Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Bleu

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Poèmes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
L'Effarouchée
Babil

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2009
Messages: 10

MessageSam 26 Déc 2009, 10:41:34 Répondre en citant
Bonjour,
Nous sommes trois amis qui écrivons ensemble. A terme, nous ambitionnons de créer, une petite revue littéraire l'effarouchée. Notre démarche est simple, chaque mois, nous nous posons un thème commun pour guider nos plumes. Ce mois-ci le Bleu. Compte tenu du fait qu'il est difficile de se juger, nous aimerions recevoir vos avis. (nous savons bien que le principe d'un forum est la participation, nous n'hésiterons donc pas à mettre notre grain de sel dans vos discussion :titi )

Cordialement

Hadrien


Bleu

Citation:
Ecrire à moi-même, pour moi seul, en moi-même,
Pour fêler le cercle, rythmer le requiem
De ces journées perdues à attendre l'éveil.
Je suis un pion conscient arpentant l'échiquier
Passant du blanc au noir, indolent prisonnier
De fades rituels, du règne du Pareil.
Le ressac des matins baigne mon espérance
D'entrouvrir le monde - de noyer dans l'essence
Du hasard le fardeau et l'ennui de l'attente.
Si l'être est vibration où trouver la musique
Du roulis quotidien et monochromatique?
A quoi bon demeurer là où l'âme est absente?
Pour chercher un sens aux sources du poème
Je prends la couleur de ses yeux comme thème
Puisque ma langueur m'ancre dans le réel
Allons tourbillonner sur le carrousel...

Ce serait une ronde d'idéaux redorés;
Des concetti palôts aux mythes mélodieux
Foulons d'un pas léger le pavage harmonieux
Du pont céruléen aux teintes mordorées.
Combien j'y goûterais les notes éphémères
D'une ultime danse parmi de vraies chimères!
Ce voyage immanent au fil de mon pinceau
Vers les lagons du songe aux reflets irisés
Révèlerait enfin que tout chant est reflet
D'un pouls immémorial - le poème est écho.
Plongé dans ce turquoise, ivre de sa substance
Entendrai-je enfin le refrain de l'existence?
Mais la pulsation s'estompe en un instant:
L'azur de l'être suit le gris de l'étant.
Pour chercher un sens aux sources du poème
J'ai pris la couleur de ses yeux comme thème...

Aurélien CLAUSE





Citation:

Si j'en crois les paroles murmurées de Rilke, l'on pourrait écrire son histoire. Drapé dans une fauve nudité dont un peintre un jour a eu idée de révéler, elle encombre la conscience aérienne de tout univers. Hommes de peu d'esprit, nous l'apercevons très peu au carrefour du rêve et du sommeil; obnubilés par le voile entre nous et nous-même, toute son intensité n'est que brindilles et cendres à nos yeux malades. Savants crépusculaires d'une civilisation craintive, nous crions rarement sa pureté sur les toits de l'existence. O père de tout miroir aquatique, tu me reviens comme la parole d'une femme aimée. Au bruissement vespéral de l'idylle répond son infinie prière. Consentement tragique au chaos coloré, tout peintre est un mendiant. Tout poète est orphelin, voué à la recherche du souffle pareil à la froideur d'une saison belle d'un rayon secret. Son histoire ne répond à rien d'autre qu'à notre émotion. Refus contre refus dans une guerre je suis las de l'attendre. Nietzschéen en hiver je recherche les grands espaces pour résonner. Je suis tous les pronoms de la langue quand vous levez la tête. Le soir est un ami fidèle qui m'enténèbre jusqu'au matin brisé d'une nuit d'amour dont on ne se remet jamais.




THOMAS PONTILLO






Citation:


Retrouvons l'admirable.

