Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Oedipe et son destin
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> EN APARTÉ : PALABRES ET CAUSERIES -> La Plume à papote
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yno
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2006
Messages: 5 071
Localisation: pas assez près
Humeur du Jour: Presque

MessageLun 10 Avr 2006, 11:00:39 Répondre en citant
Voilà une histoire qui m’a toujours fasciné quand j’ai commencé à en connaître l’implication dans un domaine particulier.
L’histoire d’oedipe dans la mythologie grecque… et le complexe qui en a découlé par la suite.

Mais ce n’est pas au complexe d’oedipe que je veux faire référence ici.
Je veux juste me servir de cette histoire pour amener une autre idée…

Bon, voyons voir…
Œdipe est né à Thèbes de Laïos et Jocaste (qui devait donner son nom à un autre complexe célèbre). Mais comme rien n’est simple en ce bas monde…il existe une prédiction le concernant…une prédiction…que dis je…une malédiction…
Œdipe, qui ne s’appelait d’ailleurs pas Œdipe à la naissance, n’en a pas encore connaissance.

La malédiction et son implication.
La malédiction de l’oracle faite à Laïos dit en substance que Œdipe tuerait son père et épouserait sa mère.
Pour échapper au malheur à venir…Laïos ordonne que son fils soit emmené dans la nature, les pieds cloués et qu’il soit dévoré par des bêtes sauvages.
Son fils ainsi mort, Laïos échappait à son propre meurtre.
L’histoire d’oedipe commence donc par une intention d’infanticide. Je dis une intention…c’est faux puisque Laïos est convaincu que son fils est mort, il y a donc bien eu, de son point de vu, passage à l’acte.
(C’est d’ailleurs un élément que Freud a oublié quand il a développé son concept du complexe…le premier meurtre même s’il n’est pas concrétisé est bien celui du père sur son fils mais bref passons)

L’enfant est semble t-il recueilli par un berger et confié à des parents adoptifs, Polybe et Mérope, qui l’élèvent comme leur propre fils. C’est là qu’il prit son nom d’Œdipe, qui signifiait pieds enflés (suite aux clous)

Œdipe, en grandissant, s’est posé des questions sur ses origines suite à des rumeurs mais n’obtient jamais de ceux qu’ils pensaient être ses parents biologiques, la vérité.
____________________
..." Ô temps ! suspends ton vol, merdeuh...


Dernière édition par Yno le Lun 10 Avr 2006, 11:09:10; édité 1 fois
[Haut]
Yno
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2006
Messages: 5 071
Localisation: pas assez près
Humeur du Jour: Presque

MessageLun 10 Avr 2006, 11:02:47 Répondre en citant
Œdipe apprend la prédiction.

Insatisfait, cherchant à savoir d’où il vient…Œdipe consulte l’oracle qui lui apprend la malédiction sans lever cependant le voile sur ses origines.
Et très logiquement, Œdipe prend peur en pensant qu’il tuerait son père donc Polybe et épouserait sa mère donc Mérope.

Il agit donc de la seule manière qui lui apparaît pour échapper à ce funeste destin, il prend la fuite et quitte Corinthe, la ville où il a été élevé se jurant de ne jamais y revenir :

"Mourir serait coupable, s'il se trouve, fût-ce aux extrémités de la terre, quelqu'un qui ait besoin du bras d'un homme fort et de l'intelligence d'un homme sage. Jamais plus je ne reverrai Corinthe, la très fameuse, et ma demeure sur les rives de la mer sonore, car si je retournais auprès des miens, je ne serais pour eux qu'un fléau. Je m'en irai donc dans de lointains pays, et j'apporterai quelque bénédiction à ceux qui ne sont pas de mon sang."

Rattrapé une première fois par la prédiction
Quittant ses terres, Œdipe rencontre à un carrefour un vieil homme avec ses gardes du corps. Comme ils lui refusent le passage, une dispute éclate. Œdipe fait montre d’une rage incontrôlable, il tue le vieil homme et ses compagnons…ignorant que par ce geste, il vient de donner raison à la première partie de la malédiction puisque celui qu’il à qui il vient d’ôter la vie n’est autre que son véritable père.

