Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Le meuble à ranger les pensées

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Terlam
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2009
Messages: 14

MessageVen 26 Juin 2009, 07:47:46 Répondre en citant
LE MEUBLE A RANGER LES PENSEES

Client :
-Bonjour monsieur, est-ce que vous avez des meubles ?
Vendeur 1 :
-Des meubles ? Bien sûr, monsieur, nous n’avons que ça ! Quel genre cherchez-vous et pour quelle pièce ? La cuisine, le salon, la chambre, la salle de bain ?
Client :
-Heu…pour toutes !
Vendeur 1 :
-Un meuble pour chaque pièce ?
Client :
-Non, un meuble pour toutes ces pièces.
Vendeur 1 :
-Ah ! Je vois. Vous voulez pouvoir transporter dans la maison les choses que vous avez à y ranger ?
Client :
-Exactement.
Vendeur 1 :
-Et qu’est-ce que vous voulez y ranger, Monsieur ?
Client :
-Mes pensées.
Vendeur 1 :
-Vos pensées ?
Client :
-Oui, mes pensées, mes idées, mes goûts, mes dégoûts, mes envies, mes désirs, mes phantasmes, tout quoi !
Vendeur 1 :
-Que diriez-vous d’un meuble à roulettes ?
Client :
-Heu…oui, pourquoi pas…
Vendeur 1 :
-Dans ce cas, il faudrait les faire installer parce que dans les meubles à roulettes, nous n’avons pas beaucoup de choix. A part peut-être les bars.
Client :
-Ah non ! Je ne veux pas noyer mes pensées dans l’alcool ! Et puis un bar, c’est trop petit ! Comment voulez-vous que j’y range toutes mes pensées ?
Vendeur 1 :
-Si vous êtes un homme politique, il n’y aura aucun problème. Par contre, si vous êtes un philosophe, ça risque effectivement d’être trop juste. Un meuble à chaussette peut-être ?
Client :
-Il y a beaucoup de tiroirs dans votre meuble à chaussettes ?
Vendeur 1 :
-J’ai plusieurs modèles. On peut avoir autant de tiroirs qu’on a de paires de chaussettes.
Client :
-Oui mais j’ai plus de pensées que de paires de chaussettes !
Vendeur 1 :
-Dans ce cas, que pensez-vous d’une commode avec une douzaine de grands tiroirs ?
Client :
-Ca peut-être bien. Mais est-ce qu’il y a des sous-tiroirs dans les tiroirs de votre commode ?
Vendeur 1 :
-Vous voulez-y ranger des pensées secrètes ?
Client :
-Non, des pensées profondes. Et je voudrais aussi de l’éclairage à l’intérieur
Vendeur 1 :
-Vous voulez de la lumière pour éclairer vos pensées ?
Client :
-Non, c’est surtout pour lutter contre mes idées noires !
Vendeur 1 :
-Vous savez, si vous en avez trop, ou si elles sortent du cadre standard, il faudra vous limiter dans votre production d’idées ou de pensées. Sinon, vous ne pourrez pas tout ranger. Vous en avez beaucoup ?
Client :
-Difficile à dire…J’ai plusieurs idées le matin, plusieurs pensées le soir, l’après-midi, j’ai des envies…
Vendeur 1 :
-C’est trop, beaucoup trop ! Comme je vous ai dis, il faut vous limiter !
Client :
-Me limiter, mais comment ?

