Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Le coeur de l'homme

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Poèmes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
shekina
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 4
Localisation: au milieu d'une forêt
Humeur du Jour: méditative

MessageJeu 02 Juil 2009, 08:04:10 Répondre en citant
Le cœur de l’homme

A connu le cœur d’une mère,

et a sourit.

a lutté avec le cœur d’un père,

et a pleuré.


Le cœur de l’homme

Transpercé d’une parole sans âme,

a souffert sans mots pour le dire,

Et a combattu de violentes tempêtes.

Le cœur de l’homme

Silencieux comme un sous-bois à l’aube d’un jour d’hiver

Et noueux comme une pelote de vieille laine

Se cache sous un corps de glace.

Jusqu’à ce jour où

Le cœur de l’homme a frémi, un peu timide, pour lui signifier sa présence et voyager à nouveau avec lui.

Jusqu’à ce jour où

Le cœur de l’homme s’est vêtu de rouge pour l’amour et pour la vie.


Jusqu’à ce jour où

Le cœur de l’homme est sorti de sa cage pour illuminer ses yeux d’étoiles dans le ciel.

Jusqu’à ce jour où

Le cœur de l’homme a doucement coulé le long de ses joues pour soigner toutes les blessures de son Etre.
____________________
Tout ce qui est ici est ailleurs, tout ce qui n'est pas ici n'est nulle part. André Van Lysebeth
[Haut]
Syane
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2007
Messages: 3 816

MessageJeu 02 Juil 2009, 17:33:15 Répondre en citant
Bonjour Shekina, bienvenue Smile

J'ai une impression assez contrastée au sujet de ce poème, quand je le relis.

Les cinq premiers vers m'ont laissée indifférente, avec une sorte de sentiment de déjà lu ou plutôt de quelque chose qui pourrait être davantage personnalisé.

En revanche, les huit suivants (jusqu'à "un corps de glace"), j'ai accroché aux thèmes, aux mots choisis, à leur musique.

Après, cette phrase me paraît trop longue :
"Le cœur de l’homme a frémi, un peu timide, pour lui signifier sa présence et voyager à nouveau avec lui."
Je trouve qu'elle brise un peu le rythme mais l'idée me plaît. Alors, peut-être pourrait-elle être formulée de façon plus ramassée ?

Enfin, ceci, j'aime vraiment beaucoup :
"Le cœur de l’homme a doucement coulé le long de ses joues"
Juste un truc, sur la seconde partie de cette phrase : "pour soigner toutes les blessures de son Etre". J'enlèverais "de son Etre" qui fait à mon avis un peu grandiloquant. "Pour soigner toutes ses blessures" suffirait, je crois, pour finir de façon plus épurée.
[Haut]
shekina
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 4
Localisation: au milieu d'une forêt
Humeur du Jour: méditative

MessageJeu 02 Juil 2009, 21:33:01 Répondre en citant
Bonjour Syane,

merci pour ton message et la pertinence de tes commentaires. Smile
Je vais apporter des modifications.
c'est la première fois que j'ose partager mes textes et je trouve chouette d'avoir des retours. Je retourne me familiariser avec le forum et lire quelques textes.
____________________
Tout ce qui est ici est ailleurs, tout ce qui n'est pas ici n'est nulle part. André Van Lysebeth
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Poèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com