Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Grains de sable

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Indy
Invité

Hors ligne




MessageMar 27 Mar 2007, 06:42:27 Répondre en citant
Je relève la tête, doucement, avec difficulté. Mes yeux brouillés et brûlés par le soleil s’ouvrent comme deux grosses portes métalliques. L’image qui m’apparaît d’abord est apaisante. Des visages connus mais aussi inconnus. Ils s’avancent vers moi en dansant au rythme de tam-tam venu d’ailleurs. Les hommes sont vêtus de blanc, les femmes portent des robes aux multiples couleurs. Je remarque le contraste saisissant du sable jaune, de la verdure de ces palmiers et de l’eau bleue si claire qui façonnent mon environnement. Je me sens bien, détendu, mais pas épanoui. Où es-tu ? Les pupilles à l’affût, je te cherche parmi ces gens. Soudain, le silence ! Les tambours se taisent, ou est-ce seulement dans ma tête ? Deux colonnes se forment alors et au milieu, il y a toi. Ta robe blanche de soie et de dentelle te rend irréelle. Tu avances, comme au ralenti, tes pieds nus ne laissent pas d’empreintes dans le sable. Tes cheveux volent sans qu’il y ait le moindre souffle de vent. Tu es si belle. Tu me souris, du moins, je crois que ce sourire est pour moi.Mes forces me reviennent. C’est comme une seconde naissance. Je puise dans ton regard la force de vouloir me relever.Ton fluide me rentre à l’intérieur remplaçant mon cœur dévasté par un organe neuf. Mon sang se transfuse pour se charger d’oxygène pur. Mes cicatrices disparaissent, mes blessures se referment. Tu fabriques un nouveau « moi » plus fort, prêt à repartir dans une longue marche vers l’avenir.

Tu arrives à ma hauteur, t’arrêtes un instant, une éternité pour moi.Et tu reprends ta douce marche, tu passes ton chemin. Je n’ai pas la force de me retourner pour voir cet homme qui t’attend paisiblement la main tendue vers toi.
Je manque d’air, mes yeux ont du mal à rester ouverts. Je peux tout juste lever ma main pour essayer de te retenir. Je ne sais pas ce qui m’arrive, comment est-ce possible ? L’immense détresse fait place à la douleur. Alors, doucement, ma tête se repose sur le sable et je me retrouve seul dans ce désert, loin de tout, loin de toi. Mes yeux se ferment doucement.
Je ne pense plus à rien…Le mirage s’est évanoui.
[Haut]
Ruth
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2005
Messages: 2 923
Localisation: hic!
Humeur du Jour: dans mon jeune temps...

MessageMar 27 Mar 2007, 07:21:55 Répondre en citant
gloups!
____________________
debout!
[Haut]
j'suis pas las
Invité

Hors ligne




MessageMar 27 Mar 2007, 08:29:51 Répondre en citant
le patient anglais

jap:

ton texte m'évoque ce film et son atmosphére ...
[Haut]
Indy
Invité

Hors ligne




MessageMar 27 Mar 2007, 08:38:41 Répondre en citant
Ruth a écrit:
gloups!


Merci à toi et à Onde. Ce texte est inspiré des deux dernières merveilles écrites par vous jap:
[Haut]
Indy
Invité

Hors ligne




MessageMar 27 Mar 2007, 08:39:51 Répondre en citant
j'suis pas las a écrit:
le patient anglais

jap:

ton texte m'évoque ce film et son atmosphére ...


Sans doute devrais-je aller le voir jap:
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageMar 27 Mar 2007, 08:50:19 Répondre en citant
Indy a écrit:
Tu fabriques un nouveau « moi » plus fort, prêt à repartir dans une longue marche vers l’avenir.


jusqu'à ce point je me disais, "j'veux la même, j'veux la même" mais, hum, finalement non no

bienvenue Mister l'Aventurier
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Indy
Invité

Hors ligne




MessageMar 27 Mar 2007, 08:53:02 Répondre en citant
Bluedream a écrit:
Indy a écrit:
Tu fabriques un nouveau « moi » plus fort, prêt à repartir dans une longue marche vers l’avenir.


jusqu'à ce point je me disais, "j'veux la même, j'veux la même" mais, hum, finalement non no

bienvenue Mister l'Aventurier


Merci beaucoup jap:
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageMar 27 Mar 2007, 09:10:20 Répondre en citant
Au plaisir de découvrir que tu n'es pas qu'un dégustateur de grands crus bound bound bound

tu as le chapeau et le fouet aussi (fais attention, une réponse positive peut en intéresser quelques-unes sunglasses )
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Bulles de Nuit
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2005
Messages: 3 402
Localisation: Paris
Humeur du Jour: Collection Berardo

