rendait jolie, tant mieux, sinon tant pis.
Alors a 17h58, elle rangea son bureau, se leva et dirigea doucement mais d`un pas assure vers le bureau de Mr Plantin. Elle frappa un coup discret a la porte close.
-Entrez ! cria une voix grave
Mireille ouvrit la porte et penetra dans ce bureau vaste ,situe tout au bout de l`immeuble. La fenetre donnant derriere le bureau etait le seul vis a vis.
Elle fit maintenant face a son patron, qui la regardait fixement, intensement, comme a son habitude, comme il le faisait avec tout le monde. Un regard qui se voulait impressionnant, dominant, quoique l`apparence physique du personnage ne portait pas a cette image. Grand, certes, mais frele et un peu gauche.. Un de ces patrons qui passerait plutot inapercu, n`etait-ce pour sa voix qu`il voulait forte.
Il la fit asseoir dans le fauteuil de gauche, en diagonale de lui. Alors il prit la parole. Et pendant pres de 15 minutes, il vanta les qualites professionnelles de Mireille. Mireille ecoutait, surprise de se decouvrir tant de talents, mais bon, puisque son patron le disait, ca devait etre vrai. Ces interminables palabres s`acheverent enfin par un petit toussotement. Il lui fit signe d`aller chercher un dossier dans son armoire, elle connaissait cette armoire.Souvent, elle avait du aller prendre des dossiers.
Obeissante, Mireille. Comme toujours.
Bien, se dit-il, ca me facilitera la tache. Alors il vint se glisser derriere elle et d`une main lui baillonna la bouche, de l`autre la plaqua contre l`armoire.Il prit ensuite d`une main un mouchoir dans sa poche et la baillonna. Bon Dieu, qu`est-ce qu`il en avait envie. Des mois que sa femme ne voulait plus le toucher, plus de gaterie. Alors cette petite Mireille, bete comme tout, toujours docile, elle se laisserait faire.
Il fit glisser sa culotte en dentelle. Baissa son pantalon. La penetra brutalement. Pas d`etat d`ame. Pourquoi en avoir. Elle etait faite pour ca. Devait etre chienne avec les hommes, se disait-il. Alors il la laboura, methodiquement, brutalement. 10 coups, 20 coups, ses rales se firent `han !!! ` . Puis un soubresaut. Bon Dieu que c`etait bon de baiser. Il la debaillonna.
`Ca y est, c`est fini` se dit Mireille. Elle se rajusta et sortit du bureau, prit son sac, puis quitta l`immeuble en direction de l`arret de bus. Rien, pas de larmes, pas de soupirs, pas de sourire, pas de cris. Rien. Pas compliquee Mireille.
Demain elle sortait avec ses copines.
____________________
What you see is what you get
Another one bites the dust
[Haut]
Oxymore
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2006
Messages: 71
Localisation: Picardie
Humeur du Jour: S'occuper pour se griser...

MessageLun 10 Juil 2006, 19:13:49 Répondre en citant
Réalité crue et cruelle...

Une certaine philosophie de la vie qui collerait bien à une certaine Amélie.
____________________
Vagabonde dans les endroits où certains se perdent, d'autres se trouvent...
[Haut]
waterlily
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2006
Messages: 1 005
Localisation: Sur ma stratosphere
Humeur du Jour: Au plus pres du bonheur.

MessageLun 10 Juil 2006, 19:26:59 Répondre en citant
pascal a écrit:
Réalité crue et cruelle...

Une certaine philosophie de la vie qui collerait bien à une certaine Amélie.



Je n`ai pas cherche a depeindre telle chose plutot qu`autre chose.
j`etais au boulot ce matin, et j`ai soudain pense, je pourrais faire un texte sur une secretaire.. lol7:
Pas decrire le boulot d`une secretaire, ni une journee typique ou atypique mais raconter une histoire.
J`ai commence ce midi et les idees sont venues au fur et a mesure..

Je fonctionne souvent a l`instinct, a l`improvisation.
____________________
What you see is what you get
Another one bites the dust
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com