Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Henning Mankel et Arnaldur Indridason

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Fragments littéraires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageMer 05 Aoû 2009, 08:41:38 Répondre en citant
En terme de « littérature policière » scandinave, tout le monde a maintenant en tête la saga Millenium. Je l’ai lue aussi, d’une seule traite, et j’ai pris vraiment beaucoup de plaisir. Bon livres, mais livres faciles : en particulier, j’en ai un peu marre de la solution de facilité des livres et des films actuels, les Deux ex machina modernes, par lesquels les enquêtes se résolvent par magie, je veux parler des hackers surdoués (même Fred Vargas n’a pas échappé à cette épidémie, c’est dire !)

Mais la Scandinavie a d’autres auteurs de polars qui méritent grandement le détour, et en particulier Henning Mankel et Arnaldur Indridason, un suédois, et un islandais.

Chacun de ces deux auteurs ont fait une série de polars mettant en scène deux flics anti héros qui, à mon sens se ressemblent : Kurt Wallander et Erlandur.

Deux flics absolument paumés, l’un à moitié dépressif, l’autre à moitié neurasthénique. Deux gars divorcés, seuls, vivant reclus dans leur appartement de garçon seul, deux gars qui ne savent pas faire autre chose que l’homme tel quel.
Deux flics qui ne portent jamais de flingues ; deux gars qui ont un mal de chien avec les femmes. Deux qui ont une relation infernale avec leur ex femmes, et avec leurs enfants. Deux qui suivent leurs enquêtes de manière laborieuse, opiniâtre, en suivant leur intuition, et qui au bout réussissent, épuisés. Deux ours.
Wallander ne sait plus exactement ce qu’il fait dans la police, il ne comprend plus sa société, ni les changements, ni la violence qui se développe. Erlendur, lui, vit dans son obsession, l’obsession des disparitions, depuis que, petit, au cours d’une randonnée, il a laché la main de son frère, et que celui-ci a disparu dans une tempête de neige sur les plateaux islandais.

Deux flics profondément humains, denses, attachants. Des livres denses : c'est-à-dire où les personnages ne sont pas blancs ou noirs, mais où l’auteur explore la palette des gris : les livres les plus intéressants.
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageJeu 06 Aoû 2009, 18:49:46 Répondre en citant
Aladin a écrit:
Deux flics absolument paumés, l’un à moitié dépressif, l’autre à moitié neurasthénique. Deux gars divorcés, seuls, vivant reclus dans leur appartement de garçon seul, deux gars qui ne savent pas faire autre chose que l’homme tel quel.


Un homme seul devient forcément tel quel ?
Sans adhérer forcément à cette thèse, j'aime bien ta phrase en tout cas
Et le principe de flics "anti-héros" sans flingue ni cascade, qui ne soient pas des Dirty Harry
On en voit trop au ciné et dans la vie pour avoir envie d'en croiser encore dans des polars
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageJeu 06 Aoû 2009, 20:26:25 Répondre en citant
Bluedream a écrit:

Un homme seul devient forcément tel quel ?
Sans adhérer forcément à cette thèse, j'aime bien ta phrase en tout cas
Et le principe de flics "anti-héros" sans flingue ni cascade, qui ne soient pas des Dirty Harry
On en voit trop au ciné et dans la vie pour avoir envie d'en croiser encore dans des polars

Ah, la notion n’est pas de moi, hélas. Je l’ai pioché il y a quelque temps dans un Vargas, un qui n’est pas avec le commissaire je ne sais plus comment. Mais j’y ai pas mal pensé.

Donc non, ce n’est pas parceque l’on n’est seul que l’on est tel quel. Mais il se peut que être tel quel amène à être seul, parce que vivre avec quelqu’un nécessite un certain nombre de compromis, sans doute bénéfiques d’ailleurs. Etre tel quel n’est pas forcément la meilleur des choses !

Enfin bon, mes deux héros, Wallander et Erlendur, sont effectivement tels quels, et effectivement, ont du mal à faire ces compromis pour vivre avec une femme, ou tout simplement pour faire la comédie de la danse nuptiale pour en séduire une. Ils en ont conscience, mais n’ont pas les codes, ni l’envie, ou la force de s’y conformer.

J’ai conscience que le portrait que j’ai fait de mes deux gars ne donne pas très envie. Et pourtant ! ces deux auteurs ont gagné un tas de prix de littérature policière. Et si c’est, comme je crois, la richesse, la profondeur, la complexité, et l’humanité des protagonistes qui fait l’intérêt d’un livre, et bien ces polars sont vraiment chouettes. Essaye !
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageJeu 06 Aoû 2009, 20:39:23 Répondre en citant
Adamsberg, donc.
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageJeu 06 Aoû 2009, 20:40:34 Répondre en citant
Et l'homme tel quel de Vargas, c'est Louis Kehlweiler.
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageJeu 06 Aoû 2009, 21:01:36 Répondre en citant
Mais tes deux portraits étaient motivants, en tout cas à mes yeux
d'amateur d'Adamsberg et fan de Vargas
c'est plutôt sur l'ordre de la causalité que j'émets des doutes
tu dis que l'homme seul devient ainsi, alors que je penserai plutôt que l'homme ainsi peut devenir seul
ça n'enlève rien à son charme pour le lecteur extérieur
et sur ce cela rejoint un peu le personnage de Millénium, découvert par le film et pas encore par les livres qui est, dans son style, un homme un peu paumé et décalé
mais j'ai bien noté les noms des auteurs pour vérifier leur disponibilité, au mois d'août, ça peut toujours servir
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageJeu 06 Aoû 2009, 21:02:35 Répondre en citant
Aladin a écrit:
Et l'homme tel quel de Vargas, c'est Louis Kehlweiler.


?
lequel de Vargas ?
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Chrysopale
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2009
Messages: 537
Localisation: Trop au nord... 'fait froid
Humeur du Jour: Fermé pour cause d'inventaire

MessageLun 31 Aoû 2009, 20:18:54 Répondre en citant
Tiens, un truc que j'avais loupé.

J'aime beaucoup Adamsberg chez Vargas, je le trouve attachant dans ses problèmes et parfois son mal-être.

Et il y a quelques mois, j'ai lu La Voix d'Indridason, que j'ai beaucoup aimé. L'histoire se tient bien, est captivante (même si les horreurs de l'espèce humaine me font frissonner de dégout).
Bref, d'accord avec toi Aladin, et j'essaierai Henning Mankel si la BM l'a en stock.
____________________
Plus on pédale moins fort, moins on avance plus vite...

Il était un foie, deux reins, trois fois rien... minuscule terrien, ou pas grand chose...
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Fragments littéraires Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com