Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Haiku

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Fragments littéraires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageMer 21 Mai 2008, 10:19:02 Répondre en citant
Depuis des années, un de mes proches est passionné de haïku.
Du peu que j'en connaissais, je prenais cette pratique pour une lubie sans intérêt ni charme, vaguement à caractère masturbation intellectuelle provoquant une éjaculation microscopique.
Quelques exemples survolés dans une revue renforçaient mon impression.

Des trucs du genre :

Escalier de secours
Un chewing-gum s'accroche
A ma semelle

pensif


Le croquis de nu
Au bout d'un sein s'balade
Un moucheron

hein

ou encore :

Au zoo
Attentif aux panonceaux
Pour le scrabble

Rolling Eyes



Forcément, il est plus facile d'ironiser sur l'étonnant lien entre le moucheron et le téton que de se pâmer, surtout quand on est d'une nature taquine.

Il y a peu, la lecture d'un ouvrage sur le sujet feuilleté chez lui a changé mes impressions moqueuses et ironiques.
Surtout le texte suivant, d'Hélène Leclerc (oui je cite mes sources quand je les connais) :

L'art d'attraper un papillon

Avant le haïku, il y a le regard qui vient du cœur et qui entend le murmure des ruisseaux.

L'écriture du haïku est un art qui repose sur le regard attentif que l'on porte à l'instant présent et aux petites choses de la vie, aux détails du quotidien.
Dès qu'on se laisse happer par la machine moderne du stress et des préoccupations, le haïku se tait en nous… en attente d'une période plus calme.

Saisir l'instant présent, c'est attraper un papillon en vol.
L'art du haïku et de le relâcher sous forme de mots et de le voir s'envoler de nouveau.



Du coup, mon regard d'ignorant a changé et j'ai apprécié de feuilleter cet ouvrage, et d'y lire en y trouvant de la poésie, par exemple (désolé je n'ai pas noté les références) :

Point d'orgue
Sur le pont des soupirs
Nos silences



Sur les vitres
Les traces de nez et de doigt
Regardent encore la pluie



Balle de neige
Gardée au congélateur
Pour rire l'été



Et puis enfin celui-là que j'aime bien aussi pour son côté surréaliste et réaliste à la fois, suivant qu'on imagine passer les baleines en fond d'écran ou à côté d'elle :


Pendant qu'elle parle
Sur l'écran du PC
Les baleines passent



Smile
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Syane
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2007
Messages: 3 817

MessageMer 21 Mai 2008, 13:29:32 Répondre en citant
bound
Haïcool !

Moi aussi, longtemps je me suis couchée de bonne heure, j'ai été hermétique à ce genre littéraire.
En fait, tu sais, je commence à m'y intéresser seulement depuis peu parce qu'on m'en a parlé sans pédantisme ni flonflons gonflants. Pour l'instant, j'en reste à des lectures d'haïkas au gré de surfs hasardeux sur la toile, je n'en crée pas moi-même (et je ne suis pas sûre que j'en serai capable un jour).

Je vais essayer de trouver l'ouvrage que tu cites, Blue, il a l'air bien.
Merci !
[Haut]
Nocel
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 423
Localisation: Paname city
Humeur du Jour: non, rien

MessageSam 14 Juin 2008, 13:15:23 Répondre en citant
Je cite blue :


Sur les vitres
Les traces de nez et de doigt
Regardent encore la pluie


Balle de neige
Gardée au congélateur
Pour rire l'été

Ca j'adore !
Le premier pour sa poésie claire, l'autre pour sa chafouinerie !
[Haut]
Margot
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2006
Messages: 3 269
Localisation: salamandre au feu lovée
Humeur du Jour: miluji tě

MessageLun 16 Juin 2008, 06:30:45 Répondre en citant
Les mêmes que Nocel, pour les mêmes raisons ! En bonne accro de la littérature japonaise, forcément, je suis fan de haiku. Et je vais également essayer de trouver le livre dont tu parles, Blue, qui a l'air très intéressant.

En tout cas, avec mes zélés, c'est la forme poétique qui donne les meilleurs résultats. Bizarre comme les enfants ont l'art de saisir la poésie d'un instant et de trouver ça tout naturel.
Cette année, avec des 6e (donc 11-12 ans), on a travaillé sur le loup. En haiku, ça donne :

"On entend ses pas dans la neige
Le vent hérisse sa fourrure
C'est le loup qui approche"
(Aurélie F)

"Dans la nuit, il flaire de la nourriture
Une chèvre dans le noir
Est en train de trembler"
(Rayane)

"le hululement d'un hibou
le froid piquant sur sa blessure
le vent effleure la fourrure du loup"
(collectif)

"il sort de sa tanière
Ebloui par le soleil
Deux petites oreilles pointues, voilà le louveteau"
(Justin)


"Soleil rouge sur ciel violet
le loup flaire cette odeur d'arbre et de mousse
il hurle de bonheur"
(Aurélie P)

"Le petit loup sort de sa tanière, ébloui par le soleil
Une main s'approche et
tout est noir"
(Quentin)


"Le soir, on entend un loup.
Le jour, non.
Quelle joie d'être le soir !"
(Cyrielle)
____________________
« Comprendre le monde comme une question » Milan Kundera
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageLun 16 Juin 2008, 20:19:57 Répondre en citant
Margot a écrit:

"On entend ses pas dans la neige
Le vent hérisse sa fourrure
C'est le loup qui approche"
(Aurélie F)

"Dans la nuit, il flaire de la nourriture
Une chèvre dans le noir
Est en train de trembler"
(Rayane)

"le hululement d'un hibou
le froid piquant sur sa blessure
le vent effleure la fourrure du loup"
(collectif)

"il sort de sa tanière
Ebloui par le soleil
Deux petites oreilles pointues, voilà le louveteau"
(Justin)


"Soleil rouge sur ciel violet
le loup flaire cette odeur d'arbre et de mousse
il hurle de bonheur"
(Aurélie P)

"Le petit loup sort de sa tanière, ébloui par le soleil
Une main s'approche et
tout est noir"
(Quentin)


"Le soir, on entend un loup.
Le jour, non.
Quelle joie d'être le soir !"
(Cyrielle)


Ils me scotchent, tes gamins ! applau C'est magnifique, vraiment !

A croire qu'une âme d'enfant est un terrain propice au haïku ?



Le bout d'un stylo que l'élève suçote
Le doigt sale sur la page blanche
Quel haïku va-t-il écrire ?

Mr. Green
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageLun 16 Juin 2008, 20:24:25 Répondre en citant
Tu sais quoi, Margot ?
C'est ce qu'on disait : les haïkus, c'est comme les photos des grands : HCB, Doisneau, Brassaï... Des instants du présent capturés au vol, attrapés avant qu'ils ne disparaissent Smile








____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Fragments littéraires Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com