Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Le "meilleur" Mots imposés

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> REMUE-MÉNINGES -> Le Casse-Tête -> n° 1
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Qui a réalisé le "meilleur" Mots imposés ?
Aladin
16%
 16%  [ 2 ]
Ammelle
16%
 16%  [ 2 ]
Bluedream
8%
 8%  [ 1 ]
Démo
0%
 0%  [ 0 ]
Marguerite
25%
 25%  [ 3 ]
Mélisande
0%
 0%  [ 0 ]
Morgane
8%
 8%  [ 1 ]
Onde
0%
 0%  [ 0 ]
Wiliam Kain
25%
 25%  [ 3 ]
Ynobée
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 12

Auteur Message
Invité
Invité

Hors ligne




MessageDim 02 Avr 2006, 14:09:51 Répondre en citant
Aladin

Bob, en slip qui avait connu meilleure époque, se gratta vigoureusement l’entrejambe, en regardant la rue au travers d’un store qui avait été neuf. Sa garçonnière hype n’était plus qu’un terrier nauséabond, moite, jonché de cadavres de bouteilles, de mégots froids, de vieux journaux. Il ricanna, contre lui-même. Ah, ça il avait eu un beau golden parachute : un passage à tabac, et un contrat sur sa peau. Il étendit son bras droit devant lui, et s’effraya du tremblement spasmodique de sa main. La paranoïa lui faisait battre les tempes, comme un marteau sur un gong. Bob le magnifique, le trader brillant, avait joué au hacker, s’était brulé au bûcher de ses vanités, et ces deux fameuses heures de bidouilles sur ordinateur, au lieu de lui avoir apporté la puissance et la gloire, comme prévu, l’avait transformé en looseur terrifié : manifestement ses adversaires n’étaient pas bon perdants, et la blonde en minijupe motif serpent mauve, lui avait bien fait comprendre en lui écrasant la main de son talon aiguille, après que les deux gorilles lui aient si poliment cassés les dents, une par une .

Ammelle

« Tapi dans son terrier au coin du feu, Démo le Goupil a bien pris de la bouteille depuis ses débuts en Place des Mots. Un Hop ! qu’il nous parachute en fin de page et il assène son « Gage pour... » comme un marteau enfonce un clou au troisième message de la page suivante...Et vous, vous restez scotchés les yeux écarquillés sur l’écran de l’ordinateur, comme une blonde hypnotisée par un serpent, à vous demander par quel bout donc peut-on le prendre cet animal-là....»

Bluedream

Foxy le Terrier était un chien intrépide, intrépide et un peu stupide. C'est pour ça qu'on le surnommait Fox le Terrible. Une fois lancé, rien ne l'arrêtait, et surtout pas le danger qu'il ne voyait jamais, surtout après quelques bouteilles avec ses copains. C'est ainsi qu'il se retrouva, après un énième pari perdu, un "tope-là dans la patte et mistigri qui s'en dédit", à vouloir être le premier chien à sauter en parachute. Pour sauter, il sauta, mais sans parachute, heureusement de pas trop haut… Après quelques semaines passées à l'hôpital, il en ressortit finalement avec quelques cicatrices et la gueule plate puisqu'il avait atterri sur la truffe. Ses amis l'appelèrent maintenant Foxy le marteau. Désormais calmé des paris stupides, il décida de changer de vie et de se lancer un nouveau pari : trouver l'amour. Mais personne ne voulait de lui avec sa gueule en deux dimensions. Heureusement, un ami l'aida et lui donna l'adresse d'un site de rencontres canines. Et malgré ses déboires en informatique, lui qui n'avait jamais utilisé un ordinateur de sa vie, il rencontra une blonde, une magnifique chow-chow décolorée qui adorait les gueules écrasées. Malheureusement, ils n'eurent jamais de petits à cause d'une mauvaise alimentation à base d'oeufs de serpent et d'absinthe.

