Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Passages nuageux à l'heure du repas

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Wiliam
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 2 909
Humeur du Jour: snesl by te modré z nebe

MessageVen 26 Oct 2007, 16:23:20 Répondre en citant
Lorsqu'elle s'aperçut de sa maladresse, Noémie rougit et tenta de se rattraper:
-- En fait, je voulais savoir si tu avais des nouvelles de _ton frère_...
Daphnée la fixa droit dans les yeux:
-- Mais lui aussi est mort... Je te rappelle qu'il était dans la voiture avec mes parents et moi, ce jour-là.
Sur les joues de Noémie poussa une énorme pivoine.
-- Bien entendu, oui, balbutia-t-elle... Et sinon, comment va ton mari ?
Le visage de son amie se figea. Un grand lys blême s'y déploya lentement.
-- Eh bien, je n'ai pas de nouvelles... Il m'a quittée l'année dernière, tu te souviens ?
Collé au plafond, un pesant nuage de silence et de consternation se mit à arroser copieusement les fleurs. Plus Noémie gaffait, plus elle paniquait...
-- Mon dieu, où ai-je la tête... Je suis confuse... Et ton travail, ça va bien ?
-- Toujours au chômage depuis la séparation. Et j'arrive bientôt en fin de droits.
... Et plus elle paniquait, plus elle gaffait.
Planant aux alentours depuis le début du repas, une brume de malaise se glissa entre les deux amies et s'installa à la table du restaurant, ravie d'y trouver une flore locale aussi luxuriante. Noémie avait l'air confus, Daphnée l'air défait, et le serveur tout juste arrivé, l'air de celui qui aimerait bien que ses clientes passent enfin commande:
-- Avez-vous choisi, mesdames ?
-- Oui, grimaça Noémie heureuse de l'interlude. Je vais prendre des cuisses de grenouille. Tu aimes ça, Daphnée, les cuisses de grenouille ?
Enfoncée dans le fauteuil roulant, son interlocutrice voulut répondre, mais aucun son ne franchit les lèvres entrouvertes. Elle ferma la bouche et le menu, examina longuement les pétales vifs de la pivoine qui lui faisait face, puis commanda un carpaccio.
-- Et si tu me parlais un peu de toi pour changer ? lança-t-elle en affichant un franc sourire.
Soulagée et reconnaissante, Noémie suivit des yeux le serveur qui s'éloignait en compagnie du lourd brouillard d'embarras. Au plafond, l'atmosphère s'éclaircissait. Elle respira un peu.
-- C'est la grande forme ! Je pars en vacances dans un mois.
-- Génial...
-- Oui, ça me fera le plus grand bien... Qu'est-ce que je suis contente de te revoir ! Ça fait combien de temps ? Trois mois ?
-- Exactement. Depuis l'enterrement, en fait.
Au fond de la salle, la brume de malaise se demandait si elle n'allait pas finalement revenir. Les fleurs reprenaient de la vigueur tandis qu'au-dessus réapparaissait le triste cumulo-nimbus.
-- Et ton violon ! hasarda Noémie. Tu ne m'as pas dit ! Tu as progressé ?
Tant bien que mal, Daphnée sauva de l'averse une miette de pain perdue sur la nappe.
-- Disons qu'avec les trois doigts qu'il me reste, j'ai les plus grandes difficultés à tenir un archet.
Noémie sentit le souffle froid accompagnant le brouillard de malaise lorsque celui-ci revint en trombe pour s'arrimer à nouveau à leur table. Elle serra fort les dents et réussit à maintenir _in extremis_ son sourire bien plaqué sur le visage.
Elle allait parler météo. Ça au moins, c'était une valeur sûre.
____________________
A bas les poux ! Vive René Coty !
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageVen 26 Oct 2007, 16:51:37 Répondre en citant
là je n'ai plus le coeur à rire
brrrrr
ça fait très réaliste...
quand un texte provoque des réactions, ça veut dire qu'il est réussi non ?
bah voilà... t'as réussi
brrrr
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com