Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
La Mère Noël s'amuse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nocel
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 423
Localisation: Paname city
Humeur du Jour: non, rien

MessageMar 22 Avr 2008, 14:22:33 Répondre en citant
J'ai, par des méandres repensé à ce machin que j'avais écrit. Ca m'avait bien fait marrer à l'époque.

Voila :

Et le trucmuche tant convoité :

le premier flirt avec la mère Noyelle tandis que son cocu de mari était en tournée pendant

la nuit de 24 décembre ! " Je peux y rajouter quelques accessoires quand même ?


C'était une soirée pas tout à fait comme les autre, chargée de brumes et vapeurs que Baudelaire et Rimbaud n'auraient pas reniés ni fuit.
A force de nuages pourpres inhalés et et d'absinthe, la perception que j'avais du monde s'est tranformée en une douce et lente métamorphose tant des objets m'entourant que de mon propre corps. Kafka, aurait je suis sur apprécié mes visions droit sortis d'un roman d'unLovecraft primesautier voire guilleret. Les Barbapapas en seraient restés baba.

M'assoupissant donc dans de douces rêveries, mon corps se détache de mon âme et tourne autour de moi comme s'il ne savait s'il devait rester là ou bien prendre lka poudre d'escmpette, le temps d'une nuit.
C'est finalement un compromis qu'il a choisi. Il prit ainsi possession de mon inconscient et ils quittèrent la porte me laissant là, dans les draps de mes songes vivants.

Ils étaient d'humeur canaille les filous. Quel joli coup pourraient ils bien jouer ?

L'atmosphère de Noël a sans doute donné une indication de saison à ces deux lascars ! Sans doute, car ils se sont affublés de barbes blanches et de chapeaux rouges. Ca c'était le premier point de leur plan. Ensuite, ils ont volé dans les airs à la recherche du bon vent qui les ammèneraient à bon port. Suivez les traces des ours blancs qu'on leur a dit.

Ah non, pas dans le beure, même si ils espéraient bien qu'ils en auraient l'utilisation.

Ce qu'ils firent tant bien que mal au vu de la profusion d'encombrants célestes qui gènaient leur progression et leur vue.Ces imprévus se transformèrent cependant en manne.

Heureusement qu'avec leur panoplie venaient de très jolis hottes en couleurs et profondes comme des gorges de Verdon leur sembla-t-il tellement ils enfournèrent d'objets d'hiver et variés.



Ainsi affublés et fournis, ils arrivèrent enfin à destination. Il leur restait à suivre le chemin qu'invariablment les rennes auraint laissés parsemant ainsi l'immaculé manteau neigeux, de perles grossières faites de lychen dénutritionés.

Comme ils approchaient, ils se rendaient compte de la débauche d'énergie qu'à du fournir leur futur hôte involontaire. Des papiers par ci, des rubans par là, quelques bouteilles d'aquavit jonchaient égalament le chemin. Ils ricannaient tous les deux pensant que leur pari serait probablement plus aisé si l'alcool préféré des lutins était aussi celui de l'objet de leur convoitise.

A petits pas feutrés, ils glissèrent par la fenêtre un oeil puis deux puis quatre d'un coup. A travers les gouttelettes de buée, ils purent ainsi constater que leur idée état la bonne.Elle était là visiblement ivre, vêtue d'une simple nuisette en soie rouge bordée de fourure blanche. Parfaitement de saison elle aussi. Lubriquement elle rampait devant un
paterre de petits bonhommes les uns en vert, les autres à moitié nu, voire pour certains dans le plus simple appareil. Ivres eux aussi, ils poussaient des cris d'encouragement, en se masturbant, isolément et mutuellement dans une grande débauche d'alcool et de lubrifiants.