Suite à ça, Œdipe poursuit son épopée et se dirige vers Thèbes où il trouve les habitants dans une grande détresse…
En effet, leur roi Laïos est mort (et pour cause) mais en plus un monstre terrifie la ville.
Le sphinx, créature mi aigle mi lion (à figure de femme…Freud se régale) dévore un homme par jour (à nouveau une pensée pour Sigmund) s’il n’est pas capable de répondre à son énigme.
____________________
..." Ô temps ! suspends ton vol, merdeuh...
[Haut]
Yno
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2006
Messages: 5 071
Localisation: pas assez près
Humeur du Jour: Presque

MessageLun 10 Avr 2006, 11:05:11 Répondre en citant
Rattrapé par la deuxième prédiction

Quiconque répondrait à l’énigme du Sphinx, aurait comme récompense le royaume de Thèbes ainsi que Jocaste comme épouse puisque celle-ci était veuve.
Œdipe, avec sa volonté "d'apporter quelque bénédiction à ceux qui ne sont pas de son sang" décide d’aller affronter le Sphinx.

L’énigme proposée fut la suivante :
"A l'aurore, il se traîne sur quatre pieds; à midi, il marche sur deux; le soir, c'est sur trois qu'il avance en chancelant. Quel est cet être, jamais le même et cependant jamais plusieurs, mais un seul?"
Et Œdipe, sauvant ainsi le peuple de Thèbes répondit :
"Quel serait cet être, sinon l'homme?"

L’énigme résolue, le Sphinx vaincu se donna la mort.

La conséquence pour Œdipe est inévitable…il posséda le royaume et la veuve et donc épousa Jocaste, sa propre mère…ignorant à nouveau qu’il venait d’accomplir la deuxième partie de la malédiction.

Pour terminer rapidement cette histoire, Œdipe découvrit ses origines, découvrit qu’il avait accompli la prédiction.
Jocaste se tua et Œdipe s’aveugla…
____________________
..." Ô temps ! suspends ton vol, merdeuh...
[Haut]
Yno
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2006
Messages: 5 071
Localisation: pas assez près
Humeur du Jour: Presque

MessageLun 10 Avr 2006, 11:06:15 Répondre en citant
Je m’appuie…je sais pas si le choix est judicieux…mais je m’appuie sur cette histoire pour parler du hasard.
Si Laïos n’avait pas entendu la malédiction
Si Laïos avant lui-même tué son fils sans déléguer cette tâche…
Si Mérope et Polype n’avaient pas caché ses origines à Œdipe au lieu de garder ça comme un secret honteux…
Si Œdipe à son tour n’avait pas entendu la malédiction…
Si Œdipe, au carrefour avait pris un autre chemin…
Si…
Si…
Si…


Tandis qu'il croyait éviter le malheur en s'éloignant de ceux qu'il croyait être ses parents, Œdipe allait à la rencontre de son destin tragique…pas de hasard donc.

Un ami avec qui je discutais du hasard avait résumé sa pensée en cette phrase que je trouvais amusante sur le coup : bizarre peut être mais pas hasard.

Est-ce que tout ce qui nous arrive n’est que notre destin ?
Est ce que nous sommes maître de notre destin ?
Est ce que, quoiqu’il arrive, nous sommes destinés à vivre selon une destinée toute tracée ?
Est-ce que les choix que je fais sont réellement mes choix ?


Bizarre peut être mais pas hasard…
____________________
..." Ô temps ! suspends ton vol, merdeuh...
[Haut]
Margot
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2006
Messages: 3 269
Localisation: salamandre au feu lovée
Humeur du Jour: miluji tě

MessageLun 10 Avr 2006, 11:22:47 Répondre en citant
passionnant ce nouveau topic !
Pas de hasard en effet dans la tragédie grecque puisque qu'elle est justement basée sur la mise en branle d'un destin inexorable.

Et cette définition d'Anouilh...

"Dans la tragédie, on est tranquille. D'abord, on est entre soi. On est tous innocents en somme! Ce n'est pas parce qu'il y en a un qui tue et l'autre qui est tué. C'est une question de distribution. Et puis, surtout, c'est reposant, la tragédie, parce qu'on sait qu'il n'y a plus d'espoir, le sale espoir; qu'on est pris comme un rat, avec tout le ciel sur son dos, et qu'on n'a plus qu'à crier, - pas à gémir, non, pas à se plaindre, - à gueuler à pleine voix ce qu'on avait à dire, qu'on avait jamais dit et qu'on ne savait peut-être même pas encore. Et pour rien: pour se le dire à soi, pour l'apprendre, soi."

