Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
La Poire Wiliam

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Retour de flamme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageMer 22 Mar 2006, 14:45:45 Répondre en citant
Démo a écrit:
Imagine un grand poirier balayé par le vent.
A l'extrémité d'une branche, un rameau, à l'extrémité du rameau un oeil.
C'est le printemps, cet oeil va se transformer en fleur puis en fruit (pas en pomme, puisque l'arbre est un poirier!): la poire Wiliam.

Ce fruit a une chance incroyable, durant toute sa croissance il a toujours conservé son oeil de départ et donc la vue (ben oui!).

L'automne arrive. Une jeune femme s'approche de lui, le saisit par la queue, mais avant qu'elle ne le porte à la bouche, il crie "Attendez!" (pas très fort ce n'est qu'une poire quand même).

Et là, avant d'être dévoré, il va raconter ce que son oeil lui a permis de voir...

Délai: 3 semaines calendaires moins 1 jour




Une histoire de fruit


Mademoiselle... Oui, vous, mademoiselle... Vous allez toucher ma peau de vos lèvres carmin, respirer mon odeur sucrée. Vous allez peut-être poser la pointe de votre langue rose sur moi, pour éprouver ma douceur ? En tout cas, vous finirez par planter lentement vos dents d'albâtre dans ma chair, aspirer mon jus, vous délecter de mon goût, me dévorer jusqu'au trognon et m'avaler jusqu'à la dernière goutte...

Mais avant, mademoiselle, j'ai des choses à vous dire... Je dois vous raconter ce que j'ai vu cet été, mon seul été...

C'était une belle journée ensoleillée, chaude, et je dorais au soleil. Je me chargeais des sucs onctueux que me donnait mon arbre, dans le silence de cette grande plaine.

Ils sont arrivés, ils étaient deux. Avançant main dans la main, elle dans une longue robe orange, lui dans un tee-shirt blanc et un jeans bleu. Ils s'approchaient, insouciants, souriants, en silence. Ils foulaient les grandes herbes et les blés déjà hauts, y laissant la marque d'un chemin qu'ils ne reprendraient peut-être pas.

Ils ont semblé contents de trouver l'ombre de mon arbre et se sont assis sous le feuillage, côte à côte, appuyés sur le tronc sec, humant l'air lourd. Ils ont somnolés un petit peu, pour récupérer de leur longue marche. Lui s'est réveillé le premier, et laissant sa compagne dormir encore, il s'est levé, a regardé l'horizon, puis s'est déshabillé. Il n'a rien gardé sur lui, ni tee-shirt, ni jeans, ni caleçon. Il est resté comme ça, nu sous la brise légère. Le torse glabre et musclé, les fesses fermes, sans une once de graisse.
Enfin, il s'est tourné vers elle, s'est pris dans la main et s'est caressé en regardant la jeune femme. Un instant, j'ai craint pour elle. Je me suis dit qu'elle allait prendre peur, chercher à s'enfuir...
Mais non. Elle a ouvert les yeux, elle a regardé l'homme dans les yeux, a glissé son regard jusqu'à la verge à demi-érigée. Elle a souri et lentement, a remonté sa longue robe, sans bruit, d'une main. Elle a dévoilé ses genoux, ses cuisses, et ses hanches nues. Elle s'est offerte au regard... Elle a apprécié de voir la queue se durcir et se gonfler. Elle a un peu écarté ses jambes, juste un petit peu, et il s'est approché, la verge arquée. Elle l'a accueillie dans sa bouche ronde et l'a gardée longtemps...
Il a fini par enlever la longue robe orange, et en dessous, il a admiré la poitrine de la belle. Il a caressé son ventre, il a tenu sa taille... Il a gouté sa peau, ses lèvres, son bouton, une heure durant.
Finalement, comme à regret, il a écarté sa bouche du corps frémissant. Et son sexe raide est venu doucement vers l'entrejambe offert.

Ils se sont unis ici, juste à vos pieds, jusqu'au crépuscule. Et si j'avais eu une oreille en plus d'un oeil, j'aurais entendu leurs gémissements, leurs cris, leurs mots, leur fièvre et leur plaisir.

Voilà, mademoiselle... C'est une petite partie de leur histoire, et c'est presque toute la mienne. Je suis heureux d'avoir pu vous la raconter.

Maintenant...

