Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Une équation du bonheur

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageJeu 11 Mai 2006, 09:18:17 Répondre en citant
"Le sucre est soluble dans l'eau, les problèmes le sont dans la mathématique", ironisait son professeur à l'époque de ses études scientifiques.

Il avait conscience d'avoir trop pris au pied de la lettre cette maxime facile. Une équation pour chaque question, une solution cartésienne à chaque problème. Un budget pour un découvert bancaire, du temps et des astuces pour faire apprendre une poésie à son fils, un dosage précis des ingrédients pour une recette de cuisine, un câlin pour rassurer, un algorithme pour un programme informatique... Il avait toujours tout ramené à la logique. Un axiome, des données, une démonstration, une solution. Et jusqu'ici, ça avait plutôt bien fonctionné.

Cette cochonnerie d'esprit cartésien, ce formatage du cerveau en prépa, tout avait contribué à lui faire croire que le monde pouvait se gérer à coups d'additions et de multiplications.

Il savait qu'il subsistait en mathématiques des problèmes non-démontrés. Des curiosités sur lesquelles de nombreuses têtes pensantes s'étaient penchées pendant des dizaines d'années.

Pourtant aujourd'hui, il découvrait avec contrariété un nouveau problème insoluble auquel les chercheurs n'avaient pas songé: l'absence de bonheur par absence d'amour. Son orgueil lui avait fait croire que dans ce cas également, il suffisait d'appliquer les bonnes vieilles méthodes: poser la question, établir le cheminement de pensée, puis démontrer pour aboutir à la solution.

Hélas, il constatait, amer, que tout ne se ramenait pas à une simple équation. Même en abandonnant la règle à calcul au profit de la prose, même en troquant les racines carrées contre des verbes, les développements limités contre des compléments d'objet direct, les intégrales contre des pronoms, rien ne semblait déboucher. Pas de bonheur en bas de page, pas de conclusion, pas d'épilogue rassurant.

Pire: si le mathématicien pouvait sereinement plancher des mois durant sur une seule et même énigme, ce n'était pas applicable dans son cas. Plus le temps passait, plus la situation se dégradait. Son manque d'amour déteignait sur son couple, et la froideur s'installait inéluctablement. Il était donc hanté par un chronomètre imaginaire, un sablier duquel un tas de "supportable" s'écoulait inexorablement. Plus le temps passait, plus la situation pourrissait. Et plus la situation pourrissait, moins il se sentait capable de résoudre l'équation.

Il avait compris que son bonheur avait disparu peu à peu, en même temps que l'amour pour sa femme. D'autres hommes, sans aucun doute nombreux, se seraient largement contentés de ce qu'il possédait: une maison paisible, des enfants merveilleux, un travail... Et n'auraient vu en l'absence d'amour qu'un léger désagrément parfaitement gérable.

Pas lui. Il ne s'imaginait pas vivre sans bonheur. Il ne se voyait pas vivoter et vieillir avec une telle absence. Ce bonheur, c'était un des oiseaux de passage de Richepin. Lui était le canard cloué au sol...

Regardez-les passer, eux: ce sont les sauvages
Ils vont tout leur désir le veut par-dessus monts
Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages
L'air qu'ils respirent ferait éclater vos poumons.

(...)

Pour choyer cette femme et nourrir cette mère
Ils pouvaient devenir volailles comme vous
Mais ils sont avant tout des fils de la chimère
Des assoiffés d'azur, des poètes, des fous


Il avait néanmoins la conviction profonde que son salut ne résidait pas dans le célibat mais dans une nouvelle vie à deux. Une vie où l'amour serait à nouveau un moteur, un élan, un bien, une condition nécessaire au bonheur. Pourtant dans l'immédiat, il n'avait aucune envie de remettre ça et ne songeait qu'à la séparation probable, et à la vie solitaire qui s'ensuivrait. Retrouver ce bonheur dans une relation avec une femme, c'était le risque de reproduire le même schéma, les mêmes erreurs, le même quotidien qui détruisait son couple actuellement.

Il réfléchit des semaines durant, il noircit des dizaines de feuilles qui terminèrent toutes à la corbeille. Il recommença sans cesse, griffonnant des dérivées, établissant des matrices, jonglant dans le réel et dans l'imaginaire pur. En fin de compte, il obtint un résultat étonnament clair: l'équation raisonnable qu'il dessina ressemblait à s'y méprendre à une division.
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !


Dernière édition par Wiliam le Jeu 11 Mai 2006, 12:09:06; édité 1 fois
[Haut]
Margot
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2006
Messages: 3 269
Localisation: salamandre au feu lovée
Humeur du Jour: miluji tě

MessageJeu 11 Mai 2006, 10:36:04 Répondre en citant
Viens que je te fasse un gros câlin... Monsieur le scientifique ! calins

Elle n'est pas si compliquée la vie, ce sont nos choix qui le sont. Mais comme elle est courte et que l'objectif est simple, être heureux, il vaut mieux éviter de laisser pourrir...

"se rendre chaque année dans un endroit nouveau"
"être tendre avec la terre"
"cultiver son immortalité"

Elle est là la résolution de ton équation.

Tu sais... Oui. Je sais que tu sais...

kis
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageJeu 11 Mai 2006, 10:42:23 Répondre en citant
Mais... Mais... Mais nous sommes dans la section "bibliothèque", ma chère Marguerite...
Donc "toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé..." whistle

Merci !

kis
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Arwenn
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2005
Messages: 6 889
Humeur du Jour: Et pourtant...

MessageJeu 11 Mai 2006, 11:18:05 Répondre en citant
Nom de Dieu, Wil !

Quand je pense que je n'ai pas encore lu tous tes mots...

Merci à toi. Ecris, écris....tu ne trouveras peut-être pas la solution, mais au moins on se sent moins seuls à chercher en te lisant...jap:
[Haut]
Lupus
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2006
Messages: 190

MessageJeu 11 Mai 2006, 12:39:19 Répondre en citant
J'ai reçu un coup en te lisant ce matin Wiliam, la preuve en est ce post, alors que je reste généralement silencieux.

Si toute ressemblance est fortuite, elle n'en restera pas moins présente pour tout ceux qui planchent encore,
[Haut]
Démo
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2005
Messages: 8 960
Humeur du Jour: Trop au lit pour être au Net

MessageJeu 11 Mai 2006, 12:51:23 Répondre en citant
Voilà un texte qui va trouver une jolie place dans la bibliothèque.
Merci

Ce poème de Richepin, il me suit partout également.
Et le peu qui viendra
D'eux à vous
C'est leur fiante
Les bourgeois sont troublés
De voir passer les gueux

J'adorais l'idée de chier sur les bourgeois... jusqu'au jour où je me suis rendu compte que je m'étais chié dessus!


Bon, Ammelle, t'as toujours pas résolu ton équation à 3 inconnus?

____________________
Puisque j'te l'dis !
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageSam 13 Mai 2006, 21:58:39 Répondre en citant
Pff, Will, ton équation "imaginaire", elle est poignante, elle est prenante, et contrairement à ce que dit Marguerite, si la vie est simple, ce sont les humains qui sont difficiles, compliqués, déjà tout seul c'est dur d'être d'accord et en accord avec soi, alors quand en plus il faut conjuguer à deux, ça multiplie ton équation.

Et recommencer ailleurs avec un(e) autre n'est peut-être pas la solution, ce n'est peut-être pas l'autre qui est en cause, mais soi, ou cette idée de deux heureux, à long terme.
Enfin, je ne sais pas.

Puis de toute façon même si je me débrouillais, je n'ai jamais eu le moindre goût pour les maths.
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
cafeinoman
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 1 090
Localisation: nantes
Humeur du Jour: yipiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

MessageDim 14 Mai 2006, 15:56:36 Répondre en citant
Citation:
Et recommencer ailleurs avec un(e) autre n'est peut-être pas la solution, ce n'est peut-être pas l'autre qui est en cause, mais soi, ou cette idée de deux heureux, à long terme.
Enfin, je ne sais pas.


Parfois un nouveau départ dans la vie est nécessaire Wink

Même si l'un avec l'autre, on a été heureux, au moins un moment. Wink
____________________
LOL
[Haut]
waterlily
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2006
Messages: 1 005
Localisation: Sur ma stratosphere
Humeur du Jour: Au plus pres du bonheur.

MessageDim 14 Mai 2006, 19:19:35 Répondre en citant
cafeinoman a écrit:
Citation:
Et recommencer ailleurs avec un(e) autre n'est peut-être pas la solution, ce n'est peut-être pas l'autre qui est en cause, mais soi, ou cette idée de deux heureux, à long terme.
Enfin, je ne sais pas.


Parfois un nouveau départ dans la vie est nécessaire Wink

Même si l'un avec l'autre, on a été heureux, au moins un moment. Wink


Sages paroles, Cafe, meme si faire ce pas est souvent difficile le moment venu.