Démo

Maudite promotion ! On lui avait laissé entrevoir monts et merveilles et voilà qu’il se retrouvait relégué dans le bureau le plus sordide du bâtiment. Ni lumière du jour, ni activité, ni compagnie. Au fond de son terrier, il enviait la vieille bouteille de Bourgogne, maigre récompense qui avait accompagné son ascension dans l’oubliette. Elle, au moins, partageant des conditions similaires, continuait à se bonifier.
Tu parles d’un parachute doré! Encore quelque mois et il allait devenir marteau.

Et puis, et pourtant, la lumière revint, et puis, et pourtant, la lumière l’éclaboussa.
Un faisceau virtuel, mais si chaud, produit par une plume voltigeant à l’autre bout du pays fit apparaître sur son écran d’ordinateur, des mots, que personne n’aurait songé unir. La magie opéra, et du fond de sa cave, il parvint lui-même à donner naissance à quelques étincelles pour leur faire écho. Puis ce fut une délicieuse lumière blonde. Nuits-Saint-Georges au corps charnu, ta robe dorée est désormais bien terne : tu peux aller te rhabiller.

Mais voilà, le Désir, serpent malin, offrit aux deux semblables de croiser leurs regards au grand jour. Ils croisèrent leurs doigts et se croquèrent la paume.
La Nuits tomba, tout fut brisé.

Marguerite

Dans la chambre de ma fille, que j'appelle pudiquement "le terrier", une réunion au sommet rassemble quatre étranges personnages...
Broun' tout d'abord, l'inspiratrice de ce symposium improvisé. Avec son visage en coeur et ses yeux noisette, elle porte bien son nom, ma fille : ambre son teint mat et son oeil oriental, corps souple et nerveux, tempérament électrique... Assise en tailleur sur le sol, sa jupe de gitane, vieil or et vert bouteille, couvre ses pieds sur lesquels, pour rire, elle a dessiné au feutre les taches des dalmatiens.

Elle a convié ses meilleurs amis : Simon, son amoureux, frêle lutin aux épis de blé désordonnés, les yeux d'ardoise verte. Il a autant de taches de son sur le visage que de sourires à offrir. Marie ensuite, elfe aux yeux de faon, qui tempère par son sérieux l'enthousiasme délirant des trois autres. Jean enfin, qui tonitrue plus qu'il ne parle et dont le sourire clame fièrement qu'il a connu deux fois déjà le passage de la petite souris. Et c'est là précisément le motif pour lequel Broun' a réuni sa garde prétorienne : Sourit' a disparu ! Marie avance : " Elle a peut être sauté du balcon ? Depuis qu'on a plus le droit d'emmener nos doudous à l'école, ils doivent s'ennuyer..." Jean réplique : "Les doudous sautent pas ! En plus, si elle a sauté sans parachute, c'est sûr qu'elle est morte ! Et quand on est mort, on ne revient plus jamais ! T'es marteau de lui dire ça !"

Ambre blêmit et Simon, penchant vers elle sa tête blonde, aussitôt la rassure : "Mamie dit qu'on est tous programmés sur un grand ordinateur, et que quand on est mort, on va au Ciel. Tu la retrouveras là-haut... " Broun' est perplexe,"maman m'a dit que quand on meurt, on est transformé en autre chose dont le monde a besoin. Et j'avais très envie d'avoir un Basilic comme dans Harry Potter. Vous croyez que Sourit' s'est transformée en serpent parce qu'elle sait que j'en ai besoin, et qu'elle se cache, pour que je ne la voie pas ?..."

Mélisande

Il se sentait seul... sa femme était encore sortie. Le verre à la main qu'il finissait difficilement. Les chaînes se succédaient, parfois il ne s'y arrêtait que quelques secondes... les couleurs, la gueule de l'acteur, la musique, ... mouais ,bof...alors il zappait encore...encore... 120 chaînes et envie de rien....

Sa tête tournait devant cette ronde d'images...alors il a arrêté de zapper.
Tiens un film de cul... comme par hasard... pffff il en avait tellement vu.; ça ne lui faisait même plus d'effet. La nana prend un bain, un cambrioleur qui rentre par hasard... et voilà c'est parti... c'est à quel moment que sa copine arrive... Envie de vomir...

et cette saleté de clebs... un fox-terriersnobinard.... Il détestait ce chien, mais c'est sa femme qui avait choisi. Lui...il voulait un gentil labrador. Merde!Casse-toi!

