Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
West Wiliam Story

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Retour de flamme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageVen 24 Mar 2006, 12:53:15 Répondre en citant
Ruth a écrit:
« Etre à l’ouest » est une expression qui signifie "être tellement fatigué que l’on ne sait plus trop où on est". On est déphasé. Il semblerait que cette expression nous vienne du théâtre alors que les techniciens passaient du plateau aux coulisses en passant par les décors, et que les acteurs échangeaient leur vie personnelle contre une vie imaginaire. En effet, au début du XXe siècle, à Paris, les ateliers se trouvaient à l’est de la ville (Pantin) alors que les acteurs, eux, possédaient leurs appartements à l’ouest (Saint Clou).
Ainsi, les techniciens et les acteurs passaient de leur monde imaginaire à leur monde réel en traversant simplement la ville.



Moi, Wiliam, pour cette expression que j'aime bien, je voudrais ta version des faits. Une autre petite histoire, une autre orientation qui pourrait expliquer l'usage de ces mots.
Pour ce faire, tu veilleras à nous aiguiller habilement d'un pôle à un autre de tes pensées, en mettant en parallèle tes réflexions et ton vécu et en veillant à ne jamais nous faire perdre le nord.
En écrivant, tu te laisseras guider par ta bonne étoile, sans craindre de monter au zénith de ton écriture: que la chaleur de tes mots nous fasse dire "on dirait le sud"!

Délai: avant le coucher du soleil.

Avec les remerciements de la fille de l'Est qui retrouva le sourire en rédigeant ce gage inique. (il faudra donc le justifier en le rendant Unique!)




(Extrait de "L'origine des expressions françaises" par le docteur A. Melle)

Être à l'ouest

Cette expression familière traduit un état de fatigue, de déphasage tel qu'on ne comprend plus bien les choses, où qu'on répond à côté (cf. "être à côté de la plaque", pages 217-218)

Il existe plusieurs explications à l'origine de cette expression. Nous ne retiendrons bien entendu que les plus sérieuses.

Déformation paronymique
(explication développée par Sir B. Dream dans les années 1960)
"Être à l'ouest" serait une déformation paronymique (connue aussi sous le nom d'étymologie populaire) de l'expression d'origine "être à l'oued".
En 1856, le Général D. Maustaine conduisant sa troupe de cavalerie sur les dunes du Sahara, fut surpris par l'attitude étrange d'un Targui isolé. Ce dernier, probablement frappé de déshydratation, tenait des propos incohérents. Comme chacun le sait, l'oued désigne le lit asséché d'une rivière désertique. Le manque d'eau ayant donc eu comme conséquence une folie passagère, le général s'adressa à son chef de camp en ces termes: "Le pauvre bougre, il est à l'oued". L'expression fut reprise ensuite dans les corps d'armée, d'abord pour désigner les personnes frappées de folie, puis tout homme un peu dans la lune.
C'est précisément en 1878 que cette expression pris sa forme actuelle. Le général Maustaine, alors à la retraite et atteint de botulisme (donc édenté) avait le plus grand mal à articuler. Sa fille Ruth cru donc comprendre "ma pauvre série, ton bari est à l'ouest" quand son père tentait de lui dire "ma pauvre chérie, ton mari est à l'oued".
L'expression plut tant qu'elle fut bientôt utilisée un peu partout dans les salons de la haute société. Ce ne sera qu'un demi-siècle plus tard qu'elle atteindra les couches populaires.

Déformation par métaplasme
(explication présentée en thèse par Mel I. Sand en 1977 à l'académie des lettres de Montpellier)
L'expression "être à l'ouest" aurait été obtenue par une succesion de métaplasmes (de types multiples: prosthèses, paragoges, anaptyxes, épenthèses et diérèses). L'expression d'origine "être tralalère" était en usage jusqu'au siècle des lumières. Elle traduisait l'état d'une personne qui agissait comme un fou, c'est-à-dire comme celui qui divertit la cours, notamment en chantant (d'où le "tralalère").
L'originel "être tralalère" donna "être trala ou lèlère", forme plus moqueuse, puis "être alou lèleste" qui rappelle l'adjectif "leste" dont on qualifiait également les amuseurs. Enfin, au début du XXème siècle, elle muta en sa forme actuelle par métanalyse.