Zut, pas le temps encore ce midi, mais la question des invariants du mythe réactivés dans la tragédie ou le conte de fées suscite un questionnement aussi !

(Dis Ynobée, c'est quoi le complexe de Jocaste ?)
kis

J'édite avant de filer bosser un peu : une question qui suscite un questionnement ?!!! ah ben bravo, ya vraiment des jours, je ferais mieux de m'abstenir ! pffff Sad
aie aie aie Mr. Green
[Haut]
Yno
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2006
Messages: 5 071
Localisation: pas assez près
Humeur du Jour: Presque

MessageLun 10 Avr 2006, 13:12:01 Répondre en citant
merci ma douce Wink

Le complexe de Jocaste, pour faire simple et rapide, découle du complexe d’Œdipe. On va dire que c’est la pulsion d’amour d’une mère vers son fils et du sentiment de jalousie envers sa fille.

et puis une question qui suscite un questionnement...ça ne me choque pas. Bien au contraire.

Citation:
Pas de hasard en effet dans la tragédie grecque puisque qu'elle est justement basée sur la mise en branle d'un destin inexorable.

Alors justement...c'est ça que je trouve assez effrayant. C'est cette histoire de destin inexorable (on aurait pu en plus continuer avec l'histoire des enfants qu'Oedipe a eu avec Jocaste...parce que là aussi...)

Oedipe a essayé d'échapper à son destin. Il a, semble t-il, tout mis en oeuvre dans ce but à partir du moment où il apprend sa prédiction (comme son père l'avait fait avant lui) et pourtant il n'y échappe pas.

Est ce le sort qui nous attend tous...?
Est ce que je suis, nous suivons, une chemin qui est déjà écrit quelque part ?
____________________
..." Ô temps ! suspends ton vol, merdeuh...
[Haut]
Morgane
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2005
Messages: 1 003
Localisation: loin, loin, très loin...
Humeur du Jour: je sais plus...

MessageLun 10 Avr 2006, 22:45:11 Répondre en citant
C'est un débat que j'ai eu souvent avec un tas de personnes de différents horizons et je crois qu'aucune réponse claire et définitive n'est ressortie de la discussion.

On a tous sa vision des choses, ses expériences qui confirme ou infirme cette théorie du destin, ses croyances, sa religion, qui place le régissseur de nos vies au dessus de tout.

Je m'interresse beaucoup à cette idée d'un chemin de vie que l'on suivrait, presque sans réfléchir. Combien de fois j'ai eu des choix à faire, tergiversant des jours entiers et au moment de prendre la décision je savais au fond de moi que c'était ce qu'il fallait faire, le meilleur choix pour moi ??? Combien de fois encore certains événements ne sont pas produits pour laisser place à des moments encore plus forts ?? Combien de fois je me suis retournée sur certaines situations en me disant "c'était vraiment écrit, c'était imparable"???

J'ai essayé souvent d'analyser cela de façon rationnelle, carthésienne, mais c'est toujours difficile d'expliquer quelque chose de logique (l'eau ça mouille, le feu ça brûle !!! pas besoin d'expliquer ça).
J'ai lu quelques trucs sur la religion bouddhiste, une philosophie de vie qui m'accompagne. J'y ai trouvé quelques éléments de réponse, enfin ce qui semble pour moi être un semblant de raisonnement. Je suis convaincue que l'Homme est égoïste, il ira toujours vers ce qui est bon pour lui, instinctivement.
Partant du principe que l'on est sur terre pour connaître le bonheur, on s'y dirigerait innéluctablement, empruntant un chemin, pavé de carrefour, à chaque embranchant, un choix, quelle direction emprunter: Gauche, droite ??? Peu importe, on est attiré vers ce qui est bon pour nous, même si on fait un détour on retombe toujours sur la route qui nous fera avancer.

C'est vrai que ça m'arrange beaucoup de croire que la vie fonctionne comme ça, ça me donne de l'espoir, ça me tranquilise dans mes choix, j'essaie de ne plus douter .
C'est peut-être un peu utopique, mais ça ne fait de mal à personne !!!