MessageMar 27 Mar 2007, 10:33:50 Répondre en citant
Indy a écrit:
Je relève la tête, doucement, avec difficulté. Mes yeux brouillés et brûlés par le soleil s’ouvrent comme deux grosses portes métalliques. L’image qui m’apparaît d’abord est apaisante. Des visages connus mais aussi inconnus. Ils s’avancent vers moi en dansant au rythme de tam-tam venu d’ailleurs. Les hommes sont vêtus de blanc, les femmes portent des robes aux multiples couleurs. Je remarque le contraste saisissant du sable jaune, de la verdure de ces palmiers et de l’eau bleue si claire qui façonnent mon environnement. Je me sens bien, détendu, mais pas épanoui. Où es-tu ? Les pupilles à l’affût, je te cherche parmi ces gens. Soudain, le silence ! Les tambours se taisent, ou est-ce seulement dans ma tête ? Deux colonnes se forment alors et au milieu, il y a toi. Ta robe blanche de soie et de dentelle te rend irréelle. Tu avances, comme au ralenti, tes pieds nus ne laissent pas d’empreintes dans le sable. Tes cheveux volent sans qu’il y ait le moindre souffle de vent. Tu es si belle. Tu me souris, du moins, je crois que ce sourire est pour moi.Mes forces me reviennent. C’est comme une seconde naissance. Je puise dans ton regard la force de vouloir me relever.Ton fluide me rentre à l’intérieur remplaçant mon cœur dévasté par un organe neuf. Mon sang se transfuse pour se charger d’oxygène pur. Mes cicatrices disparaissent, mes blessures se referment. Tu fabriques un nouveau « moi » plus fort, prêt à repartir dans une longue marche vers l’avenir.

Tu arrives à ma hauteur, t’arrêtes un instant, une éternité pour moi.Et tu reprends ta douce marche, tu passes ton chemin. Je n’ai pas la force de me retourner pour voir cet homme qui t’attend paisiblement la main tendue vers toi.
Je manque d’air, mes yeux ont du mal à rester ouverts. Je peux tout juste lever ma main pour essayer de te retenir. Je ne sais pas ce qui m’arrive, comment est-ce possible ? L’immense détresse fait place à la douleur. Alors, doucement, ma tête se repose sur le sable et je me retrouve seul dans ce désert, loin de tout, loin de toi. Mes yeux se ferment doucement.
Je ne pense plus à rien…Le mirage s’est évanoui.


Décidément, là encore je suis sidéré par ta capacité à donner forme à certaines de mes pensées les plus intimes. On se connait? jap:
____________________
Ha ! très grand arbre du langage peuplé d'oracles, de maximes et murmurant murmure d'aveugle-né dans les quinconces du savoir...
[Haut]
Syane
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2007
Messages: 3 817

MessageMar 27 Mar 2007, 10:39:36 Répondre en citant
Indy a écrit:
Je ne sais pas ce qui m’arrive, comment est-ce possible ? L’immense détresse fait place à la douleur. Alors, doucement, ma tête se repose sur le sable et je me retrouve seul dans ce désert, loin de tout, loin de toi. Mes yeux se ferment doucement.
Je ne pense plus à rien…Le mirage s’est évanoui.


Je ne sais pas non plus, à vrai dire...
Je crains de ne pouvoir te renseigner bien loin.

Pense quand même à mettre une crème de protection écran total.
Ce serait dommage que tu attrapes une insolation, en plus de tout.
[Haut]
Margot
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2006
Messages: 3 269
Localisation: salamandre au feu lovée
Humeur du Jour: miluji tě

MessageMar 27 Mar 2007, 10:57:17 Répondre en citant
Indy, ton texte est d'une beauté !
Il s'en dégage une tendresse et un amour incroyables. Un don de soi aussi.
Je suis très émue. kis

V
____________________
« Comprendre le monde comme une question » Milan Kundera
[Haut]
Indy
Invité

