Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Ils étaient heureux

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chrysopale
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2009
Messages: 537
Localisation: Trop au nord... 'fait froid
Humeur du Jour: Fermé pour cause d'inventaire

MessageMer 08 Juil 2009, 21:33:05 Répondre en citant
Ils étaient heureux. Ils étaient jeunes et la vie leur souriait. Mariés depuis un an à peine. Amoureux comme au premier jour, si ce n'est plus. Leur amour était flagrant pour tous. C'était simple, ils rayonnaient de bonheur.
Surtout elle, dont le ventre s'arrondissait un peu plus chaque jour. Quelques mois auparavant, ils avaient annoncé l'heureux événement, lors de la réunion de famille annuelle. Ils avaient attendu qu'elle soit enceinte de trois mois, pour être sûrs. Et puis, ils voulaient d'abord profiter d'avoir ce petit secret entre eux et le reste du monde. Un secret qui fut parfois difficile à garder jusqu'au repas fatidique. Ils étaient si heureux qu'ils avaient envie de le dire à tous, et en même temps de n'en rien dire à personne, pour garder ce futur petit être rien qu'à eux, encore un peu.
C'était loin maintenant. Garder l'événement secret aurait été chose impossible, vu la rondeur du ventre qu'elle portait dorénavant. Quelle joie ce fut lorsqu'elle sentit pour la première fois bouger cette petite créature à l'intérieur d'elle. Elle était sûre qu'elle s'en rappellerait toute sa vie. Eux deux, écoutant de la musique, dans les bras l'un de l'autre. Lui ayant posé ses mains sur son ventre... Ils l'avaient senti tous deux, et avaient sursauté, avant d'éclater de rire, de bonheur.
Elle ne se lassait pas de sentir ces coups dans son ventre, tantôt douloureux, tantôt caressants, toujours rassurants.
Et puis un jour, elle ne le sentit plus. Il n'était pas non plus remuant, mais un jour entier, sans un mouvement... Une vague inquiétude s'empara d'elle, mais elle se laissa rassurer, ce n'était rien.
Lorsque le lendemain, elle ne le sentit à nouveau pas bouger, la frayeur s'empara d'elle. Sans perdre un instant, ils partirent en direction de l'hôpital. Ils répétaient à qui voulait l'entendre qu'ils ne s'en remettraient pas s'il arrivait quoi que ce soit à leur petit bébé.
Hélas, les résultats des examens furent des plus pessimistes. La nouvelle tomba, telle un couperet : l'enfant était mort. Il fallait procéder immédiatement à l'accouchement. Elle eut à ce moment besoin de tout le soutien de son époux, moral et physique, pour ne pas s'effondrer. Ses yeux s'écarquillèrent d'effroi. Il lui faudrait accoucher, de manière naturelle, d'un bébé qu'elle savait déjà mort. Le travail serait long, douloureux.
Quelque chose se brisa en elle. Elle fut allongée, on l'aida du mieux qu'on put. L'être complètement inerte avait du mal à sortir, elle avait du mal à pousser, tant sa peine était grande. Elle aurait tant voulu se blottir dans ses bras, pleurer, hurler. Mais il fallait tenir le coup. Elle n'avait pas le choix. Heureusement qu'il était là, à côté d'elle, lui tenant la main. Le regard de chacun étant le reflet de l'autre. Les larmes ruisselaient sur leur visage, la douleur profonde.

Ils étaient heureux... Il leur faudrait maintenant du temps pour réapprendre à l'être.
____________________
Plus on pédale moins fort, moins on avance plus vite...

Il était un foie, deux reins, trois fois rien... minuscule terrien, ou pas grand chose...
[Haut]
Onde
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2005
Messages: 5 711
Localisation: Cesson

MessageMer 08 Juil 2009, 21:49:11 Répondre en citant
Gloups... lu.
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageMer 08 Juil 2009, 22:18:32 Répondre en citant
euh,
non rien
finalement "gloups", c'est bien comme commentaire
gloups
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Chrysopale
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2009
Messages: 537
Localisation: Trop au nord... 'fait froid
Humeur du Jour: Fermé pour cause d'inventaire

MessageMer 08 Juil 2009, 22:29:05 Répondre en citant
Euh... ouais, pardon, j'ai oublié de prévenir que... gloups en effet...

Des fois je me demande où je vais chercher ces idées... pardon
____________________
Plus on pédale moins fort, moins on avance plus vite...

Il était un foie, deux reins, trois fois rien... minuscule terrien, ou pas grand chose...
[Haut]
Yno
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2006
Messages: 5 071
Localisation: pas assez près
Humeur du Jour: Presque

MessageJeu 09 Juil 2009, 06:54:35 Répondre en citant
quand j'ai commencé ce texte très honnetement, je me suis dit...wouah on dirait une vision idéale de la grossesse...mais elles sont où les nausées matinales ?
et puis....en une phrase, en quelques mots tout bascule...et ce qui glace quelque part, c'est que ce moment où l'on passe du tout blanc au tout noir est sur le même ton.

difficile ce texte.
____________________
..." Ô temps ! suspends ton vol, merdeuh...
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageJeu 09 Juil 2009, 15:05:35 Répondre en citant
je ne sais pas où tu vas les chercher, mais je sais où tu les mets
et si ça fait de l'effet, ça veut dire que c'est bien amené
jap:
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Une Nouvelle Vie
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2006
Messages: 2 650
Humeur du Jour: Vivre, c'est ne pas se résigner - Camus

MessageJeu 09 Juil 2009, 21:45:48 Répondre en citant
Re-gloups mais c'est aussi çà la vie .....
____________________
"Le mal se fait sans effort, naturellement, par fatalité ; le bien est toujours le produit d'un art." Baudelaire
[Haut]
Chevalier Jari
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2009
Messages: 8
Localisation: Granby
Humeur du Jour: En paix

MessageSam 08 Aoû 2009, 14:42:00 Répondre en citant
J'ai vécu cette situation... C'était notre premier enfant... En quelques mots, vous avez décrit une situation réelle et bien réfléchit les sensations ressentit par ceux qui l'ont vécu ! Bravo !
____________________
On allume plus d'incendies avec les mots qu'avec des allumettes !
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com