En tout cas je suis ravie que tu es ouvert ce débat. Et bravo pour le "choix" du texte d'intro !!!
____________________
On s'habitue à tout, même à l'enfer...
[Haut]
Mélisande
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2005
Messages: 2 546

MessageMar 11 Avr 2006, 07:35:05 Répondre en citant
elle est sympa cette salle .... jolies couleurs, ambiance,... ça a du cachet . Wink

Je pense que rien n'arrive vraiment par hasard non pas dans le sens de la destinée mais dans la façon d'agir de la eprsonne. Si elle fait tel ou tel geste, c'est parce qu'elle se met dans cette disposition . En affreuse optimiste ( pas de ma faute ), j'imagine que toutes els expériences agréables ou désagréables sont bonnificatrices (sur le long terme évidemment.. parfois on met longtemps à guérir d'un traumatisme... mais c'est une autre question: le hasard fait bien les choses si on le décide ou si on en a la force).
Les coïncidences absolues sont rares... et l'inconscient travaille très bien pour nous.
On rencontre une personne. On se dit que si on n'était pas venu par là ,on ne l'aurait jamais trouvée. On la trouve merveilleuse. Alors évidemment, on se pose la question... "et si.." .
Mais on aurait pu trouver une personne assez proche ailleurs ;ou ne jamais l'avoir trouvée ,auquel cas ,on ne se serait même pas posé la question.Cette personne répond a un manque qq part.... c'est elle qui y répond, peut-être que cela pouvait être une autre ,ou encore il était possible qu'il n'y ait aps de réponse.

J'évoque une personne mais cela est général.
On note seulement les événements qui nous semblent coÏcidents tandis que tant sont anodins et ne "nourissent" pas forcément notre vie (notre réflexion plutôt)... pourtant la proportion de ceux-ci est fantastique par rapport à ceux-là.... mais on ne les a pas notés .

Du coup, cela pose la question suivante: quels sont les critères qui font que je puisse trouver un événement hors du commun et assez improbable pour le mettre sur le compte de la destinée. Et ça... la réponse est en nous...


menfin,ce n'est que mon merdique avis... Mr. Green
[Haut]
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageMar 11 Avr 2006, 08:21:05 Répondre en citant
Ah bien....

Hum….

Citation:
Est ce que je suis, nous suivons, une chemin qui est déjà écrit quelque part ?


Oui, mais écrit par qui ?? Car c’est bien la question du « qui » qui est primordiale là dedans. Pas de destin sans grand Vizir qui écrirait ce destin/ Alors, la question se ramène à nos croyances, à notre dose de mysticisme.
Après, quand on a décidé de l’existence ou non d’un « grand Vizir » qui verait l’avenir, ou le déciderait, on peut se demander les « pourquoi ». Pourquoi faire vivre quelque chose, si on en connaît déjà la fin ? Pourquoi créer des humains s’il n’ont pas de libre arbitre ?
Il me semble que c’est d’ailleurs l’une des differences fondamentales entre catholiques et protestants, ou en tout cas certains protestants, bien plus fondamentales que d’autres pinaillereries sur les dogmes. Les Catholiques ne croient pas en la prédestination, et les protestants si. En gros, pour les protestants, le salut est une chose sur laquelle on ne peut rien, parce que décidé pour nous. Notre vie est tracée, et nous ne pouvons pas y faire grand-chose. Les catholiques soutiennent la théorie du libre arbitre, du choix de chacun dans l’orientation de sa vie, et du coup, sur sa capacité ou non à aller au paradis.
Bref.
Tout ça pour dire, que si on s’imagine un Dieu, ou un quelconque autre type de compréhension mystique de l’ordre des choses, on peut évidemment imaginer tout un tas de desseins pour l’être humain, y compris celui d’avoir un destin, déjà écrit quelque part.

Personnellement je ne crois en rien, et donc je ne crois pas au destin. Mais même en m’imaginant croyant en quelque chose, je ne supporterais pas de croire que ce quelque chose décide pour moi, ou alors que l’équation de ma personnalité soit si précise que tous mes actes soient prévisibles. Et je ne comprendrais pas un créateur qui aurait créé l’humain de cette façon.