Il regardait la bouteille... il en restait encore beaucoup... pourtant il se sentait déjà mal.. la gerbe montait,montait en même temps que la fille à la télé.Il n'arrivait plus à boire pourtant il voulait tellement oublier , se faire du mal aussi, se regarder du mauvais oeil , se trouver laid,horriblement laid... comme sa vie...

Il venait d'être viré... un joli parachute doré avait facilité la nouvelle auprès de son épouse. Mais lui , il se sentait vide... il avait perdu sa vie, ses envies, ses rêves pour ce boulot... il s'était perdu, bousillé... il avait démissionné de soi en signant pour ce poste... il ne se reconnaissait plus maintenant... belle voiture, belle gonzesse, belle situation... mais lui... moche... moche... et maintenant il lui restait quoi? la voiture...

il fallait qu'il sorte, il allait devenir marteau.
Il s'habilla ,ferma toutes les applications de son ordinateur... son Cv? il verrait demain... il avait le temps maintenant...
En éteignant le télé, il leva les yeux vers l'écran...une brunette avait rejoint la blonde du début.... seins ronds, dispropotionnés ...gros plan sur le croupe de la dernière..un tatouage représentant un serpent qui descend loin... puis l'écran noir. envie de vomir ,sensation comme après un plat dégoulinant de trop de gras.

Morgane

Il l’avait repoussé au plus profond de son terrrier elle était apeurée, perdue, perturbée par tant de violence. Elle entendait encore le bruit de la bouteille qu’il avait jeté à terre, de colère. Elle avait appelé son amie, sa confidente, son "parachute" dans ce genre de situation où elle se sentait sombrer. Elles avaient toujours étaient là l’une pour l’autre. Elle avait pris un marteau et s’était réfugiée dans la pièce qui faisait office de bureau, la seule qui fermait à clé. Elle s’était cachée sous la table qui portait l’ ordinateur, elle était terrorisée. Il était monté, avait tambouriné à la porte du bureau, lui intimant l’ordre de sortir. Elle n’avait pas bougé. Plus un bruit maintenant, plusieurs minutes défilées sans qu’un bruissement se fisse entendre. Carine sortit de sa cachette et ouvrit prudemment la porte du bureau, à l’affût du moindre mouvement. Rien, pas le moindre signe de vie dans la maison. Walter était parti. Carine vit la voiture de son amie arriver dans la cour. La jeune fille blonde se dirigeait vers la maison. Carine tremblante vint lui ouvrir, elle était figée, elle arrivait à peine à parler, elle faisait signe à son amie de ne pas faire de bruit. A quelques mètres d’elles dans le salon, une couleuvre énorme. La peau jaune et noire du serpent contrastée avec le rouge du canapé. Walter était en effet parti, pour toujours, laissant une singulière carte de visite à celle qu’il avait martyrisée.

Onde

Cher Ami,

Nous nous sommes « rencontrés » dans un endroit Ô combien sinistre, où certains n’hésitent pas à se prévaloir d’un dogme qu’ils connaissent à peine et qui ne présente d’ailleurs aucun intérêt, si ce n’est celui de cacher la médiocrité de leur imagination…
Perdue dans les méandres de discussions plus ou moins intéressantes, je ne vous ai pas vu arriver. Je me croyais à l’abri, bien planquée derrière mon clavier, comme le lapin dans son terrier. Vous promettiez une surprise, sans trop en dire sinon ce n’est plus une surprise ! Et moi, la sale gosse foncièrement joueuse, je me suis précipitée dans le piège tendu.

Je vous avoue, non sans rougir, que je ne souhaite pas voir la trappe s’ouvrir. Je me sens divinement bien, et l’envie me vient de faire péter une bouteille de champagne pour fêter ce jour qui nous a permis de nous trouver !
J’espère seulement que je n’aurai pas besoin d’un parachute pour amortir la chute si déception il devait y avoir, car nos échanges commencent à me rendre marteau.

