Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Bruno - Portrait d'Onde inspiré du répertoire de Gainsbourg

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Retour de flamme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bruno
Invité

Hors ligne




MessageJeu 08 Sep 2005, 08:00:10 Répondre en citant
Démo a écrit:
Puisque tu t'es fait piéger page 69, on va te faire un gage qui rendra hommage à l'érotique année 69.


Picorer dans le répertoire de gainsbourg quelques vers ou strophes pour nous dresser un portait d'une administratrice de ce lieu, dont le pseudo commence par O.
(Je ne serai enclin à valider ce gage que si on peut reconnaître au moins 8 chansons)

Ponctuer le tout d'un aphorisme de Desproges.


la prochaine fois, ce sera un lipogramme... Wink

Délai: 09/09/05 17h00


Bonne chance





Voici le résultat de mon gage donc, dans les temps à défaut d'être dans le ton, enfin j'espère malgré tout que les caractéristiques du gage sont bien respectées...

ONDE, SA VIE SON OEUVRE

Eh bien, pour un premier gage, j'ai été servi... l'exercice n'a pas été simple, mais il m'a permis de fouiller bien comme il faut dans les textes de Gainsbourg pour vous retracer ici la vie et l'oeuvre d'Onde.
Retracer, c'est peut-être présomptueux, puisque je ne la connais ni 'O, ni d'Eve ni d'Adam... enfin pas beaucoup.
Alors je vais contourner l'obstacle en faisant une présentation en deux temps...
Tout d'abord le ressenti, et ensuite, en grande partie grâce à toutes les informations personnelles obtenues de chacune et chacun ici à son sujet, la vérité brute, parfois dure à lire, pardonnez-moi, mais je n'ai pas d'autre choix que d'être honnête pour ce premier gage.

Ainsi, Onde, dont ce n'est pas le vrai prénom, on le verra à la fin, est née en 69, année hautement érotique, on peut penser que celà a fortement compté dans sa vie, et que çà continuera.
Elle a écrit, de belles choses à ce sujet, beaucoup, jusqu'au jour ou elle s'est dit :
"Bien sûr il n'est rien besoin de dire
À l'horizontale
Mais on ne trouve plus rien à se dire
À la verticale
Alors pour tuer le temps
Entre l'amour et l'amour
J'prends l'journal et mon stylo
Et je remplis
Et les a et les o"

De là des errements. Elle s'est mise à fumer des substances illicites, remplacées aujourd'hui par le jus d'orange, dont je lui ai promis un camion citerne complet d'ailleurs, çà lui fait le même effet. Un jour elle s'est même retrouvée dans les griffes de la maréchaussée... c'est vous dire... J'ai retrouvé sur leur main-courante ce qu'elle déclarait dans un état second :
"À la brigade des stups
Je leur dis j'fume que les troupes
Je suis la Betty Boop
Du cinématographe"
Vous voyez les ravages du cannabis ... l'expertise psychiatrique ne révéla rien d'anormal heureusement.

Après une longue mais salvatrice cure, elle a trouvé un travail à la hauteur de son physique : déménageur.
Vite repérée par sa hiérarchie pour ses qualités de leader, elle a rapidement obtenu un poste de chef d'équipe, puis de chef de chantier.
Ahh, il fallait la voir, debout sur le camion, stimulant ses troupes au son de
"C'est nous les déménageurs de pianos
Des Steinway, des Pleyel et des Gaveau".
Elle avait de la prestance ainsi, et quand elle a acheté un mégaphone astucieusement remboursé via une note de frais, alors là, c'était de la magie.
Sa voix portait tant que les meubles venaient d'eux-même dans le camion.... Une sorte de Mary Poppins, qui faisait la joie de tous, et la fortune de son employeur.