Pour répondre à Morgane…je souris quand tu dis que nous choisissons toujours ce qui est le mieux pour nous. Je suis incapable d’être d’accord avec toi. Ca se saurait, oui, si on faisait toujours les meilleurs choix, même en ce qui nous concerne. Et d’ailleurs, dans nos vies, la notion même de choix me parait aléatoire.
Pour une grande partie de ce qui fait nos vie, on a pas eu vraiment le choix, ou alors, on a eu le choix entre plusieurs choses que l’on ne contrôle pas du tout. On a le choix entre plusieurs hasards. Rire, en anglais « hazard » veut dire « danger »….
Par exemple, on ne choisit pas ses amis. Enfant, on se fait les amis qui sont dans nos classes, qui sont décidées en dehors de nous. On ne choisit pas ses parents, pour des raisons évidentes ; On ne choisit pas son milieu. On ne choisit pas son origine géographique, ni où on est élevé. On choisit une compagne soit dans son cercle proche, soit rencontré par hasard. On prend le premier metier qui nous semble interessant, alors que si on avait attendu la proposition d’après, on aurait eu une vie totalement differente. L’accident que l’on a eu, ou justement l’accident que l’on a pas eu, a eu lieu, ou n’a eu pas lieu, parce que l’on a mis trois secondes, au lieu de quatre, pour trouver ses clés en partant de chez soi….
Nos vies entières sont orientés par des événements dont nous n’avons pas le contrôle, mais ça ne suffit pas pour pouvoir parler de destin. Parce que si destin il y a, il est inconcevable qu’il se serve autant du hasard, parceque cela voudrait dire que chacunes de nos respirations, et chaque souffle de vent serait déjà décidé . Or, nos vies sont une successions de choix ou de non choix entre quelques hasards.
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Mélisande
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2005
Messages: 2 546

MessageMar 11 Avr 2006, 08:29:43 Répondre en citant
oui mais Aladin, tu as rencontré (par exemple) ta femme aprce que tu étais dans la disposition de la voir et de l'apprécier.... même s'il ya pu avoir coup de foudre en l'occurence.Tu étais prêt à ce moment-là à tomber amoureux.. et c'est là qu'intervient l'inconscient.. (comme dans le choix des amis, du boulot,..;etc..)

on ne choisit pas consciemment évidemment (parfois si et heureusement) ... nos choix résultent de nos expériences et de notre fameux affect. Wink
[Haut]
Mélisande
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2005
Messages: 2 546

MessageMar 11 Avr 2006, 08:33:31 Répondre en citant
mais je trouve que c'est très tentant aussi de croire en une destinée flexible... qui place tel ou tel petit caillou au bon ou au mauvais endroit.... cela permet de nous dégager des nos responsabilités dans pas mal de cas. On ne maîtrise pas tout ,oui.. certes.. mais bcp tout de même. Je crois que nous sommes partie prennante de nos vies et même s'il y a des événements malheureux à nous de les rendre innofensifs ou au contraire faire des heureuses coïncidences du long terme. Rolling Eyes

Dernière édition par Mélisande le Mar 11 Avr 2006, 08:34:06; édité 1 fois
[Haut]
Morgane
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2005
Messages: 1 003
Localisation: loin, loin, très loin...
Humeur du Jour: je sais plus...

MessageMar 11 Avr 2006, 08:33:39 Répondre en citant
Aladin a écrit:
Pour répondre à Morgane…je souris quand tu dis que nous choisissons toujours ce qui est le mieux pour nous. Je suis incapable d’être d’accord avec toi. Ca se saurait, oui, si on faisait toujours les meilleurs choix, même en ce qui nous concerne. Et d’ailleurs, dans nos vies, la notion même de choix me parait aléatoire.
Pour une grande partie de ce qui fait nos vie, on a pas eu vraiment le choix, ou alors, on a eu le choix entre plusieurs choses que l’on ne contrôle pas du tout. On a le choix entre plusieurs hasards. Rire, en anglais « hazard » veut dire « danger »….
Par exemple, on ne choisit pas ses amis. Enfant, on se fait les amis qui sont dans nos classes, qui sont décidées en dehors de nous. On ne choisit pas ses parents, pour des raisons évidentes ; On ne choisit pas son milieu. On ne choisit pas son origine géographique, ni où on est élevé. On choisit une compagne soit dans son cercle proche, soit rencontré par hasard. On prend le premier metier qui nous semble interessant, alors que si on avait attendu la proposition d’après, on aurait eu une vie totalement differente. L’accident que l’on a eu, ou justement l’accident que l’on a pas eu, a eu lieu, ou n’a eu pas lieu, parce que l’on a mis trois secondes, au lieu de quatre, pour trouver ses clés en partant de chez soi….
Nos vies entières sont orientés par des événements dont nous n’avons pas le contrôle, mais ça ne suffit pas pour pouvoir parler de destin. Parce que si destin il y a, il est inconcevable qu’il se serve autant du hasard, parceque cela voudrait dire que chacunes de nos respirations, et chaque souffle de vent serait déjà décidé . Or, nos vies sont une successions de choix ou de non choix entre quelques hasards.


