Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
La dernière....

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
cafeinoman
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 1 090
Localisation: nantes
Humeur du Jour: yipiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

MessageMar 27 Mar 2007, 22:54:49 Répondre en citant
La soirée était douce, l'air embaumait les senteurs méditerrannéennes, le crincrin d'insectes divers montait dans les allées du parc, elle se sentait bien, calme...

La nuit tombait sur Marseille, les bruits de la circulation urbaine allait diminuant.

Elle achevait le tour du parc lentement, profitant du calme qui s'installait.

Un peu fatiguée, elle s'assit sur un banc, ramena une mèche rebelle en arrière et sortit un Zippo de sa poche...

Lentement, elle le prot entre ses doigts, ressentant la moindre rainure de sa coque en alu brossé, desssinant le nom mythique gravé sous le briquet, le faisant claquer (encore un ptit coté frime se dit elle en souriant)...

De son pouce, elle fit basculer le sommet du briquet le faisant encore claquer, elle actionna la molette, la flamme jaillit dégageant l'odeur caractéristique d'essence...

Elle porta la flamme à hauteur de sa bouche, se laissant presque hypnotiser par la lueur bleutée de la flamme...

Elle le referma, et sortit une M.......... du paquet froissé, elle avait toujours aimé cette marque de clopes. Elle en avait testé plusieurs, revenant toujours aux M..........

Il restait une clope.... la dernière se dit elle.

Elle la mit entre ses lèvres minces, savoura le contact du filtre avec sa bouche, et se décida à l'allumer.

De ses doigts amaigris, elle actionna la molette du Zippo et la flamme en jaillit, toujours triomphante, presque éternelle... un peu comme la flamme olympique se dit elle avec ironie.

Le grésillement du tabac sous la flamme, un bruit savoureux entendu des millions de fois... la première taffe... les volutes de fumée qui parfois prenait des formes évocatrices...

La quinte de toux la prit plus fortement qu'à l'habitude, elle faillit lacher la clope mais s'y refusa... la dernière !!

Son corps portait les stigmates de son vice... amaigrie... prise de toux parfois sanguinolentes, les rares cheveux qui lui restaient souvenirs des multiples séances de chimio.... demain elle ne penserait plus à tout ca...

La dernière....!!!!
____________________
LOL
[Haut]
Une Nouvelle Vie
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2006
Messages: 2 650
Humeur du Jour: Vivre, c'est ne pas se résigner - Camus

MessageMer 28 Mar 2007, 07:40:24 Répondre en citant
Emotion ....

Interpellation .....

Et pourtant... J'ai toujours la cigarette au bec pas de ma faute

Merci Caféi, même si ton texte est un grand coup de poing dans la figure jap:
____________________
"Le mal se fait sans effort, naturellement, par fatalité ; le bien est toujours le produit d'un art." Baudelaire
[Haut]
Fleur de lune
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2007
Messages: 403

MessageJeu 29 Mar 2007, 18:20:08 Répondre en citant
Elle aspire encore. Une longue bouffée qui est une souffrance autant qu'une jouissance de son corps. Ce plaisir la tue, elle le sait fort bien. La dernière. La dernière fois. Le dernier jour. Un dernier regard par-dessus l'épaule pour voir le chemin parcouru. Une dernière flambée d'émotions.

Elle se lève une fois sa cigarette éteinte et va droit au magasin le plus près. Un paquet de M... je vous prie dit-elle d'un ton péremptoire. Elle n'a cure du regard que pose sur elle l'employé. Elle a choisi de vivre ses derniers moments à sa guise, avec ce plaisir qui l'a toujours réconfortée. L'employé lui remet le paquet de M... elle paye. Comme elle a toujours payé dans sa vie. Comme elle paye encore. Elle le prend et l'emporte comme elle emporte avec elle toutes ses souffrances.

Jusqu'au bout je vivrai comme j'ai toujours vécu se dit-elle.
[Haut]
cafeinoman
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 1 090
Localisation: nantes
Humeur du Jour: yipiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

MessageLun 09 Avr 2007, 12:20:21 Répondre en citant
je ne prévoyais pas une suite, normalement le titre était une conclusion en lui même mais c'est peut être pas plus mal Wink

et puis ton "staïle" est agréable à lire bound
____________________
LOL
[Haut]
Fleur de lune
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2007
Messages: 403

MessageVen 20 Avr 2007, 16:44:46 Répondre en citant
Je n'ai pas pu m'empêcher de faire une suite. Embarassed Étant fumeuse invétérée ton texte m'a beaucoup touchée... Wink
[Haut]
waterlily
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2006
Messages: 1 005
Localisation: Sur ma stratosphere
Humeur du Jour: Au plus pres du bonheur.

MessageMar 05 Juin 2007, 21:06:49 Répondre en citant
Pfff, incisif et une claque dans la figure ton texte.
Chapeau bas monsieur twouaaa jap: lightkyle
____________________
What you see is what you get
Another one bites the dust
[Haut]
Fleur de lune
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2007
Messages: 403

MessageMar 05 Juin 2007, 22:15:07 Répondre en citant
Les cheveux lui tombent, elle souffre abominablement lors de ses séances de chimio, en fait surtout après... les maux de coeur, le lit pendant des jours, les médicaments pour enrayer ces douleurs.

Et puis un matin elle se lève, elle va mieux. Les effets se sont estompés, les médicaments ont agis.

Elle s'assied à table devant un bon café, écoute les oiseaux chanter et se dit que c'est un doux matin et que...: (elle part dans sa bulle, prend son stylo, une feuille, s'allume une cigarette et écrit )

Doux matins



Un autre matin de pur douceur m'est donné
et al nature est belle comme elle seule sait l'être
au givre de la nuit, mille reflets dorés
se mêlent sur l'herbe qui en est à renaître

Avide du regard, je ne peux me rassasier
de cet éclat du printemps qui me chavire
comme il me plaît de me sentir ainsi affamée
de toute cette beauté qui est à ravir!

Le soleil s'étend au sol comme une femme
dans l'attente des caresses de son amant
on la sent chaude, tout feu et toute flamme
tel l'astre qui, aujourd'hui, réchauffe le temps

Et ce qui est merveilleux, ce qui est magie
est qu'il y aura nombre de matins à venir
qui seront tout aussi doux que celui-ci
et qui peupleront nos jours et notre avenir

(Même s'il n'y en a pas beaucoup pour elle, elle a toujours ce bonheur de voir la vie, d'espérer le lendemain, même si elle se tue à petit feu, elle voit la beauté de la vie).
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com