Traduction
(explication proposée en 1920 par Isidore Nobais, du Cercle Psychanalytique et Poétique de Paris)
En anglais, être un opposant se dit "to be an opponant". En 1885, à l'époque où le commerce entre la Normandie et le Royaume-Uni battait son plein, de nombreux termes anglais sont venus se greffer à la langue française.
On vit donc rapidement apparaître la phrase "être un opponant" dans les bouges de Trouville. Cette expression fourre-tout désignait pour le marin tout ceux qui n'était pas d'accord avec lui (autrement dit, presque tout le monde quand ledit marin était imbibé d'alccol, c'est-à-dire la plupart du temps).
C'est lorsque l'expression subit un glissement et devint "être au ponant" qu'elle vit son sens se modifier légèrement. "Être au ponant" fut alors "ne pas comprendre", "ne pas saisir".
Le ponant est par ailleurs un terme français signifiant l'occident, l'ouest. Il ne fallut pas longtemps pour que l'Académie Française, alors dirigée par l'écrivain d'origine grecque Chrysostome Renalis Nounos, conforme l'expression au vocabulaire courant, et remplace donc "être au ponant" par "être à l'ouest".


--- gage terminé
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !


Dernière édition par Wiliam le Ven 24 Mar 2006, 15:31:29; édité 1 fois
[Haut]
Ruth
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2 923
Localisation: hic!
Humeur du Jour: dans mon jeune temps...

MessageVen 24 Mar 2006, 13:04:36 Répondre en citant
Citation:
Cette expression familière traduit un état de fatigue, de déphasage tel qu'on ne comprend plus bien les choses, où qu'on répond à côté (cf. "être à côté de la plaque",



Tu illustres farpaitement le propos. J'ai beaucoup ri en lisant. (plus qu'un sourire), mais ces lignes m'ont un peu déboussolée:
J'avais demandé une explication, et il y en a 3.

Je ne crois pas que ce gage puisse être validé. (je suis de nature opponante)
____________________
debout!
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageVen 24 Mar 2006, 13:17:30 Répondre en citant
Ruth a écrit:
Citation:
Cette expression familière traduit un état de fatigue, de déphasage tel qu'on ne comprend plus bien les choses, où qu'on répond à côté (cf. "être à côté de la plaque",



Tu illustres farpaitement le propos. J'ai beaucoup ri en lisant. (plus qu'un sourire), mais ces lignes m'ont un peu déboussolée:
J'avais demandé une explication, et il y en a 3.

Je ne crois pas que ce gage puisse être validé. (je suis de nature opponante)


je te donne trois doses de sourire pour le prix d'une, et tu fais des réclamations ???? j'y crois pas hein
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Ruth
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2 923
Localisation: hic!
Humeur du Jour: dans mon jeune temps...

MessageVen 24 Mar 2006, 15:23:04 Répondre en citant
wiliam kain a écrit:
Ruth a écrit:
Citation:
Cette expression familière traduit un état de fatigue, de déphasage tel qu'on ne comprend plus bien les choses, où qu'on répond à côté (cf. "être à côté de la plaque",



Tu illustres farpaitement le propos. J'ai beaucoup ri en lisant. (plus qu'un sourire), mais ces lignes m'ont un peu déboussolée:
J'avais demandé une explication, et il y en a 3.

Je ne crois pas que ce gage puisse être validé. (je suis de nature opponante)


je te donne trois doses de sourire pour le prix d'une, et tu fais des réclamations ???? j'y crois pas hein


C'est parce qu'autrement, je vais être obligée de faire des compliments...
____________________
debout!
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageVen 24 Mar 2006, 15:26:02 Répondre en citant
Ruth a écrit:
C'est parce qu'autrement, je vais être obligée de faire des compliments...


euh... suffit juste que tu classes le gage, ça m'ira Mr. Green
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Ruth
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2 923
Localisation: hic!
Humeur du Jour: dans mon jeune temps...