Nous nous sommes aventurés dans un jeu de piste où nous semons nos petits cailloux enroulés de mots tendres. Du téléphone portable à l’ordinateur, nous nous cherchons, nous nous trouvons, nous nous répondons…jusqu’à la rencontre prochaine qui devient inéluctable.

Malgré tout, et même si je vous semble acquise, gardez bien en tête le fait que je ne suis pas blonde ! Je ne tomberai pas facilement sous les lanières de votre fouet, et il faudra vous armer de patience pour me faire découvrir votre « serpent ». (rires)

Onde

Wiliam Kain

Ça fait des années qu'on m'a abandonné sur cet atoll merdique, au milieu de nulle part, pour un crime que je n'ai pas commis, mais qui m'écouterait maintenant ?
Je ressasse encore des idées noires du fond de mon terrier - une vague grotte à flanc de falaise, en attendant la livraison mensuelle des vivres qui tarde. Même pas une bouteille sous la main pour envoyer un SOS, je me contente d'errer sans but sur l'île inhospitalière...
Le soleil est presque au zénith quand j'entends enfin l'avion qui approche: je sors précipitamment. Le colis est largué, il tombe, tombe... Nom de dieu ! Pourvu que cette fois-ci le parachute fonctionne !!! Oui ! Ouf !! La caisse se pose sans douceur sur la plage. Je n'aurai pas à nager pour la récupérer, c'est une bonne chose. Avec un marteau de fortune, j'éclate le panneau de bois. Je ne peux m'empêcher de rêver de poulardes, de desserts chocolatés... Je sais pourtant que je n'aurai droit qu'à d'infectes rations standards.
Merde !!! C'est quoi ces conneries ?! Dans le caisson, protégé par des blocs de polystyrène: un ordinateur. Mais ils se foutent de la gueule de qui ?? Et je le branche où, ce merdier ?! Ils ont embauché une blonde à l'approvisionnement ou quoi ??!! Et ma bouffe !! OU EST LA BOUFFE ??!!
Je hurle. Je hurle au ciel ma colère. Je hurle à l'avion déjà loin mon dégoût. Mais, seule marque dans l'azur, le serpent de fumée blanche laissé par les réacteurs s'estompe déjà, sourd à ma haine, sourd à ma folie naissante.

Ynobée

Comment est-il rentré chez lui ? Il ne s’en souvient plus...

Seul, blotti dans sa tanière, enfermé dans son terrier, honteux de sa propre faiblesse…il pleure.
L’alcool l’a aidé, bien sûr, à libérer ses larmes…la bouteille est encore là, devant lui, comme une amie complice mais perverse…

La soirée lui revient par flash back. Il repense à elle.
Quelle folie de s’être laissé aller à lui déclarer ainsi son amour !
Avec le recul, il lui reste l’impression désagréable d’avoir sauté dans le vide…sans parachute.

Il fait jour…la lumière filtre à travers le store qu’il avait tiré…Dans son cerveau embrumé, il entend le bruit assourdissant des marteaux piqueurs ,dehors, dans la rue…les ouvriers sont déjà au travail…le monde continue donc de tourner…malgré tout ?

Se bouger, se lever, réagir…il arpente la pièce cherchant que faire de lui…ses yeux se posent sur l’ordinateur resté allumé. L’article qu’il doit terminer rapidement s’affiche sur l’écran.
Mais perdu dans ses pensées, il se surprend à rêver aux douces lèvres de la belle, à ses boucles blondes, à ses courbes gracieuses et un serpent tentateur se dresse en lui…le poussant à vouloir se venger de l’affront subi. Il se revoit face à elle, lui ouvrant son cœur et elle, méprisante. Elle avait été méprisante et blessante.

La garce allait comprendre qu’on ne refusait pas ainsi ses avances.