Il ne faut pas se priver de la chance et/ou l`opportunite d`etre heureux a deux. La vie est un risque perpetuel qu`il faut courir, sinon a quoi bon vivre.
____________________
What you see is what you get
Another one bites the dust
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageLun 15 Mai 2006, 09:12:36 Répondre en citant
Je rejoins Blue: repartir à deux quand on a déjà des choses à régler avec soi-même, pas évident... Et puis, la crainte de se replanter, de reproduire le même schéma, les mêmes erreurs. Parce qu'au fond, on ne change pas sa nature, au mieux on s'y adapte, on apprend à s'accepter comme on est. Au mieux.
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
waterlily
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2006
Messages: 1 005
Localisation: Sur ma stratosphere
Humeur du Jour: Au plus pres du bonheur.

MessageLun 15 Mai 2006, 11:47:01 Répondre en citant
wiliam kain a écrit:
Je rejoins Blue: repartir à deux quand on a déjà des choses à régler avec soi-même, pas évident... Et puis, la crainte de se replanter, de reproduire le même schéma, les mêmes erreurs. Parce qu'au fond, on ne change pas sa nature, au mieux on s'y adapte, on apprend à s'accepter comme on est. Au mieux.


La crainte de se replanter est humaine.
Repartir a deux quand l`une des deux personnes n`est pas en phase avec soi meme, ok, pas evident. Mais l`autre personne peut participer au processus justement.

Sans doute mon cote trop optimiste qui me fait dire ca..
pas de ma faute
____________________
What you see is what you get
Another one bites the dust
[Haut]
Margot
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2006
Messages: 3 269
Localisation: salamandre au feu lovée
Humeur du Jour: miluji tě

MessageLun 15 Mai 2006, 19:45:43 Répondre en citant
Peut être que la perspective de l'engagement "pour la vie" est paralysante. Je préfère penser que je rencontrerai un homme qui me donnera envie de l'accompagner... quelques temps.
Les relations me semblent alors rapportées à une échelle plus humaine. On voit moins loin, mais plus détendu ! Mr. Green
Et cela a l'immense avantage d'éviter de penser en terme de réussite ou d'échec... ce qui me hérisse dès lors qu'il s'agit de sentiments et de partage.
[Haut]
Arwenn
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2005
Messages: 6 889
Humeur du Jour: Et pourtant...

MessageLun 15 Mai 2006, 21:31:26 Répondre en citant
Marguerite a écrit:
Peut être que la perspective de l'engagement "pour la vie" est paralysante. Je préfère penser que je rencontrerai un homme qui me donnera envie de l'accompagner... quelques temps.
Les relations me semblent alors rapportées à une échelle plus humaine. On voit moins loin, mais plus détendu ! Mr. Green
Et cela a l'immense avantage d'éviter de penser en terme de réussite ou d'échec... ce qui me hérisse dès lors qu'il s'agit de sentiments et de partage.


jap:
[Haut]
Morgane
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2005
Messages: 1 003
Localisation: loin, loin, très loin...
Humeur du Jour: je sais plus...

MessageLun 15 Mai 2006, 21:39:26 Répondre en citant
Ammelle a écrit:
Marguerite a écrit:
Peut être que la perspective de l'engagement "pour la vie" est paralysante. Je préfère penser que je rencontrerai un homme qui me donnera envie de l'accompagner... quelques temps.
Les relations me semblent alors rapportées à une échelle plus humaine. On voit moins loin, mais plus détendu ! Mr. Green
Et cela a l'immense avantage d'éviter de penser en terme de réussite ou d'échec... ce qui me hérisse dès lors qu'il s'agit de sentiments et de partage.


jap:


Un double jap: ...j'suis bien d'accord !!!
____________________
On s'habitue à tout, même à l'enfer...
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageMar 16 Mai 2006, 08:23:26 Répondre en citant
Marguerite a écrit:
Peut être que la perspective de l'engagement "pour la vie" est paralysante. Je préfère penser que je rencontrerai un homme qui me donnera envie de l'accompagner... quelques temps.
Les relations me semblent alors rapportées à une échelle plus humaine. On voit moins loin, mais plus détendu ! Mr. Green
Et cela a l'immense avantage d'éviter de penser en terme de réussite ou d'échec... ce qui me hérisse dès lors qu'il s'agit de sentiments et de partage.

jap: jap: jap:
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com