Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Travaux d'été

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aquaviva
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2006
Messages: 75
Localisation: 14ème- Serra di ferro
Humeur du Jour: loufoque

MessageSam 09 Aoû 2008, 20:38:04 Répondre en citant
Hier, cave à vins, c'était sur un coup de tête, une affaire apparemment aussi. Et puis j'ai eu peur.

Depuis longtemps j'ai peur quand je vois un meuble ou un ordre quelconque, qui reste et qui persiste.
Je me demande si ça va durer, s'il va tenir le coup avec moi.
Il me semble encore et toujours que rien de durable ne peut m'entourer.
Que c'est pas à sa place, que c'est une erreur, un dépôt, de passage. Ou qu'un huissier va débarquer pour tout emporter comme avant, quand je voyais les meubles valser et que j'avais 6 ans.
Et que finalement on se contentait de bougies, de la radio, d'un lit, d'une chaise et de cartons pour mettre les disques et les livres. Plus rien, en l'espace d'une heure, c'était une habitude finalement.
Faut pas croire : on allait au resto midi et soir, et le taxi c'était naturel qu'il s'arrête devant nous. Les robes et les bijoux résistaient aux huissiers aussi.
Elias se fichait de ma mère en la désignant comme ça "des bijoux à chaque doigts mais le cul à l'air". Ce n'était pas faux.
Et finalement de mobilier de fortune puisque tout partirait la prochaine fois.
Le critère était "pas enviable, petit, modulable et que l'on puisse transporter facilement".
Il y avait une prochaine fois.

Mais là, non.
Tout tient.
Tout est familier, tout me dit que je suis en compagnie et que cet appart et ces compagnons sont présents et réclament plus qu'un regard distrait ou un soin uniquement utilitaire et hygiénique.
C'est assez nouveau pour que j'ai du mal à m'y habituer.
On ne change pas en 3 ans les habitudes d'une fuyarde.

Bon. Maintenant je dois m'en occuper, j'aime ça aussi mais là j'ai une grosse flemme.
La table est bien sous une bâche pliée.
Sur la table : ciseaux à bois, colle à bois (+ les trois tubes des années antérieures), vernis. Enduit en poudre et aussi en pot, histoire d'arriver à quelque chose.
Du papier de verre, différentes moutures. Des chevilles (toutes sortes). Des vis (pareil).
La peinture mate trône. Le vitrificateur se rappelle à mes obligations.
Le pigment rouge persan me fait de l'oeil. Celui-ci je vais m'en occuper avant tout le reste.
J'ai envie de me faire un mix vitrificateur + rouge persan sur le parquet, histoire de voir. 1m2 avant d'effacer si ça ne va pas.

J'ai des cartons de carrelages divers, colorés et de différentes formes. Ca fait longtemps que je veux faire cette fontaine, à Provins, entre demain et dans quelque temps.

Un de ces jours, ponçage de parquet, berk. Il le faut. Ca urge.

Le paravent chinois attend un coup de colle + le serre-joint (euh il est pas chinois, il est jap, paraît que je mélange les styles et les pays, c'est pas grave, ça m'a toujours réussi). Les étagères s'étiolent.

Par contre le balcon est réussi. Framboisiers au pied bien à l'ombre, avec des lianes partout, passiflores, une vraie vigne, Fuschia et Impatiences de guinée, toujours le plus à l'ombre possible. Le reste c'est plutôt aromatique : origan, et tout ce qui se met dans des plats. Du géranium sans fleurs mais à feuillage odorant, celui dont on se sert en parfumerie aussi.
Avec une serre improvisée j'ai tenté à nouveau un semis de bourrache, ça a marché.

Durant des années tout le monde c'était donné le mot : "Pas de fleurs ou de plantes. Elle les laisse crever."
Il avait fallu un pied de passiflore et badaboum, ça m'avait pris. Donc j'avais les pouces verts, super.

Mes margaritas sont réussies, j'ai achevé de m'occuper du vélo et des étagères.
Cette amorce de coucher de soleil est trop belle.
Et puis je numérise la collection du daron.
Je me verse encore un verre.
Pour une fois que je suis seule et bien, je pourrai aussi bien prendre en photo la savante exposition de bricolage, gage de ma bonne volonté, non ?

Bon, vu que je dois à des génération d'avoir trimé à se bâtir une réputation de cossards, je ne vais pas la foutre en l'air. Va pour le paravent quand même, ya pas de témoins. J'aime pas bosser devant témoins, la nonchalance c'est une coquetterie, zut.