Làs, patatra... garçon manqué et meneur d'hommes, la grande muette la rattrapa...
Par ici beau gosse, tu dois faire tes douze mois...
Et la voici dans un bel uniforme aux couleurs chatoyantes,
défilant coeur vaillant, et chantant, toujours avec son mégaphone,
"Allons enfant de la patrie
Le jour de gloire est arrivé
Contre nous de la tyrannie
L'étendard sanglant est levé
Aux armes et caetera"
C'est son mégaphone qui l'a sauvée. Elle clamait sa féminité, personne ne voulait s'en assurer... trop bonne pour l'armée.
Mais le mégaphone, il a fait des dégâts, surtout le jour où, lors d'une opération commando dont l'approche était périlleuse et nécessitait une discrétion de sioux, elle péta un cable, et se mit à chanter à tue tête, volume à fond :
"I'm the boy that can enjoy invisibility
I'm the boy le garçon qui a le don d'invisibilité".
Au retour de ce pitoyable fait d'armes, le général, réglant son sonotone, lui remit sa solde, un paquet de troupes, et un bon de sortie définitif en échange du mégaphone.
Elle protesta pour la forme, par ces mots mémorables :
"L'ennemi est con ; il croit que l'ennemi c'est nous. Alors que c'est pas vrai puisque justement c'est lui".
Mais rien n'y fit, le sonotone du général fit un bruit strident, il s'écroula raide mort, et elle s'en alla sur la pointe des pieds...

A nouveau et enfin libre, libre libre.....
Libre d'aimer surtout. Elle aima, très fort.
Lui, il lui ne voulait que ses baisers :
"Si tu ne veux pas m'les donner
J's'rai forcé de t'attacher
Et ça t'f'ra aux poignets
Des petites brûlures
Des petites morsures
Des petites coupures

C'est un hold-up !
Un hold-up !
Un hold-up !
Un hold-up !

Maintenant que j'ai tes baisers
Il m'reste plus qu'à m'tailler
Et toi à oublier
Ces petites brûlures
Ces petites morsures
Ces petites coupures"


Elle en souffrit, Onde, mais elle est plus forte aujourd'hui.
Se tromper a parfois des vertus.
Et elle a une nouvelle passion : les chiffres! elle en mange toute la journée, parfois la nuit même.... c'est un travail saisonnier, le reste du temps elle hante le net, comme tout le monde sait... Mais quand elle s'y met, rien à faire, une vraie bernique sur son fauteuil à roulettes.

Et puis, son grand amour, elle le cherche...
Celui qui lui dira, ou auquel elle dira
"Ne dis rien, surtout pas, ne dis rien suis-moi
Ne dis rien, n'ai pas peur, ne crains rien de moi
Suis moi jusqu'au bout de la nuit
Jusqu'au bout de ma folie
Laisse le temps, oublie demain
Oublie tout ne pense plus à rien
Ne dis rien, surtout pas, ne dis rien suis-moi
Ne dis rien, n'ai pas peur, ne crains rien de moi"

Et j'ai pas de souci, elle le trouvera.

Voilà, la vie et l'oeuvre d'Onde, inventée, revue et corrigée, mais je suis sûr de moi.

Je dois donc apporter maintenant les contributions des fidèles d'ici. Je dois dire que je n'ai pas été déçu :
Je voulais, pour mieux visualiser l'intéressée, savoir comment elle était, en vrai, ses petits défauts, ses qualités, la couleur de ses cheveux, sa taille, sa pointure, ses mensurations .... non non, je m'égare... Et à peine j'ai demandé ces indiscrétions, que tout le monde m'a abreuvé de tout un tas de petits détails très intimes.
On la sait "chiante", elle ne s'en cache pas. L'idée de la camper en déménageur m'est venue quand j'ai eu sa description physique : 1,89m... Ses cheveux, là j'ai été troublé... une personne m'a dit qu'ils étaient courts, et rouges... l'autre m'a dit qu'ils étaient mi-longs sur le côté gauche, ras sur le côté droit. Je ne l'ai pas crue.
Et bien d'autres choses intimes -on n'est jamais mieux trahi que par ses amis- sur lesquelLEs je dépose un voile pudique. Ah, si, son vrai prénom, çà aussi j'ai du mal à le croire... c'est pourtant une administratrice du site qui a trahi... ce ne serait pas Onde, mais Cunéguonde...