Vendeur 1 :
-Il faut se résigner à n’en avoir qu’une par jour.
Client :
-Une quoi ?
Vendeur 1 :
-Je ne sais pas moi ! Une idée, une pensée, une envie...
Client :
-Une de chaque ?
Vendeur 1 :
-Ah non ! Une pour toutes !
Client :
-Ca risque d’être difficile.
Vendeur 1 :
-Pas du tout ! Il faut apprendre à vous contenir. Moins vous chercherez à en avoir, moins vous en aurez et moins vous en aurez, mieux vous pourrez les ranger !
Client :
-Une par jour…
Vendeur 1 :
-Oui. Et encore, il faudra vous limiter aussi dans le temps. Au bout d’un moment, il faudra arrêter de produire et recycler !
Client :
-Recycler ? Mais comment ?
Vendeur 1 :
-Il faudra laver et repasser vos pensées, les entretenir.
Client :
-Les laver, à la main ?
Vendeur 1 :
-Non, dans une machine. C’est mieux pour la stérilisation.
Client :
-Je n’ai jamais pensé à ça.
Vendeur 1 :
-Et oui, mais quand on a pas d’ordre, on n’a pas toutes ses pensées sous la main !
Client :
-Je ne sais pas si je pourrais faire ça !
Vendeur 1 :
-Tout le monde le fait, monsieur, surtout les hommes politiques ! Mais eux, ils vont au pressing. C’est comme ça qu’on s’en sort. Mieux c’est rangé, plus on est tranquille !
Client :
-Je vous dis que je ne pourrais pas faire ! Je préfère mon honnêteté intellectuelle à ma tranquilité d’esprit. Je suis un homme libre !
Vendeur 1 :
-Ah, monsieur, il va falloir faire des choix si vous voulez ranger vos pensées dans un meuble !
Client :
-Je ne veux pas ranger mes pensées dans un meuble, je veux un meuble pour y ranger mes pensées ! Vous saisissez la différence ?
Vendeur 1 :
-A vrai dire, non ! C’est beaucoup plus compliqué qu’avec des chaussettes.
Client :
-Oui et c’est bien pour ça que je ne veux pas de votre lavomatic à penser !
Vendeur 1 :
-Vous n’êtes pas très commode.
Client :
-Est ce que c’est l’objet qui doit s’adapter à l’homme ou est-ce le contraire ?
Vendeur 1 :
-Ah, je ne sais pas monsieur ! Nous, nous faisons des séries, pour tout le monde !
Client :
-C’est votre meuble qui devrait contenir autant de tiroirs que je n’ai de pensées.
Vendeur 1 :
-Mais moi, monsieur, je ne théorise pas ! Je ne fais que des meubles ! Pour vous, il faudrait du sur mesure !
Client :
-Il faudrait du sur-mesure pour tout le monde !
Vendeur 1 :
-Mais vous n’imaginez pas le travail et le tracas que ça produirait ! Et que dire du chaos ! Chacun voudrait tout aménager à sa petite sauce, on n’en sortirait pas ! De l’éclairage pas ci, des roulettes par là, des sous-tiroirs par dessous…
Client :
-Vous n’avez donc pas de solution pour moi ?
Vendeur 1 :
-Monsieur des idées, moi je n’en ai pas beaucoup mais je sais au moins les ranger !
Client :
-Vous ne m’aidez pas !
Vendeur 1 :
-Mais vous êtes un client particulier…D’abord pourquoi voulez vous les ranger vos pensées si vous tenez par dessus tout à votre liberté !
Client :
-Pour écrire un livre.
Vendeur 1 :
-Allez voir les maisons d’édition, il y en a quelques une qui font du sur-mesure.
Client :
-Vous savez bien que c’est trop cher !
Vendeur 1 :
-Monsieur, celui qui n’a pas les moyens n’a pas beaucoup de choix. Faîtes de la politique si vous voulez écrire un livre.
Client :
-Ca ne fera pas un livre intéressant !
Vendeur 1 :
-Non, mais vous aurez moins de rangement à faire ! A moins que vous optiez pour la solution extrême…
Client :
-Ah oui, laquelle ?
Vendeur 1 :
-Rangez vos pensées dans des sacs en plastique, le supermarché du coin les distribue gratuitement.
Client :
-Je ne vais pas les enlever de leurs cartons pour les ranger dans un sac en plastique de supermarché !
Vendeur 1 :
-Il y a de très bons livres dans les supermarchés.
Client :
-Là n’est pas la question. Je vous parle de meuble, pourquoi me parlez vous de supermarché ?
Vendeur 1 :
-Dans notre cas, l’un est l’autre servent à ranger les esprits !
Client :
-Vous parlez trop monsieur et je n’obtiens pas beaucoup de conseil !
Vendeur 1 :
-Je suis vendeur, monsieur. Si vous aviez simplement voulu meubler votre conversation vous auriez été satisfait ! Et pourquoi n’achetez-vous pas une télévision ?
Client :
-Une télévision, pour quoi faire ?
Vendeur 1 :
-Pour voir comment font ceux qui ont beaucoup de pensées pour les ranger ! Et puis avec la télécommande, le meuble à roulette et la parabole, vous pourrez passez d’une pensée à une autre tout en passant d’une pièce à l’autre.
Client :
-Mais si je passe mon temps à regarder les pensées des autres, je n’en aurais plus pour penser aux miennes !
Vendeur 1 :
-Au contraire, avec la télévision, vous apprendrez comment ranger votre propre pensée, c’est ça l’avantage ! Ca vous servira de référence, de modèle…
Client :
-Ma foi, ca n’est pas une mauvaise idée et ça pourrait me donner le temps de réfléchir…
Vendeur 1 :
-A la bonne heure, vous avez fait le bon choix, Monsieur, Je vous le garantis ! Donc je vous met une télévision avec sa télécommande, un meuble à roulette et un ensemble parabolique et…
Client :
-Je pense que ça ira dans un premier temps.
Vendeur 1 :
-Très bien, très bien.. ! Je vous remplis le petit bon, vous vous dirigez vers la caisse pour régler et pour finir, au service enlèvement pour emporter vos achats.
Client :
-…D’accord…
Vendeur 1 :
-Tenez , Monsieur ! Vous avez fait une très belle acquisition, vous verrez ! Vous pouvez passer à la caisse.
Client :
-Bien. Merci et au revoir !
Vendeur 1 :
-Au revoir, monsieur, à bientôt !

Vendeur 2 :
-Oh, tu l’as eu dure avec celui-là !
Vendeur 1 :
-M’en parles pas ! Ca fait une heure que je me le coltine !
Vendeur 2 :
-Qu’est ce qu’il voulait ?
Vendeur 1 :
-Il voulait ranger ses pensées… Quel c.. !
Vendeur 2 :
-Qu’est ce que tu lui as vendu ?
Vendeur 1 :
-Une télévision !
Vendeur 2 :
-C’est sûr que maintenant, il embêtera plus personne avec ses pensées.
Vendeur 1 :
-Tu verras même que dans deux mois il viendra me réclamer du plasma !



FIN

Terirlam.

ANDDLTPLTM
[Haut]
Chrysopale
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2009
Messages: 537
Localisation: Trop au nord... 'fait froid
Humeur du Jour: Fermé pour cause d'inventaire

MessageVen 26 Juin 2009, 20:28:09 Répondre en citant
Euh, dans le genre moins constructif (mais je tenais à le dire quand même) : j'aime beaucoup ce texte. Lu d'une traite, il coule très bien, et m'a fait sourire.

En particulier ces deux phrases :

Citation:
Vendeur 1 :
-Vous n’êtes pas très commode.


Citation:
Vendeur 1 :
-Je suis vendeur, monsieur. Si vous aviez simplement voulu meubler votre conversation vous auriez été satisfait !


Je me doute parfaitement que les jeux de mots sont volontaires, mais franchement, bravo, c'est très fin. :)
____________________
Plus on pédale moins fort, moins on avance plus vite...

Il était un foie, deux reins, trois fois rien... minuscule terrien, ou pas grand chose...
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com