Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
La beauté naît du Chaos (poésie urbaine)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageMar 02 Oct 2007, 16:34:51 Répondre en citant
C’était il y a quelques années, lorsque j’étais encore étudiant du côté de Saint-Germain-des-Prés. J’avais coutume de marcher un peu après les cours jusqu’au Luxembourg en passant par la rue de l’Ecole de Médecine, où je prenais un plaisir extravagant à déguster un strudel pommes pavot acheté dans la minuscule et surpeuplée petite pâtisserie Viennoise.

Cette fois, j'avais proposé à Tatiana de m'accompagner doucement en cette fin de journée de Printemps. Nous avions encore la tête pleine des élucubrations d’Alfredo Valladao sur la world-culture américaine et surtout de l'incroyable final en apothéose lorsque répondant à la question d'un étudiant sur Tom Jobim, le prestigieux professeur brésilien s'était assis sur le bureau et avait empoigné le micro à la façon d'un crooner et avait chanté doucement « the girl from Ipanema »…

Olha que coisa mais linda
mais cheia de graça
É ela menina que vem e que passa
nun doce balanço, caminho do mar...


Nous mesurions la chance d'assister à cette propédeutique de poésie urbaine...

Il me fallait trouver quelque chose de cet acabit pour parachever cette journée radieuse où Tatiana avait accepté cette balade après les cours. Je lui expliquais qu’il était possible d’enchanter le réel à force de vouloir et que finalement de simples gestes pouvaient créer un instant magique et merveilleux, exactement comme venait de le faire notre professeur de Relations Internationales. Certaines des Théories du Chaos expliquent qu’un simple battement d’ailes de papillon en Asie provoque des ouragans et des tempêtes sur les côtes américaines. Et ce jour là pour elle, je n'avais garde ni mesure et je voulais être un papillon.

Elle était magnifique, d’origine finnoise, des cheveux blonds semi-bouclés qui lui arrivaient en dessous des épaules, des yeux verts malicieux et coquins, et surtout un corps absolument irréel de perfection et de proportion. Bien sûr je l’idéalisais un peu trop, mais c’est précisément pour cette raison, pour la passion qu'elle m'inspirait que je trouvais la motivation nécessaire pour lui offrir et engendrer un magnifique chaos urbain.

Nous mangions nos délicieux strudels et nos pas nous menaient tranquillement jusqu’aux Jardins du Luxembourg en passant par le Boulevard Saint-Michel et je cherchais toujours à lui offrir quelque chose qui serait plus inoubliable qu’un bouquet de fleurs rares, ou bien même un de ces moments d'éternité que l'on éprouve au matin d'une nuit à faire l'amour quand l'autre dort, les cheveux en étoile sur l'oreiller et toutes les odeurs des corps mêlés.

Au pied d’un feu rouge, je vis une petite armoire qu’un employé municipal imprudent n'avait pas bien fermé. Résolu, je fonçais sur la porte que j’ouvris en grand, puis manipulais le tableau de commande relativement explicite. C’était fort simple, et en l'espace de quelques secondes, j’avais mis tous les feux de la place Edmond Rostand à l’orange-clignotant.

« -As-tu déjà pu constater combien les facteurs d’ordre sont périssables et fragiles ? D’abord il y a quelques artefacts qui régulent et maintiennent la fluidité, une certaine civilité, mais lorsque ces éléments disparaissent, l’éducation, les bonnes manières, tout ce qui est urbain a tendance à s’évanouir très vite.
- De quoi tu parles ? Tu fais allusion aux mises en abyme chez Shakespeare et à la valeur relative du rêve et de la réalité dans la Tempête?
- Si tu continues à me parler de cette manière, je te demande en mariage. Je te parlais du Luxembourg, qui est l’exemple de ce type d’ordre, un jardin à la française organisé de façon quasi symétrique et géométrique, les voies qui y mènent sont toutes aussi strictes, mais vois-tu, j’ai toujours préféré les Buttes-Chaumont, pour son bordel organisé, son fouillis, son élégance britannique qui trouve une signification dans le désordre. La beauté anarchique de la Nature y est magnifiée, ce parc est un lien entre un monde policé et un monde plus sauvage.
- La luxuriance anarchique de la Nature, c'est la vie même, c'est ce qui la rend belle, il parait que la Nature imite l'art et quant à moi, les chaos artistiques donnent à mon âme une couleur amoureuse »…

Prenant cette dernière réplique pour une invite, je lui expliquais que ce qu’elle allait contempler, lui donnerait envie de poser ses lèvres sur les miennes. Le temps de boire un chocolat dans un café près du Panthéon et nous resdescendîmes admirer cette oeuvre éphémère.

C’était un concert extravagant de klaxons, d’insultes, un tumulte indescriptible, il y avait des voitures dans tous les sens, nez-contre-nez, à droite, à gauche, en diagonale, dans toutes les directions. Il était même difficilement imaginable de comprendre comment un tel enchevêtrement avait pu naître. Des automobilistes avaient même purement et simplement renoncé à défaire ce nœud, ils étaient sortis de leur voiture, tantôt les mains sur les hanches, tantôt les bras ballants, impuissants et abasourdis.