Et une dernière chose que je sais d'elle, elle fait la cuisine à l'électricité, pas au gaz.
Je peux toutefois conclure par ceci, malgré toutes ces bêtises :
"Moralité
Eau et gaz à tous les étages"

Pardon Onde, j'espère n'avoir pas trop dévoilé ce que je sais et nui à ta réputation, je t'embrasse.
[Haut]
Démo
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2005
Messages: 8 960
Humeur du Jour: Trop au lit pour être au Net

MessageJeu 08 Sep 2005, 08:41:15 Répondre en citant
bravo

Smile Smile

Tiens, ce portrait m'a mis de bonne humeur pour la journée...
[Haut]
Arwenn
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2005
Messages: 6 889
Humeur du Jour: Et pourtant...

MessageJeu 08 Sep 2005, 09:15:43 Répondre en citant
C'est bien tourné jap: y'a pas à dire (enfin rien à redire plutôt, surtout avec la bonne chute du gage) Smile




Démo - comment ça se fait que tu demandes un gage sur le sexe et avec Gainsbourg et avec Onde la Sensuelle et que Bruno a réussi à être correct dans le domaine????...Trop fort Bruno, Démo doit être trop frustré hé hé !!!! Mr. Green
[Haut]
Onde
Invité

Hors ligne




MessageJeu 08 Sep 2005, 09:18:49 Répondre en citant
Diantre ! Me suis pas reconnue... Mis à part quelques détails : physique de déménageur, chiante, Libre...

Je vais revenir plus tard, quand j'aurai un peu plus de temps... Ici ou ailleurs, ma vengeance sera terrible ! Prépare-toi à partir comme Giscard lol2

Merci Démo pour ce gage, vraiment, si si, j'insiste ! pensif
[Haut]
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageJeu 08 Sep 2005, 09:23:17 Répondre en citant
Génial ! bravo J'aimerais savoir comment tu as eu vent de ce site qui nous donne la chance de te lire jap:
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Bruno
Invité

Hors ligne




MessageJeu 08 Sep 2005, 09:44:10 Répondre en citant
Celle dont j'ai tiré le portrait avec un plaisir non dissumulé me l'a longuement vanté, en particulier le forum "gages à gogo", avec l'espoir sadique de faire une nouvelle victime. Il était donc normal que je joue à l'arroseur arrosé. Je crains les retours de bâton...
Elle a vraiment un physique de déménageur? (ouille, j'aggrave mon cas...)
[Haut]
Onde
Invité

Hors ligne




MessageJeu 08 Sep 2005, 10:30:33 Répondre en citant
Voilà, j'ai trouvé quelques minutes pour relire "mon portrait" attentivement...

Bon, force est de reconnaître que j'ai du me mordre les lèvres pour ne pas laisser échapper des rires bien sonores, que tu as bien lu mes textes car vraiment je me suis retrouvée dans plein de petits détails... C'est vraiment très chouette et très drôle ce que tu as fait là.

Il y a quelques erreurs évidentes, sûrement inspirées par des personnes trop bien intentionnées qui ne souhaitaient pas dévoiler ma vie privée (rires). Pour mes cheveux, ils ont bien été courts et rouge, aujourd'hui ils sont mi-longs (des deux côtés !), mais je retiens ton idée de coupe pour quand j'aurai envie de changer de tête ! Je ne relèverai pas le reste, je me méfie du "je prêche le faux pour savoir le vrai"... kaolo

Quand à mon physique de déménageur, c'est malheureusement vrai (je voulais porter plainte contre mes parents mais je n'ai pas eu le courage), alors t'vas voir ta gueule à la récré... whistle

Allez, plus sérieusement, très bien réussi également ce gage Wink Vivement que tu t'en prennes un autre !

kis
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Retour de flamme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com