Ah ! La Mère Noël donnait ainsi envie à nos deux comparses qui se félicitaient de cette brillante idée qu'ils avaient eu en ce soir de Noël. Mais cette vision dépassait très largement leurs espérances. Il s'agissait pour eux de pénétrer cette maison avant sa maitresse, ce qui au vu du nombre de petits imprévus entourant la bougresse n'était pas forcément chose aisée. Cependant un détail ne leur échappa pas. Aucun des gesticuleurs ne tentaient ni d'approcher encore moins de toucher l'objet de leur excitation. Ils avaient peut être signé un pacte. Tandis que les deux compères non !

Prenant leur courage à une main, ils ont toctoqué à la porte de l'autre. De concerve en concert, faisant ainsi un terrible boucan digne d'une frénétique descente d'organes policiers. Préméditant la panique que ne manquerait pas de causer leur impétueuse action, ils ont attendu quelques instants afin que les ptits bonhommes se volatisent, et ils
entrèrent d'un pas altier et hardi la chaude demeure. Quelques vestiges de l'orgie dont ils avaient été témoins voletaient encore alors que la mère rampante se cachait dans un geste aussi inutile que desepéré son opulence et foison, la mine plus que soucieuse, pour ne pas dire catastrophée, elle balbutia ce qui semblait être une complainte de pitié.

A la mine réjouie des farceurs, à l'annonce de la blague et à l'accueil des voeux sonnants sans trébucher, elle perdit contenance pour de bon, s'affalant dans un pouf, souflant et déblêmissant montrant qu'elle était rassurée. Des petits yeux, le calme revenu, pointaient de ci de là, curieux et encore inquièts pour certains. Tout en déployant leurs manteaux
rouges et leur gorges de rires, le corps et l'inconscient s'affairèrent à prodiguer les premiers soins du corps à la dame allongée de guingois lui trempant les lèvres dans un verre encore plein d'eau de vit qu'était là afin de rendre des couleurs à ses joues et l'empourprer de cette nouvelle surprise. Charitables âmes vigoureuses qui couvaient son corps de caresses futilement nécessaires à l'incompréhension du tourbillon inatendu.

En reprenant peu à peu le sens des réalités, elle nageait de plus en plus dans le brouillard des événements passés et continuellement présents mêlant massages et carersses, rêves et douceurs pensées excitant à nouveau son corps qui passant du feu à la glace a fini par fondre dans la fournaise des attentions et de l'attention qui grossissait à vue d'oeil et à vue les lutins s'ammassaient à nouveau autour de ce nouveau spectacle arrivé comme un tremblement.

Masturbations et cris reprennèrent de plus belle lorsque la soumise se lâcha pour de bon
dans un râle d'ivresse sensuelle, le corps et l'inconscient prenant possession de l'âme de la belle. Gémissements en cris se tranformaient peu à peu, accélérant les pulsion des voyeurs au comble de la frénésie. Dans un immense orgasme, son corps trésaillait sous les assauts répétés des inatendus visiteurs déchainant la foule.

Un des curieux fouinant, après moultes épanchements, tomba sur un ensemble d'objets hétéroclites qu'avaient ammené avec eux les partenaires de leur fantasme. Au fur et à mesure qu'il brandissait chaines, laisses, godemichets, fouets et autre objets anodins, les cris fusaient rendant les animaux en rut comparables à des lapins nains domestiques évanouis.

Le père Noël finissais certainement sa tournée dans l'autre hémisphère, pendant que sa femme se faisait trousser comme une diablesse, par d'oniriques mouvements issus de mes fantasmes les plus fous. Et c'est dans un terrible déchirement et un cri, que je revins à moi, ouvrant les yeux, ma fille sautilait de joie, des lambeaux de papier trainant par là pendant que ses yeux pétillaient alors qu'elle étreignait cette poupée qu'elle désirait tant.
[Haut]
Nocel
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 423
Localisation: Paname city
Humeur du Jour: non, rien

MessageMar 22 Avr 2008, 14:33:51 Répondre en citant
J'avais bien rigolé en l'écrivant ce truc ! Décembre 2006...
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com