Cela n'est pas imcompatible avec ce que je pense, au contraire, si on part du principe que les événements hasardeux suivent une destiné. Pourquoi être sorti de chez toi 1 seconde plus tard ??? peut être qu'inconsciemment notre esprit anticipe un événement malheureux et nous retient une seconde de plus. Le cerveau est tellement mal connu, qu'on ne peut pas exclure un pouvoir d'anticipition de celui-ci.
____________________
On s'habitue à tout, même à l'enfer...
[Haut]
Mélisande
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2005
Messages: 2 546

MessageMar 11 Avr 2006, 08:36:10 Répondre en citant
Morgane a écrit:

Cela n'est pas imcompatible avec ce que je pense, au contraire, si on part du principe que les événements hasardeux suivent une destiné. Pourquoi être sorti de chez toi 1 seconde plus tard ??? peut être qu'inconsciemment notre esprit anticipe un événement malheureux et nous retient une seconde de plus. Le cerveau est tellement mal connu, qu'on ne peut pas exclure un pouvoir d'anticipition de celui-ci.



DA!!!! bound

(et l'instinct de survie ...)
[Haut]
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageMar 11 Avr 2006, 08:48:35 Répondre en citant
Mélisande a écrit:
oui mais Aladin, tu as rencontré (par exemple) ta femme aprce que tu étais dans la disposition de la voir et de l'apprécier.... même s'il ya pu avoir coup de foudre en l'occurence.Tu étais prêt à ce moment-là à tomber amoureux.. et c'est là qu'intervient l'inconscient.. (comme dans le choix des amis, du boulot,..;etc..)

on ne choisit pas consciemment évidemment (parfois si et heureusement) ... nos choix résultent de nos expériences et de notre fameux affect. Wink

Mais oui, mais l'occurence même de la rencontre était un pur hasard.

Hum, méli, qu'a à voir l'inconscient dans tout ça, dans le destin ??
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageMar 11 Avr 2006, 08:54:37 Répondre en citant
Mélisande a écrit:
mais je trouve que c'est très tentant aussi de croire en une destinée flexible... qui place tel ou tel petit caillou au bon ou au mauvais endroit.... cela permet de nous dégager des nos responsabilités dans pas mal de cas. On ne maîtrise pas tout ,oui.. certes.. mais bcp tout de même. Je crois que nous sommes partie prennante de nos vies et même s'il y a des événements malheureux à nous de les rendre innofensifs ou au contraire faire des heureuses coïncidences du long terme. Rolling Eyes


Oui, absolument d'accord. De toute manière, les grands choix, on a pas à en faire tant que ça....la vie, c'est surtout du quotidien, et la vie, c'est aussi beaucoup la vie interieure.
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Mélisande
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2005
Messages: 2 546

MessageMar 11 Avr 2006, 09:01:25 Répondre en citant
Aladin a écrit:

Mais oui, mais l'occurence même de la rencontre était un pur hasard.

Hum, méli, qu'a à voir l'inconscient dans tout ça, dans le destin ??


dans l'appréhension des événements seulement.. Wink
[Haut]
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageMar 11 Avr 2006, 09:11:12 Répondre en citant
Morgane a écrit:


Cela n'est pas imcompatible avec ce que je pense, au contraire, si on part du principe que les événements hasardeux suivent une destiné. Pourquoi être sorti de chez toi 1 seconde plus tard ??? peut être qu'inconsciemment notre esprit anticipe un événement malheureux et nous retient une seconde de plus. Le cerveau est tellement mal connu, qu'on ne peut pas exclure un pouvoir d'anticipition de celui-ci.


