Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Bouquets d'été

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fleur de lune
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2007
Messages: 403

MessageVen 13 Juil 2007, 21:56:59 Répondre en citant
Je me souviens...

Nous avions un chalet au bord du lac Memphrémagog où nous allions passer nos étés. On arrivait là à la fin des classes et on repartait l'automne venu pour s'en retourner à Outremont. C'est sûr qu'entre temps on y allait pour la fin de semaine des fois mais je vous parle des vacances. Des grandes vacances.

Mon père était sculpteur et peintre mais il enseignait aussi à l'Université du Québec à Montréal ce qui fait que lorsque les cours étaient finis, on avait un beau deux mois à nous au chalet.

C'était vraiment le fun! Hey on arrivait là dans la grosse voiture "station" de mes parents, les six enfants entassés à l'arrière avec les deux, trois ou quatre chiens que nous avions (caniche royal et berger allemand). Mon père devait faire quelques voyages avant notre arrivée à tous pour pouvoir apporter les vêtements, allumer le frigo et préparer la place. Et puis on arrivait toute la gang.

Ma mère essayait d'orchestrer l'installation du mieux qu'elle le pouvait mais il nous tardait de revoir nos amis, d'aller marcher sur la plage, de faire un tour de vélo. Mais tant bien que mal on finissait par être tous bien installés.

C'était pas grand le chalet! À notre maison d'Outremont nous avions tous notre chambre et la maison comptait un sous-sol, l'étage et un deuxième. Au chalet il y avait une cuisine, un salon, la chambre des parents, la chambre des garçons et la chambre des filles. On était chanceuses nous autres les filles, on était que deux, les garçons devaient se partager une chambre à quatre héhé! Mon père avait installé des lits superposés même dans notre chambre à nous. Ma soeur elle voulait dormir en bas mais comme je suis sujette au somnambulisme et que je me suis pété la gueule une couple de fois en tombant du lit d'en haut, mon père a fait deux lits simples dans la chambre.

Mon plaisir? Je me levais à l'aube, quand tout le monde dormait et je m'en allais écumer les bois environnants, puis me reposer un peu au bord de l'eau, regardant si le lac était calme ou déchaîné, me construisant des poèmes dans ma tête, puis vers 7h00 je revenais à la maison avec les bras remplis de fleurs sauvages et de verdures diverses qui m'avaient plu. J'étalais le tout sur la table de la cuisine en silence puis je faisais des bouquets pour fleurir la maison veillant à ce que chaque bouquet soit différent dans ses fleurs et sa verdure.

Quand la famille se levait, il trônait toujours des fleurs à la cuisine, au salon, sur le perron. C'était une chose que j'aimais faire mais aussi une façon de rendre heureux les gens que j'aimais. J'aimais voir le sourire de mon père, entendre ma mère qui me demandait si j'étais certaine qu'il n'y avait pas dix mille bibittes de rentrées dans la maison avec les fleurs. Elle disait cela mais combien de fois l'aie-je surprise à humer les roses sauvages que j'avais trouvées sans prêter aucune attention aux bibittes qui auraient pu s'y trouver. Laughing
[Haut]
Une Nouvelle Vie
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2006
Messages: 2 650
Humeur du Jour: Vivre, c'est ne pas se résigner - Camus

MessageVen 13 Juil 2007, 22:19:23 Répondre en citant
Fleur de lune a écrit:
Quand la famille se levait, il trônait toujours des fleurs à la cuisine, au salon, sur le perron. C'était une chose que j'aimais faire mais aussi une façon de rendre heureux les gens que j'aimais. J'aimais voir le sourire de mon père, entendre ma mère qui me demandait si j'étais certaine qu'il n'y avait pas dix mille bibittes de rentrées dans la maison avec les fleurs. Elle disait cela mais combien de fois l'aie-je surprise à humer les roses sauvages que j'avais trouvées sans prêter aucune attention aux bibittes qui auraient pu s'y trouver. Laughing



Une jolie tranche de vie Wink

J'adore les expressions québecquoise lol7: lol7:
____________________
"Le mal se fait sans effort, naturellement, par fatalité ; le bien est toujours le produit d'un art." Baudelaire
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com