L’ensemble du carrefour Edmond Rostand, celui qui gère le boulevard Saint-Michel, la rue Soufflot menant au Panthéon, la rue de Médicis était irrémédiablement bloqué, plus inextricable qu'une jungle d'Amazonie. La foule de passants riait ou regardait avec des airs éberlués cet infernal chaos, et tous ces feux clignotaient d'une couleur orange et semblaient m’adresser des clins d’œil pour mes félicités naissantes.

Il faisait bon, le spectacle était réjouissant, éphémère, il n’avait aucune signification, aucun but à part nous faire rire. Nous étions devenus des adeptes de la Beauté du Chaos.

Le baiser qu’elle me donna fut bien un baiser du bout du monde et plus tard au coeur de la nuit, j'expérimentais d'autres ouragans au creux de ses cuisses.
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
aubin
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2005
Messages: 501
Localisation: ici et las

MessageVen 05 Oct 2007, 11:48:01 Répondre en citant
Bulles de Nuit a écrit:


C’était un concert extravagant de klaxons, d’insultes, un tumulte indescriptible,

et plus tard au coeur de la nuit, j'expérimentais d'autres ouragans .



Tain ! C'était toi !

Moi j'étais bloqué dans l'embouteillage.

Elle m'avait mis un mot dans ma boite aux lettres :

"j'ai grillé mes dernieres pieces de monnaie pour ce ticket de metro, je voulais te voir avant de partir, je voulais que...
enfin, je voulais.
Tu n'es pas là.
Ce soir je prends le train.
Si tu rentres à temps, je ne pars que ce soir, viens.

VIENS
"
Suivait SON adresse. Je l'avais manquée déja, je ne l'avais compris qu'un plus tard.

Hors de question cette fois de me laisser déborder par l'amour trop grand que je lui portais, cette éperdue admiration qui me paralysait.

J'ai pris la voiture.

Et il y eut ce monstrueux embouteillage,cette folie absolue qui avait bloqué tout un quartier de Paris.

Elle a cru que je n'étais pas venu.

Je n'ai plus jamais eu de nouvelles d'elle.
____________________

Je n'ai pas les moyens des passions qui m'agitent. PB8592
[Haut]
Démo
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2005
Messages: 8 960
Humeur du Jour: Trop au lit pour être au Net

MessageVen 05 Oct 2007, 12:04:29 Répondre en citant
lol7:

Et t'as pas envie de le mettre KO? (pour voir si ta bottée renaîtrait de ce KO)
____________________
Puisque j'te l'dis !
[Haut]
aubin
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2005
Messages: 501
Localisation: ici et las

MessageVen 05 Oct 2007, 12:33:27 Répondre en citant
Démo a écrit:
lol7:




et ça te fait rire ?
____________________

Je n'ai pas les moyens des passions qui m'agitent. PB8592
[Haut]
Démo
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2005
Messages: 8 960
Humeur du Jour: Trop au lit pour être au Net

MessageVen 05 Oct 2007, 12:52:13 Répondre en citant
aubin a écrit:
Démo a écrit:
lol7:





et ça te fait rire ?
Tain ! C'était toi !  Faut que je t'explique.

A cette époque, je travaillais à la mairie de Paris. C'était la période bénie où pour trouver un boulot tranquille dans la capitale, il suffisait de prendre une carte au RPR. Elle était vite rentabilisée! Forcément, je n'avais pas été embauché pour mes compétences et il m'arrivait souvent de ne remplir mes tâches qu'à moitié. Comme ce jour là, où j'avais oublié de refermer à clef  l'armoire éléctrique du feu tricolore du carrefour E. Rostand (ce fut la dernière fois, le lendemain, j'étais radié du parti).
Le soir, j'allais prendre le métro pour rentrer chez moi, lorsque mon attention fut attirée par une femme en pleurs qui me confia que ce salaud n'était pas venu, et qu'elle n'avait même plus la moindre pièce pour prendre un ticket de métro et rejoindre la gare où un train l'attendait. Alors, je lui donnai quelques sous et l'accompagnai jusqu'à sa destination.
Le baiser qu’elle me donna pour me remercier  fut bien un baiser du bout du monde et plus tard au coeur de la nuit, j'expérimentais d'autres ouragans au creux de ses cuisses.
____________________
Puisque j'te l'dis !
[Haut]
aubin
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2005
Messages: 501
Localisation: ici et las

MessageVen 05 Oct 2007, 17:38:06 Répondre en citant
Démo a écrit:
et plus tard au coeur de la nuit, j'expérimentais


salaud !

Fils de sark....

Et le pire est que j'ai changé la chute de mon histoire, j'avais d'abord écrit une chute assez épouvantable mais je n'ai pas voulu traumatiser Bulle.
____________________

Je n'ai pas les moyens des passions qui m'agitent. PB8592
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com