Hum, non, je ne veux pas croire que "les événements hasardeux suivent une destiné". Comment croire qu'un grand vizir gouverne tout, de manière à piloter le hasard ?
Tout ça est un peu comme l'astrologie. On peut édifier plein de théories paranormales, mais avant de le faire, il faut se demander "comment serait ce possible", "quels en sont les preuves", "pourquoi serait ce ainsi", et essayer d'adopter une posture septique, parceque si on commence à accepter un petit peu de paranormal, il n'y a pas de raison que l'on en accepte pas des charettes entières, avec fantomes, esprits, revenants, zombies, devins, sorciers, fées, monstres, mondes paralèles, gourous, rael, déités de tout accabit, pouvoirs psychiques surpuissants, et tout ce que l'on peut imaginer de rigolo.

QUe l'on ne connaisse pas tout sur tout n'implique aucunement que tout soit possible, et croire en quelque chose qui à priori ne repose sur rien sur lequel on peut se baser me semble douteux.

Wink
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Yno
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2006
Messages: 5 071
Localisation: pas assez près
Humeur du Jour: Presque

MessageMar 11 Avr 2006, 09:13:31 Répondre en citant
Citation:
Je m'interresse beaucoup à cette idée d'un chemin de vie que l'on suivrait, presque sans réfléchir. Combien de fois j'ai eu des choix à faire, tergiversant des jours entiers et au moment de prendre la décision je savais au fond de moi que c'était ce qu'il fallait faire, le meilleur choix pour moi ??? Combien de fois encore certains événements ne sont pas produits pour laisser place à des moments encore plus forts ?? Combien de fois je me suis retournée sur certaines situations en me disant "c'était vraiment écrit, c'était imparable"???


C'est un questionnement perpétuel chez moi...

Les choix que je fais m'apparaissent comme MES choix puisque je considère en permanence avoir toujours le choix même si les possibilités sont parfois limitées.

MAIS, si réellement notre chemin est écrit...sont ils réellement mes choix.
Disons que je n'arrive pas à savoir si je peux croire au hasard.
____________________
..." Ô temps ! suspends ton vol, merdeuh...
[Haut]
Yno
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2006
Messages: 5 071
Localisation: pas assez près
Humeur du Jour: Presque

MessageMar 11 Avr 2006, 09:26:58 Répondre en citant
Mélisande a écrit:
elle est sympa cette salle .... jolies couleurs, ambiance,... ça a du cachet . Wink


merci Embarassed

Citation:
le hasard fait bien les choses si on le décide ou si on en a la force).
Les coïncidences absolues sont rares... et l'inconscient travaille très bien pour nous.


voilà une de mes formules favorites...le hasard fait bien les choses...
celà implique que finalement le hasard n'y est pas forcément pour grand chose...
l'inconscient....voilà une notion puissante. Est ce qu'il nous montre la marche à suivre ?
Mais pour autant supprime t-il cette idée de destin...?

Citation:

menfin,ce n'est que mon merdique avis... Mr. Green

pas d'avis merdique non madame. Wink
____________________
..." Ô temps ! suspends ton vol, merdeuh...
[Haut]
Yno
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2006
Messages: 5 071
Localisation: pas assez près
Humeur du Jour: Presque

MessageMar 11 Avr 2006, 09:41:28 Répondre en citant
Aladin a écrit:


Oui, mais écrit par qui ?? Car c’est bien la question du « qui » qui est primordiale là dedans. Pas de destin sans grand Vizir qui écrirait ce destin/ Alors, la question se ramène à nos croyances, à notre dose de mysticisme.



par qui ? la grande question...
et là comme tu le précises si bien...chacun a sa propre perception...
moi qui n'aborde aucune religion particulière, je ne peux pas me raccrocher à ce domaine là.
alors où vais je chercher mon "grand vizir" ? celui que j'appelle Destin avec un D majuscule comme certains en mettent un à Dieu.

en moi peut être? je n'ai pas encore trouvé la réponse à cette question...(si je la trouve un jour d'ailleurs)



Citation:
Après, quand on a décidé de l’existence ou non d’un « grand Vizir » qui verait l’avenir, ou le déciderait, on peut se demander les « pourquoi ». Pourquoi faire vivre quelque chose, si on en connaît déjà la fin ? Pourquoi créer des humains s’il n’ont pas de libre arbitre ?


c'est ce qui me parait effrayant si on accepte totalement l'idée du non hasard.
Je préfèrerais pouvoir me dire que je contrôle au moins une certaine partie de ma vie.