Dernière édition par Invité le Lun 03 Avr 2006, 19:10:29; édité 1 fois
[Haut]
Onde
Invité

Hors ligne




MessageDim 02 Avr 2006, 21:57:36 Répondre en citant
Je vote pour Bluedream, ton texte m'a vraiment fait rire.
[Haut]
Yno
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2006
Messages: 5 071
Localisation: pas assez près
Humeur du Jour: Presque

MessageDim 02 Avr 2006, 22:02:33 Répondre en citant
voté Morgane... Smile
____________________
..." Ô temps ! suspends ton vol, merdeuh...
[Haut]
Arwenn
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2005
Messages: 6 889
Humeur du Jour: Et pourtant...

MessageDim 02 Avr 2006, 22:14:29 Répondre en citant
>J'ai un faible pour Wil. Smile
[Haut]
Margot
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2006
Messages: 3 269
Localisation: salamandre au feu lovée
Humeur du Jour: miluji tě

MessageDim 02 Avr 2006, 22:20:37 Répondre en citant
Aladin... pour mes années SAS ! Mr. Green
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageLun 03 Avr 2006, 02:08:02 Répondre en citant
Ammelle a écrit:
>J'ai un faible pour Wil. Smile



Shocked
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageLun 03 Avr 2006, 02:09:02 Répondre en citant
Onde a écrit:
Je vote pour Bluedream, ton texte m'a vraiment fait rire.
kis

t'es qu'une romantique, je le savais bound

ah, l'amûuuuuuuur
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Onde
Invité

Hors ligne




MessageLun 03 Avr 2006, 02:11:24 Répondre en citant
Alors, tu vois bien que je ne te hais pas !

kis
[Haut]
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageLun 03 Avr 2006, 06:38:28 Répondre en citant
Voté Ammelle, parceque c'est le plus direct, les mots qui viennent le plus naturellement- et que je ne peux pas voter pour moi !
Sinon, j'aime beaucoup la loufoquerie du texte de bludrim.
Smile
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Ruth
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2 923
Localisation: hic!
Humeur du Jour: dans mon jeune temps...

MessageLun 03 Avr 2006, 07:59:42 Répondre en citant
Objectivement, je trouve le texte d'Aladin pas mal du tout. Mais l'écriture est trop virile Wink pour moi!

ET comme j'aime beaucoup aussi celui de Marguerite...Marguerite, donc!
____________________
debout!


Dernière édition par Ruth le Lun 03 Avr 2006, 08:15:42; édité 1 fois
[Haut]
Mélisande
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2005
Messages: 2 546

MessageLun 03 Avr 2006, 08:13:47 Répondre en citant
Marguerite..pour son texte tout doudou.
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageLun 03 Avr 2006, 09:09:39 Répondre en citant
J'hésite, j'hésite, pas facile, entre Ammelle qui raconte ce qui m'est arrivé je ne sais combien de fois, Marguerite pour Ambre (mais trop triste ton histoire cry ), Ynobée qui nous raconte ses soirées aux Alcooliques Anonymes...

pis moi qui ne peux pas voter pour la meilleure histoire (largement) whistle

pffff

Alors je vote pour Wil, parce que j'aime beaucoup la chute (et qu'il ne faut pas déconner avec la bouffe!)
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Margot
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2006
Messages: 3 269
Localisation: salamandre au feu lovée
Humeur du Jour: miluji tě

MessageLun 03 Avr 2006, 09:20:34 Répondre en citant
Bluedream a écrit:
Marguerite pour Ambre (mais trop triste ton histoire cry )


lol2
Pourquoi triste ?
Histoire vraie, un tantinet arrangée pour les besoins de la cause : Sourite fut bel et bien perdue, puis retrouvée... derrière la télé ! Mr. Green
(pssst ! c'est un doudou, pas un vrai animal ! )

En ce qui concerne les interrogations sur la mort, je n'ai fait qu'ouvrir grand mes oreilles quand j'emmène Ambre jouer avec ses copains au parc... on entend des merveilles, - sorties tout juste de leur petite cervelle qui pense droit- et des idioties issues de l'esprit tordu des parents. Rolling Eyes
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageLun 03 Avr 2006, 09:26:13 Répondre en citant
Marguerite a écrit:
(pssst ! c'est un doudou, pas un vrai animal ! )