Hors ligne




MessageMar 27 Mar 2007, 13:43:22 Répondre en citant
Bulles de Nuit a écrit:
Indy a écrit:
Je relève la tête, doucement, avec difficulté. Mes yeux brouillés et brûlés par le soleil s’ouvrent comme deux grosses portes métalliques. L’image qui m’apparaît d’abord est apaisante. Des visages connus mais aussi inconnus. Ils s’avancent vers moi en dansant au rythme de tam-tam venu d’ailleurs. Les hommes sont vêtus de blanc, les femmes portent des robes aux multiples couleurs. Je remarque le contraste saisissant du sable jaune, de la verdure de ces palmiers et de l’eau bleue si claire qui façonnent mon environnement. Je me sens bien, détendu, mais pas épanoui. Où es-tu ? Les pupilles à l’affût, je te cherche parmi ces gens. Soudain, le silence ! Les tambours se taisent, ou est-ce seulement dans ma tête ? Deux colonnes se forment alors et au milieu, il y a toi. Ta robe blanche de soie et de dentelle te rend irréelle. Tu avances, comme au ralenti, tes pieds nus ne laissent pas d’empreintes dans le sable. Tes cheveux volent sans qu’il y ait le moindre souffle de vent. Tu es si belle. Tu me souris, du moins, je crois que ce sourire est pour moi.Mes forces me reviennent. C’est comme une seconde naissance. Je puise dans ton regard la force de vouloir me relever.Ton fluide me rentre à l’intérieur remplaçant mon cœur dévasté par un organe neuf. Mon sang se transfuse pour se charger d’oxygène pur. Mes cicatrices disparaissent, mes blessures se referment. Tu fabriques un nouveau « moi » plus fort, prêt à repartir dans une longue marche vers l’avenir.

Tu arrives à ma hauteur, t’arrêtes un instant, une éternité pour moi.Et tu reprends ta douce marche, tu passes ton chemin. Je n’ai pas la force de me retourner pour voir cet homme qui t’attend paisiblement la main tendue vers toi.
Je manque d’air, mes yeux ont du mal à rester ouverts. Je peux tout juste lever ma main pour essayer de te retenir. Je ne sais pas ce qui m’arrive, comment est-ce possible ? L’immense détresse fait place à la douleur. Alors, doucement, ma tête se repose sur le sable et je me retrouve seul dans ce désert, loin de tout, loin de toi. Mes yeux se ferment doucement.
Je ne pense plus à rien…Le mirage s’est évanoui.


Décidément, là encore je suis sidéré par ta capacité à donner forme à certaines de mes pensées les plus intimes. On se connait? jap:



Encore merci jap: ( non, on ne se connait pas )
[Haut]
Indy
Invité

Hors ligne




MessageMar 27 Mar 2007, 13:47:29 Répondre en citant
Margot a écrit:
Indy, ton texte est d'une beauté !
Il s'en dégage une tendresse et un amour incroyables. Un don de soi aussi.
Je suis très émue. kis

V



Merci beaucoup. Je suis flatté Embarassed


Et merci aussi pour le premier bisou que je reçois sur ce forum. Je me permets de tendre la joue gauche.
Et bien entendu de te le renvoyer kis
[Haut]
Indy
Invité

Hors ligne




MessageMar 27 Mar 2007, 13:50:22 Répondre en citant
Bluedream a écrit:
Au plaisir de découvrir que tu n'es pas qu'un dégustateur de grands crus bound bound bound

tu as le chapeau et le fouet aussi (fais attention, une réponse positive peut en intéresser quelques-unes sunglasses )


J'ai même la barbe de trois jours, c'est dire sunglasses lol7:
[Haut]
Onde
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2005
Messages: 5 713
Localisation: Cesson

MessageMar 27 Mar 2007, 14:56:19 Répondre en citant
Indy a écrit:

Et merci aussi pour le premier bisou que je reçois sur ce forum. Je me permets de tendre la joue gauche.


Le premier ? Shocked Comment est-ce possible, sur ce forum bisouteur, que tu n'en aies pas eu plus tôt ?!

Je prends donc la joue gauche kis et j'en profite pour te souhaiter la bienvenue.

Très touchant ton texte, Indy. Smile
[Haut]
Indy
Invité

Hors ligne




MessageMar 27 Mar 2007, 23:36:34 Répondre en citant
Onde a écrit:
Indy a écrit:

Et merci aussi pour le premier bisou que je reçois sur ce forum. Je me permets de tendre la joue gauche.


Le premier ? Shocked Comment est-ce possible, sur ce forum bisouteur, que tu n'en aies pas eu plus tôt ?!

Je prends donc la joue gauche kis et j'en profite pour te souhaiter la bienvenue.

Très touchant ton texte, Indy. Smile


Merci pour le bisou
Merci pour la bienvenue
Merci pour le commentaire.

Comme je l'ai dis plus haut, ton texte "la boussole", m'a beaucoup inspiré.

Comme je suis bien élevé, je dépose également mes lèvres sur tes joues kis
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com