.
Citation:
Pour une grande partie de ce qui fait nos vie, on a pas eu vraiment le choix, ou alors, on a eu le choix entre plusieurs choses que l’on ne contrôle pas du tout. On a le choix entre plusieurs hasards. Rire, en anglais « hazard » veut dire « danger »….

même si on ne contrôle pas nos différentes possibilités...on a quand même le choix ?
____________________
..." Ô temps ! suspends ton vol, merdeuh...
[Haut]
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageMar 11 Avr 2006, 10:55:27 Répondre en citant
Ynobée a écrit:


par qui ? la grande question...
et là comme tu le précises si bien...chacun a sa propre perception...
moi qui n'aborde aucune religion particulière, je ne peux pas me raccrocher à ce domaine là..

que veux tu dire ? que tu ne sais pas en quoi tu crois, mais que tu ne te sens pas athée/agnostique ??

Citation:
alors où vais je chercher mon "grand vizir" ? celui que j'appelle Destin avec un D majuscule comme certains en mettent un à Dieu
Hum,

Hum, croire au Destin, c'est avoir une religion, il me semble, puisque c'est admettre un grand vizir, et même si c'est fabriquer sa religion dans son coin.
Bah, pourquoi ne pas dire que le destin, c'est la vie, tout simplement, avec des choses que l'on controle et d'autres non, que de toute manière ce qui est fait est fait, et qu'il faut essayer d'être acteur de sa vie, et non spectateur ?



Citation:
en moi peut être? je n'ai pas encore trouvé la réponse à cette question...(si je la trouve un jour d'ailleurs)

pensif tu veux dire...trouver le grand vizir en toi ? C'est une manière de voir les choses, qui ne me parait pas plus bête qu'une autre. Même, si en terme de grand vizir, on est assez limité.





Citation:
c'est ce qui me parait effrayant si on accepte totalement l'idée du non hasard.
Je préfèrerais pouvoir me dire que je contrôle au moins une certaine partie de ma vie.

Mais...pourquoi ne pourrais tu pas te le dire ? tu es toi, et tu es ta vie. Tu ressens, tu penses, et personne d'autre.


Citation:
même si on ne contrôle pas nos différentes possibilités...on a quand même le choix ?

On a parfois le choix, d'autre fois non, mais dans tout ce qui nous arrive, c'est à nous de le vivre à notre façon. Et ça, vivre les évenement à notre façon, c'est notre part de choix, il me semble.
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Arwenn
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2005
Messages: 6 889
Humeur du Jour: Et pourtant...

MessageMar 11 Avr 2006, 18:34:29 Répondre en citant
pensif pensif pensif ...



eh bien là je crois que je vais reparler de "Jacques Le Fataliste"...ou même de "l'Alchimiste"....
et relire un peu...
[Haut]
Arwenn
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2005
Messages: 6 889
Humeur du Jour: Et pourtant...

MessageMar 11 Avr 2006, 18:40:22 Répondre en citant
....parce qu'avoir la réponse, c'est être croyant ... cry cry cry
[Haut]
Morgane
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2005
Messages: 1 003
Localisation: loin, loin, très loin...
Humeur du Jour: je sais plus...

MessageMar 11 Avr 2006, 18:42:44 Répondre en citant
Aladin a écrit:
QUe l'on ne connaisse pas tout sur tout n'implique aucunement que tout soit possible, et croire en quelque chose qui à priori ne repose sur rien sur lequel on peut se baser me semble douteux.

Wink

Et pourquoi pas ?? Tout est envisageable puisque on ne connait rien..sinon j'arrête mon boulo tout de suite !!!
____________________
On s'habitue à tout, même à l'enfer...
[Haut]
Arwenn
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2005
Messages: 6 889
Humeur du Jour: Et pourtant...

MessageMar 11 Avr 2006, 18:44:15 Répondre en citant
Morgane a écrit:
Aladin a écrit:
QUe l'on ne connaisse pas tout sur tout n'implique aucunement que tout soit possible, et croire en quelque chose qui à priori ne repose sur rien sur lequel on peut se baser me semble douteux.

Wink

Et pourquoi pas ?? Tout est envisageable puisque on ne connait rien..sinon j'arrête mon boulo tout de suite !!!


ah bah oui, ça, aldy, la foi et la raison, etc etc etc...



c est quoi ton boulot Morganette ?
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> EN APARTÉ : PALABRES ET CAUSERIES -> La Plume à papote Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com