MessageVen 24 Mar 2006, 15:28:23 Répondre en citant
wiliam kain a écrit:
Ruth a écrit:
C'est parce qu'autrement, je vais être obligée de faire des compliments...


euh... suffit juste que tu classes le gage, ça m'ira Mr. Green


Oui, mais tu comprends, on a toujours un peu de nostalgie à devoir classer un bon dossier.
____________________
debout!
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageVen 24 Mar 2006, 15:32:29 Répondre en citant
Ruth a écrit:
wiliam kain a écrit:
Ruth a écrit:
C'est parce qu'autrement, je vais être obligée de faire des compliments...


euh... suffit juste que tu classes le gage, ça m'ira Mr. Green


Oui, mais tu comprends, on a toujours un peu de nostalgie à devoir classer un bon dossier.


même moi j'ai appris plein de mots bizarres avec ce truc (non seulement les termes étranges de grammaire, mais "ponant", tu connaissais toi ??)
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Ruth
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2 923
Localisation: hic!
Humeur du Jour: dans mon jeune temps...

MessageVen 24 Mar 2006, 15:37:11 Répondre en citant
wiliam kain a écrit:
même moi j'ai appris plein de mots bizarres avec ce truc (non seulement les termes étranges de grammaire, mais "ponant", tu connaissais toi ??)


Etrangement, ce terme, oui.
Mais il me reste des inconnues qui font que l'équation reste pour moi au 5 ème degré. (et là je ne parle pas de latitude)

Métaplasme?

prosthèses, paragoges, anaptyxes, épenthèses et diérèses?

Et surtout ce mot étrange:
Tralalère. Qu'est ce que ça veut dire?
____________________
debout!
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageVen 24 Mar 2006, 16:14:03 Répondre en citant
Ruth a écrit:
Métaplasme?

prosthèses, paragoges, anaptyxes, épenthèses et diérèses?

Et surtout ce mot étrange:
Tralalère. Qu'est ce que ça veut dire?


Tous ces termes sont des bizarreries pour désigner des saloperies grammaticales (piquées un peu au pif ce matin).
(enfin tous sauf un, je te laisse deviner lequel)
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Ruth
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2 923
Localisation: hic!
Humeur du Jour: dans mon jeune temps...

MessageVen 24 Mar 2006, 16:19:53 Répondre en citant
wiliam kain a écrit:
Ruth a écrit:
Métaplasme?

prosthèses, paragoges, anaptyxes, épenthèses et diérèses?

Et surtout ce mot étrange:
Tralalère. Qu'est ce que ça veut dire?


Tous ces termes sont des bizarreries pour désigner des saloperies grammaticales (piquées un peu au pif ce matin).
)



Mais tu les chopes où, ces saloperies?

Citation:
enfin tous sauf un, je te laisse deviner lequel



Diérèse? ( c'est méli qui m'a dit que c'était un terme musical que tu avais du mal comprendre.)
____________________
debout!
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageVen 24 Mar 2006, 16:22:24 Répondre en citant
Ruth a écrit:
Mais tu les chopes où, ces saloperies?

Diérèse? ( c'est méli qui m'a dit que c'était un terme musical que tu avais du mal comprendre.)


Diérèse à ne pas confondre avec le musical "ré dièse"

les saloperies sont ici:
http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9taplasme
http://fr.wikipedia.org/wiki/Apocope
http://fr.wikipedia.org/wiki/Aph%C3%A9r%C3%A8se
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageVen 24 Mar 2006, 17:40:37 Répondre en citant
c'est chouette de se culturer quand même, j'apprends plein de choses moi en lisant

et ça j'adore, j'ai ri tout seul mais ça valait la peine

wiliam kain a écrit:

"Le pauvre bougre, il est à l'oued".

____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Morgane
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2005
Messages: 1 003
Localisation: loin, loin, très loin...
Humeur du Jour: je sais plus...

MessageVen 24 Mar 2006, 22:05:50 Répondre en citant
Franchement excellent, tu as une imagination sans borne, ça laisse rêveuse... tu es marié??
____________________
On s'habitue à tout, même à l'enfer...
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Retour de flamme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com