Maintenant, mademoiselle, posez votre main douce sur moi, devinez ma fermeté dans votre paume. Laissez-moi sentir votre souffle contre ma queue, et faites couler mon nectar dans votre gorge... Allez-y... N'ayez crainte, je suis prêt. Avalez-moi, mademoiselle...


--- gage terminé
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageMer 22 Mar 2006, 15:35:07 Répondre en citant
Le charme des gages sans contrainte, où l'auteur peut s'exprimer en pensant plus à l'histoire qu'il veut raconter qu'à la forme imposée.

Une jolie poire pour la soif... ça donne envie de manger des fruits, ou d'être un fruit angel
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageMer 22 Mar 2006, 16:51:08 Répondre en citant
Bluedream a écrit:
Le charme des gages sans contrainte, où l'auteur peut s'exprimer en pensant plus à l'histoire qu'il veut raconter qu'à la forme imposée.


hein sousentendrais-tu que je pense au cul ??? moââââ ?????
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageMer 22 Mar 2006, 17:03:23 Répondre en citant
au cul ?

juste à abreuver quelqu'une qui aurait soif
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Démo
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2005
Messages: 8 960
Humeur du Jour: Trop au lit pour être au Net

MessageJeu 23 Mar 2006, 09:39:24 Répondre en citant
note10/10

J'archive directement au coin de l'Effeuillage?

Tiens, j'ai retrouvé le smiley que tu réclamais: helldiver2

(je l'aurai, je l'aurai un jour!)
____________________
Puisque j'te l'dis !
[Haut]
Ruth
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2 923
Localisation: hic!
Humeur du Jour: dans mon jeune temps...

MessageJeu 23 Mar 2006, 14:34:29 Répondre en citant
Citation:
Et si j'avais eu une oreille en plus d'un oeil,


Voilà une idée de prochain gage, à réussir aussi joliment que ce dernier.
____________________
debout!
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageJeu 23 Mar 2006, 14:44:11 Répondre en citant
Ruth a écrit:
Citation:
Et si j'avais eu une oreille en plus d'un oeil,


Voilà une idée de prochain gage, à réussir aussi joliment que ce dernier.


tiens, ça me fait penser qu'en réfléchissant à ce récit, j'avais envisagé une version bôôôôôcoup plus courte, du style:

-----
C'est une poire avec un oeil. Une demoiselle s'approche, va pour la saisir, mais le fruit a vu tant de choses qu'il faut qu'il lui en parle !!!!
...
hein Ah mince, la poire a un oeil pour voir, certes, mais pas de bouche pour raconter (là, la demoiselle prend la poire, croque dedans, fait la grimace, crache et jette le fruit à terre, car la poire est blette)

(fin)
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageJeu 23 Mar 2006, 15:26:07 Répondre en citant
hein

tu aurais été bon pour recommencer je crois
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageJeu 23 Mar 2006, 15:27:46 Répondre en citant
Bluedream a écrit:
hein

tu aurais été bon pour recommencer je crois


Mr. Green c'est pour ça que j'ai vite changé mon fusil d'épaule.
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Morgane
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2005
Messages: 1 003
Localisation: loin, loin, très loin...
Humeur du Jour: je sais plus...

MessageJeu 23 Mar 2006, 20:31:43 Répondre en citant
wiliam kain a écrit:
C'est une poire avec un oeil. Une demoiselle s'approche, va pour la saisir, mais le fruit a vu tant de choses qu'il faut qu'il lui en parle !!!!
...
hein Ah mince, la poire a un oeil pour voir, certes, mais pas de bouche pour raconter (là, la demoiselle prend la poire, croque dedans, fait la grimace, crache et jette le fruit à terre, car la poire est blette)

(fin)


Ca a le mérite d'être logique !!!
Mais pas Démo-logique ..
____________________
On s'habitue à tout, même à l'enfer...
[Haut]
Athénaïs
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2006
Messages: 437
Localisation: Paraiso Verde
Humeur du Jour: dans la joie....

MessageJeu 06 Juil 2006, 20:03:36 Répondre en citant
wahooo! où est smiley "pète un câble"?
miam... ça donne des envies tout ça.... je ne verrai plus les poires du même oeil... whistle lol2
____________________
"L'ordre est le plaisir de la raison, mais le désordre est le délice de l'imagination."

"Se servir d'une seule âme pour être deux." Paul Claudel
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Retour de flamme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com