Puis chaiselongage-lagavullin et musique.
[Haut]
Aquaviva
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2006
Messages: 75
Localisation: 14ème- Serra di ferro
Humeur du Jour: loufoque

MessageDim 10 Aoû 2008, 10:17:16 Répondre en citant
En fait, Kathleen Ferrier chantant Orphée et Euridyce ç'a m'a plutôt réussi.
J'aime bien bosser comme ça, et l'opéra ça me permet de faire des trucs ahurissants.
Je bois du thé, je contemple tranquillement mon ouvrage et j'y retourne.

Evidemment, avec mon rythme de rongeur : la nuit.
Apparemment je ne fais plus d'excès dans le son.

Là, une voisine a passé trois fois sa serpillère autour du tas de merdier amoncelé depuis cette nuit.
e suis allée la voir, je lui ai offert des framboise et un thé et je lui ai filé le reste des places de cinéma qui se termine la semaine prochaine.
Je l'ai aussi prévenue : je nettoyerai quand j'aurai fini et elle doit s'apprêter à se désesperer encore deux jours.
Elle n'a qu'à aller au cinéma ou au resto.

Son abruti de conjoint s'équipe d'écrans plasma à ne pas savoir qu'en faire.
Elle a le crâne rasé et soigne son cancer.
Et entre les séances, elle nettoie, elle nettoie.
[Haut]
Aquaviva
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2006
Messages: 75
Localisation: 14ème- Serra di ferro
Humeur du Jour: loufoque

MessageDim 10 Aoû 2008, 11:37:12 Répondre en citant
Finalement tout le monde est content.

J'ai filé à son bonhomme le soin de brancher tout mon matos, ça devrait lui prendre 2h.
Elle vient au resto éthiopien avec moi, elle a mis sa perruque.
Et après il la rejoint pour le cinéma.

Et moi je nettoierai ce soir, elle m'a promis de ne plus toucher un truc ménager de la journée.

Ouf.
[Haut]
Aquaviva
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2006
Messages: 75
Localisation: 14ème- Serra di ferro
Humeur du Jour: loufoque

MessageLun 11 Aoû 2008, 07:28:31 Répondre en citant
Merveille des merveilles !

Se réveiller, et voir que c'est aussi beau, propre, immaculé.

Ca fait partie (avec la nuit urbaine étoilée et scintillante) du grand plaisir des myopes !
Et je suis archi-miro, vraiment beaucoup beaucoup.

C'est sûr qu'avoir la vision impressionniste ça aide à voir le monde plus beau.
Et on croit avoir fait du très bon travail tant qu'on n'a pas les lunettes sur le bout du nez.

C'est pas grave, c'est simplement une des raisons qui font que je ne me ferai jamais opérer. Ca me donne trop de petits plaisirs.
[Haut]
aubin
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2005
Messages: 501
Localisation: ici et las

MessageMar 12 Aoû 2008, 09:56:50 Répondre en citant
l'aquoiboniste a écrit:

Depuis longtemps j'ai peur quand je vois un meuble ou un ordre quelconque, qui reste et qui persiste.

J'aime pas bosser devant témoins, la nonchalance c'est une coquetterie, zut.


Depuis que j'ai lu ça, un grand sourire sur mon visage et ce grand sourire ne veut pas partir !
va pas falloir que je reste comme ça quand même !

Enfin, je m'y voyais là bas sur une chaise longue, la regarder s'affairer....
____________________

Je n'ai pas les moyens des passions qui m'agitent. PB8592
[Haut]
Aquaviva
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2006
Messages: 75
Localisation: 14ème- Serra di ferro
Humeur du Jour: loufoque

MessageJeu 14 Aoû 2008, 14:05:35 Répondre en citant
Tu as gagné mon courroux ! kaolo
lol7:
applau

(J'adore ce mot : on dirait qu'il n'est pas français du tout).
[Haut]
Une Nouvelle Vie
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2006
Messages: 2 650
Humeur du Jour: Vivre, c'est ne pas se résigner - Camus

MessageDim 17 Aoû 2008, 07:18:34 Répondre en citant
Je n'avais pas eu le temps de te lire ...

Un arrière goût de vécu dans mon désordre ordonné et mes bricolages qui attendent alors que je passe un temps fou à soigner mes plantes ... oui, oui, oui, les impatientes à l'ombre Mr. Green

Merci kis
____________________
"Le mal se fait sans effort, naturellement, par fatalité ; le bien est toujours le produit d'un art." Baudelaire
[Haut]
Aquaviva
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2006
Messages: 75
Localisation: 14ème- Serra di ferro
Humeur du Jour: loufoque

MessageLun 03 Sep 2012, 04:49:38 Répondre en citant
Aquaviva a écrit:
Hier, cave à vins, c'était sur un coup de tête, une affaire apparemment aussi. Et puis j'ai eu peur.