C'est un constat troublant que celui de la littérature actuelle. Son engagement médiatique semble inexorablement l'estomper. Le beau style apparaît de plus en plus comme une chose passée, recherche obsolète de siècles chamarrés. Pourtant, il faut bien l'admettre, les clins d'oeil du style nous manquent. Les derniers aventuriers de la littérature, ces explorateurs de mondes et d'azurs, ne trouvent plus de rivages syrtiques sur lesquels jeter l'encre. Le ciel de Combray s'amalgame peu à peu aux lavandes pagnoliennes. Même si aujourd'hui tout est gris, il ne faut pas s'apitoyer sur les voyages du style. La langue est passé en quatre siècle du Roy de madame de la Fayette au bout de la nuit celinienne, quelle palette! Quelles ressources! Elle saura sortir des glaces qui l'enferment! Car c'est là le réel problème. La langue d'aujourd'hui est en uniforme, non pas celui de l'entre deux guerres aux reflets patriotiques, mais un vulgaire jeans baskets délavé. C'est le retour à la langue du bien séant, contre laquelle s'élevait Rabelais. Aujourd'hui, en littérature, comme ailleurs, on préfère la pervenche à Sarcelle. On détruit notre langue d'ardoise, chancelante et fragile, pour la remplacer par un dialecte métallisé, froid comme de l'acier. On n'a pas encore compris, que notre langue, si elle est celle de France, elle est aussi et surtout celle d'outre mer. Que le style n'a d'identité que hors de nos frontières. Qu'il s'est construit des confins de la Prusse, à la cour de Fréderic avec Voltaire, s'est perdu dans Gênes la terrible avec Blaise Cendrars, pour enfin plonger dans les eaux turquoises nobélisées de Le Clézio. Alors à tous ceux qui la pensent à l'agonie, sous les néons d'une salle d'hôpital, qui aimeraient la voire passer le styx dans la barque de Charron, j'aimerai leur dire qu'ils ne savent pas écouter les trésors que leurs offre encore la langue française. Que le beau style est latent, à la recherche de nouveaux poètes pour la retranscrire électrique. Mais il faut aussi se prévenir contre ces pirates, qui la maltraitent dans sa lettre, qui l'appauvrissent de ses saphirs de ses opales, joyaux de pureté minérale.

Lisons les yeux ouverts.


Hadrien BORTOT






Ce document est également disponible en format pdf
Merci de votre lecture
____________________
http://sites.google.com/site/leffarouchee/home


Dernière édition par L'Effarouchée le Dim 27 Déc 2009, 23:44:50; édité 1 fois
[Haut]
Une Nouvelle Vie
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2006
Messages: 2 650
Humeur du Jour: Vivre, c'est ne pas se résigner - Camus

MessageSam 26 Déc 2009, 18:04:20 Répondre en citant
Je vous souhaite la bienvenue ici, dans ce petit écrin Smile
____________________
"Le mal se fait sans effort, naturellement, par fatalité ; le bien est toujours le produit d'un art." Baudelaire
[Haut]
L'Effarouchée
Babil

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2009
Messages: 10

MessageDim 27 Déc 2009, 00:45:45 Répondre en citant
Bonsoir, et merci!
J'aimerais pouvoir dire que nous vous avons proposé de splendides parures, mais enfin... peut-être l'ensemble recèle quelques belles perles malgré tout. angel

N'hésitez pas à donner un avis, même (et surtout) négatif - l'écriture comporte une large part d'apprentissage, ne serait-ce que stylistiquement. Que le jeu soit utile...

Aurélien

____________________
http://sites.google.com/site/leffarouchee/home
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageDim 27 Déc 2009, 19:55:21 Répondre en citant
Le thème du "Bleu"est intéressant, l'écriture à 3 (ou plus) aussi.
Mais cela demande quelques explications, dont la première qui me vient : pourquoi 3 prénoms masculins s'associent en un pseudo au féminin ?

Mes critiques sur vos textes viendront suite à une proche lecture.
Et bienvenue à vous en ces lieux.
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
L'Effarouchée
Babil

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2009
Messages: 10

MessageDim 27 Déc 2009, 22:38:01 Répondre en citant
Voilà une question vraiment difficile. :bea

La littérature n'est elle pas une jolie femme qui s'effarouche sans cesse?
Pour une autre réponse je demanderai à mon analyste ^^

Hadrien
____________________
http://sites.google.com/site/leffarouchee/home
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Poèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com