C'est pareil !

j'aime pas les histoires de doudous perdus cry

trop galère pour les parents whistle

(un peu comme les histoires de tétines égarées... comme mon fils à 4 heures du mat qui ne retrouvait plus la sienne Mad sunglasses )
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageLun 03 Avr 2006, 09:28:47 Répondre en citant
J'ai bien aimé l'humour d'Aladin, donc...
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Yno
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2006
Messages: 5 071
Localisation: pas assez près
Humeur du Jour: Presque

MessageLun 03 Avr 2006, 09:31:15 Répondre en citant
Bluedream a écrit:
Ynobée qui nous raconte ses soirées aux Alcooliques Anonymes...



je tiens à préciser que je suis maintenant guérie.... whistle

arrete de répandre des rumeurs sur mon compte cry
____________________
..." Ô temps ! suspends ton vol, merdeuh...
[Haut]
Margot
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2006
Messages: 3 269
Localisation: salamandre au feu lovée
Humeur du Jour: miluji tě

MessageLun 03 Avr 2006, 09:33:17 Répondre en citant
Bluedream a écrit:
Marguerite a écrit:
(pssst ! c'est un doudou, pas un vrai animal ! )


C'est pareil !

j'aime pas les histoires de doudous perdus cry

trop galère pour les parents whistle

(un peu comme les histoires de tétines égarées... comme mon fils à 4 heures du mat qui ne retrouvait plus la sienne Mad sunglasses )

lol7: lol7: lol7:
Tu es vraiment un homme tendre et sensible, toi !

En ce qui concerne la tétine, tu peux résoudre le problème en lui faisant prendre son pouce.
Avantage : il n'est jamais perdu.
Inconvénient : années d'orthodontie à la clé.
(et le pire : le pouce c'est comme la clope ou les ongles, des années aussi pour se défaire de cette mauvaise habitude ! Sad )
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageLun 03 Avr 2006, 09:39:07 Répondre en citant
Marguerite a écrit:
[En ce qui concerne la tétine, tu peux résoudre le problème en lui faisant prendre son pouce.
Avantage : il n'est jamais perdu.
Inconvénient : années d'orthodontie à la clé.
(et le pire : le pouce c'est comme la clope ou les ongles, des années aussi pour se défaire de cette mauvaise habitude ! Sad )


On a résolu le problème autrement : on a un tiroir magique avec une dizaine de tétines dedans lol2

sauf quand il veut sa préférée, et à 4 h, il est dur à raisonner Sad
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Arwenn
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2005
Messages: 6 889
Humeur du Jour: Et pourtant...

MessageLun 03 Avr 2006, 09:47:19 Répondre en citant
Bien, puisque c'est comme ça... je vote aussi. Smile


Petite préférence pour Ynobée et Morgane sur ces textes. Il y a aussi le texte d'Onde qui coule de source. Mais je vote pour Wiliam Kain, pour le grain de poésie de l'ordinateur qui tombe à la place de la nourriture...l'image fait froid dans le dos...
[Haut]
Démo
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2005
Messages: 8 960
Humeur du Jour: Trop au lit pour être au Net

MessageLun 03 Avr 2006, 19:45:40 Répondre en citant
Alors je vote pour Ammelle, parce qu'elle a fait court et c'était quand même l'objectif de la contrainte...
____________________
Puisque j'te l'dis !
[Haut]
Arwenn
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2005
Messages: 6 889
Humeur du Jour: Et pourtant...

MessageLun 03 Avr 2006, 19:46:32 Répondre en citant
Démo a écrit:
Alors je vote pour Ammelle, parce qu'elle a fait court et c'était quand même l'objectif de la contrainte...


beh tu étais ma muse Démo.... sunglasses (c'est un compliment)
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> REMUE-MÉNINGES -> Le Casse-Tête -> n° 1 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com