Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Aladin aurait mieux fait d'emprunter l'escadrin

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Retour de flamme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageMer 16 Nov 2005, 22:51:10 Répondre en citant
Démo a écrit:
Tu prends place à bord d'un ascenceur à destination du 7ème étage d'un grand immeuble.

Embarquent à tes côtés:
- Une bimbo
- Une goule à jus
- Une vioque avec son caniche
- Un sportif en survêt
- Un benêt
- Une personne de dos que tu ne reconnais pas

Un craquement et l'ascenceur se bloque entre deux étages.
Vous êtes coincés pour quelques heures (t'as pas envie de lancequiner, j'espère).

Raconte-nous ce huis-clos...

Délai: avant la marée haute (tu choisis laquelle)



Tout allait bien pourtant, jusqu’à là. Les trois premiers étages avaient été passés brillamment, le quatrième comme un rêve, et le cinquième, comme…un cauchemar.
Ce foutu ascenseur s’était arrêté, net, et la cabine s’est retrouvée plongée dans le noir.

Quelques grognements, quelques « c’est pas possible », quelques remarques acerbes sur l’entretien, sur les charges, ect…puis le silence. Chacun semblait prendre sur lui et son mal en patience.

Je ne sais pas combien de temps ça a duré, ce moment de calme. Et puis, ça a dégénéré, très rapidement.
Dans le noir, on ne saura jamais qui, mais on a entendu d’abord un léger « pfffff »…et là, tout le monde a fait mine de rien entendre. Mais ça a continué, et le ou la malheureuse pris d’aérophagie a eu vraisemblablement de plus en plus à se contrôler, et bientôt a laché une série de petits pets secs….
Et je ne sais pas qui a craqué le premier. Il y eu quelques pouffements, un silence, un autre louf, plus franc, et là, la tension dans la cabine était à son maximum, quelqu’un a hoqueté, puis pouffé, un autre a poussé un râle, et un troisième a explosé de rire, et je crois bien que c’était moi.

Alors a commencé le plus abominable fou rire que cet endroit sur terre ait jamais connu. Après mon rire à moi, ça a été un autre, puis un autres et puis toute la cabine entière a ri à gorge déployé, à s’en tenir les cotes, et on riait, et on ne pouvait pas s’en empêcher, et plus on riait, plus on riait, on avait les larmes au yeux, mal au ventre, au sternum, ç’était hystérique, et plus on essayait de se calmer plus on riait fort, à se pisser dessus, et si finalement on réussissait, enfin à se contenir quelques secondes, c’était pour repartir de plus belle, surtout que le malheureux pétomane riait lui aussi, et du coup se contrôlait encore moins, et c’était d’exceptionnelles détonations, et là c’était hennissements, barrissements de rire fou, on entendait certains se frapper la tête contre la paroi de l’ascenseur, moi je me mordais la peau du bras et me faisais un mal de chien, mais c’était peine perdue…
Quand par effort de volonté colossal, la cabine entière réussissait à se calmer, je sentais le rire gronder en moi, m’efforçait de le calmer par un exercice respiratoire, fermais les yeux, j’essayais de penser à des choses abominables, implorait tous les dieux de m’aider, mais immanquablement, il y en avait un qui pouffait, et c’était repartit pour un tour…

Alors je me laissait aller, heureux de rire, heureux de rire comme ça avec des inconnus dont je savais à peine le visage, heureux de rire malgré les atroces crampes abdominales que j’avais, et je riais, et je sentais comme une libération extraordinaire, je frappais la paroi du poing, et voilà que d’autres maintenant pétaient comme des beaux diables, et je n’avais jamais rien vécu d’aussi drôle, rien ne me semblait à ce moment là plus spirituel qu’un pet, , alors je lâchais moi aussi de sonores flatulences, ah ça j’avais du coup le boyau rigolard, lui aussi, il n’y avait pas de raison…..

L’atmosphère devenait absolument irrespirable, c’était pire qu’une torture ce rire contagieux, bon sang, je crois que j’avais jamais été aussi près de la mort, mort de rire, quoi, et je me bidonnais, me gondolais comme un bossu, et c’était à qui barrirait le plus fort, à ça, nous n’étions pas des petes secs, c’était mugissements d’un coin à l’autre des quatre mètres carrés, dilatations de rates, à s’en taper le cul par terre, et ça a continué, continué, avec des accalmies, oui, mais jamais très longues….

Puis les pompiers sont arrivés, ils ont du nous prendre pour des fous, on avait les visages défaits, hilares, ravagés de larme, reniflant, et on riait encore en sortant, sans oser se regarder, la bimbo avait le maquillage ravagé, mais c’était halloween, alors, moi, tenté (tu vois, démo, je colle au sujet ), je la suis, lui propose la botte comme un gentleman, et voilà qu’elle m’explose de rire au nez, réussi à caser un oui entre deux hennissements, à grand peine je la remorque chez moi, on rigole encore en se déshabillant, et je crois que je garderai encore comme une énorme humiliation le fait de n’avoir pas pu du tout réussi à la faire arrêter de rire, cette nuit là.
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Démo
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2005
Messages: 8 960
Humeur du Jour: Trop au lit pour être au Net

MessageMer 16 Nov 2005, 23:29:53 Répondre en citant
lol7: lol7: lol7:

J'en ris encore...

(pour l'anecdote et expliquer d'où vient cette idée de gage, je me suis retrouvé bloqué 5 minutes dans un ascenceur ce matin en compagnie de 4 autres personnes. Mais, pas de pet! Dommage, j'aurais bien aimé finir dans la piaule de la bimbo)
[Haut]
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageJeu 17 Nov 2005, 11:40:09 Répondre en citant
Wink
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageJeu 17 Nov 2005, 16:16:55 Répondre en citant
Merci Démo, Pers', Bulles (quoique bulles, tu aurais pu te fendre d'un lol7: plutôt que d'un Wink , ça n'aurait pas mangé de pain.... Wink )
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Mélisande
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2005
Messages: 2 546

MessageJeu 17 Nov 2005, 17:38:23 Répondre en citant
hahahhahahahahahahahahahahahahaaaaaa!!!!!!!(ça me donne des idées pour ce soir ça! lol2 )
[Haut]
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageJeu 17 Nov 2005, 18:21:30 Répondre en citant
kaolo s'il te plait, Mélisande, ce n'est pas la peine de clamer ta bien baisance à corps et à cris, c'est très douloureux pour les personnes qui non.

love
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Mélisande
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2005
Messages: 2 546

MessageJeu 17 Nov 2005, 20:19:44 Répondre en citant
lol2 je parlais du concours de pets!
[Haut]
Aladin
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2005
Messages: 2 176
Humeur du Jour: In Cauda venenum

MessageJeu 17 Nov 2005, 20:41:34 Répondre en citant
pensif mouais.
fete
____________________
Entrer en soi-même, c'est découvrir la subversion
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Retour de flamme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com