Depuis longtemps j'ai peur quand je vois un meuble ou un ordre quelconque, qui reste et qui persiste.
Je me demande si ça va durer, s'il va tenir le coup avec moi.
Il me semble encore et toujours que rien de durable ne peut m'entourer.
Que c'est pas à sa place, que c'est une erreur, un dépôt, de passage. Ou qu'un huissier va débarquer pour tout emporter comme avant, quand je voyais les meubles valser et que j'avais 6 ans.
Et que finalement on se contentait de bougies, de la radio, d'un lit, d'une chaise et de cartons pour mettre les disques et les livres. Plus rien, en l'espace d'une heure, c'était une habitude finalement.
Faut pas croire : on allait au resto midi et soir, et le taxi c'était naturel qu'il s'arrête devant nous. Les robes et les bijoux résistaient aux huissiers aussi.
Elias se fichait de ma mère en la désignant comme ça "des bijoux à chaque doigts mais le cul à l'air". Ce n'était pas faux.
Et finalement de mobilier de fortune puisque tout partirait la prochaine fois.
Le critère était "pas enviable, petit, modulable et que l'on puisse transporter facilement".
Il y avait une prochaine fois.

Mais là, non.
Tout tient.
Tout est familier, tout me dit que je suis en compagnie et que cet appart et ces compagnons sont présents et réclament plus qu'un regard distrait ou un soin uniquement utilitaire et hygiénique.
C'est assez nouveau pour que j'ai du mal à m'y habituer.
On ne change pas en 3 ans les habitudes d'une fuyarde.

Bon. Maintenant je dois m'en occuper, j'aime ça aussi mais là j'ai une grosse flemme.
La table est bien sous une bâche pliée.
Sur la table : ciseaux à bois, colle à bois (+ les trois tubes des années antérieures), vernis. Enduit en poudre et aussi en pot, histoire d'arriver à quelque chose.
Du papier de verre, différentes moutures. Des chevilles (toutes sortes). Des vis (pareil).
La peinture mate trône. Le vitrificateur se rappelle à mes obligations.
Le pigment rouge persan me fait de l'oeil. Celui-ci je vais m'en occuper avant tout le reste.
J'ai envie de me faire un mix vitrificateur + rouge persan sur le parquet, histoire de voir. 1m2 avant d'effacer si ça ne va pas.

J'ai des cartons de carrelages divers, colorés et de différentes formes. Ca fait longtemps que je veux faire cette fontaine, à Provins, entre demain et dans quelque temps.

Un de ces jours, ponçage de parquet, berk. Il le faut. Ca urge.

Le paravent chinois attend un coup de colle + le serre-joint (euh il est pas chinois, il est jap, paraît que je mélange les styles et les pays, c'est pas grave, ça m'a toujours réussi). Les étagères s'étiolent.

Par contre le balcon est réussi. Framboisiers au pied bien à l'ombre, avec des lianes partout, passiflores, une vraie vigne, Fuschia et Impatiences de guinée, toujours le plus à l'ombre possible. Le reste c'est plutôt aromatique : origan, et tout ce qui se met dans des plats. Du géranium sans fleurs mais à feuillage odorant, celui dont on se sert en parfumerie aussi.
Avec une serre improvisée j'ai tenté à nouveau un semis de bourrache, ça a marché.

Durant des années tout le monde c'était donné le mot : "Pas de fleurs ou de plantes. Elle les laisse crever."
Il avait fallu un pied de passiflore et badaboum, ça m'avait pris. Donc j'avais les pouces verts, super.

Mes margaritas sont réussies, j'ai achevé de m'occuper du vélo et des étagères.
Cette amorce de coucher de soleil est trop belle.
Et puis je numérise la collection du daron.
Je me verse encore un verre.
Pour une fois que je suis seule et bien, je pourrai aussi bien prendre en photo la savante exposition de bricolage, gage de ma bonne volonté, non ?

Bon, vu que je dois à des génération d'avoir trimé à se bâtir une réputation de cossards, je ne vais pas la foutre en l'air. Va pour le paravent quand même, ya pas de témoins. J'aime pas bosser devant témoins, la nonchalance c'est une coquetterie, zut.

Puis chaiselongage-lagavullin et musique.
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com