Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
T'es chiné ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> EN APARTÉ : PALABRES ET CAUSERIES -> Brouillons de culture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Latcho Drom
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2006
Messages: 860
Humeur du Jour: Excusez-moi du peu.

MessageMer 07 Mar 2007, 08:58:21 Répondre en citant


Sans emphase. jap:


Dernière édition par Latcho Drom le Sam 10 Mar 2007, 10:12:06; édité 1 fois
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageMer 07 Mar 2007, 09:49:29 Répondre en citant
Toi tu as regardé l'émission de Giordano hier soir ! Mr. Green

Téchiné, depuis que j'ai découvert il y a longtemps Rendez-vous avec Juliette Binoche (miam), je vais le voir les yeux fermés (enfin le temps de trouver mon siège), il y a lui et M. Deville (depuis Péril en la demeure).

Ce matin, le critique de Oui FM a qualifié ce film de "film de l'année" (et celui de Dujardin, Contre-enquête, de pire de la semaine).

Le sujet est délicat, l'arrivée du Sida dans les années 80, les premiers atteints, préparez vos mouchoirs

Ça m'étonnerait que je n'y aille pas ce week-end... Smile
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageMer 07 Mar 2007, 11:26:22 Répondre en citant
Quoique j'ai très envie d'aller surtout ce film avant qu'il ne soit diffusé uniquement au Ciné de l'Epée de Bois le vendredi à 17 h 30 Rolling Eyes



(non c'est pas à cause de l'affiche kaolo )

Synopsis

6 hommes et 6 femmes, 12 adultes, s'aiment, se mentent, se manipulent, se trompent, se confient et se quittent.
la vie…

Extrait d'une interview du metteur en scène


Ce qui m'intéresse avec les comédiens, c'est de capter la vie.Un silence, une hésitation… une seconde de miracle en quelque sorte. En même temps, mon est très écrit et je sais parfaitement d'où je pars, où je vais et par où je passe. Mais ma prose n'a rien de sacrée et il s'agit au moment du tournage d'injecter la vie dans ce texte pour tenter d'obtenir un moment que j'espère à chaque fois rare. Alors je donne le scénario très tard et je ne demande pas du par cœur. Je demande juste de respecter précisément la structure de la scène sans chercher à broder. Puis nous nous lançons sans répétition. Et on voit ce qui se passe en acceptant de se laisser surprendre.
[…]

Sur ce film, aucun d'entre eux [les comédiens] n'avait la moindre idée une heure avant de tourner ce qu'il allait faire. C'était la règle du jeu. Il n'y a que moi qui savais. Je leur avavis seulement dit comment s'habiller. Ce que j'aime dans cette démarche, c'est que personne n'arrive sur le plateau avec des idées préconçues. Il s'agit simplement d'être à l'écoute les uns des autres et de se laisser surprendre. Le tout à partir de situations très précises.
Je me sens comme l'ouvrier qui a adapté l'outil à son geste afin d'obtenir le résultat le plus proche de ce qu'il a en tête. Dans mon domaine, j'ai moi aussi bricolé ma manière personnelle d'appréhender le travail avec les comédiens. Une sorte d'équilibre entre la chose préparée et la chose improvisée.

Pour être honnête, cette structure est le résultat de la contrainte de ces 4 jours de tournage et de mon désir d'offrir à chaque comédien à peu près le même temps de présence à l'écran. D'où l'idée de ces scènes de couples qui s'enchaînent avec la présence d'un même personnage dans deux séquences successives.
La contrainte a défini le cadre et il a fallu que je parvienne à m'exprimer dans cet espace extrêmement précis. Ce qui est incroyable – et ça a déjà du faire un sujet de philo au baccalauréat – c'est la liberté que peut générer la contrainte ( :yno ). C'est une expérience absolument fondamentale dans mon parcours.



le site officiel avec la jolie bande-annonce
http://www.entreadultes-lefilm.com/
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Yno
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2006
Messages: 5 071
Localisation: pas assez près
Humeur du Jour: Presque

MessageMer 07 Mar 2007, 11:48:19 Répondre en citant
bien sur...c'est pas à cause de l'affiche
____________________
..." Ô temps ! suspends ton vol, merdeuh...
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageMer 07 Mar 2007, 12:45:52 Répondre en citant
Yno a écrit:
bien sur...c'est pas à cause de l'affiche


quoi que si un peu quand même, j'avoue, le rappel du titre du premier film du monsieur m'intrigue énormément, sinon rien de spécial sunglasses
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Latcho Drom
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2006
Messages: 860
Humeur du Jour: Excusez-moi du peu.

MessageMer 07 Mar 2007, 14:01:05 Répondre en citant
Bluedream a écrit:
Toi tu as regardé l'émission de Giordano hier soir ! Mr. Green

Téchiné, depuis que j'ai découvert il y a longtemps Rendez-vous avec Juliette Binoche (miam), je vais le voir les yeux fermés (enfin le temps de trouver mon siège), il y a lui et M. Deville (depuis Péril en la demeure).

Ce matin, le critique de Oui FM a qualifié ce film de "film de l'année" (et celui de Dujardin, Contre-enquête, de pire de la semaine).

Le sujet est délicat, l'arrivée du Sida dans les années 80, les premiers atteints, préparez vos mouchoirs

Ça m'étonnerait que je n'y aille pas ce week-end... Smile


Je n'étais pas devant la télé hier au soir, Dream.
Je vous le conseille, voilà tout.
Et sans les mouchoirs.
Ce n'est pas Philadelphia. jap:
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageMer 07 Mar 2007, 17:42:44 Répondre en citant
Latcho Drom a écrit:
Ce n'est pas Philadelphia. jap:


j'espère bien, sinon je serai déçu par le film et par le réalisateur je crois (d'après ce que j'ai entendu dire de Philadelphia)

kis
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageSam 10 Mar 2007, 00:32:06 Répondre en citant
Bon, finalement, comme imaginé avant, l’affiche est très trompeuse.

6 couples, 12 personnes, 12 scènes, la contrainte de mettre un(e) acteur() sur 2 scène n’est pas mal, mais du coup chaque situation prend trop de temps sur le film et chaque couple n’est pas assez étudié.
Avec moins de couple, et 2 tours chacun, ça aurait peut-être été plus complet et moins caricatural parfois.
Et les acteurs amateurs sont trop inégaux, quand l’un est bien, l’autre ne suit pas forcément...
A mon avis, ça passerait mieux en théâtre puisqu’il s’agit de huit-clos successifs....
Mais ce sont les désavantages du cinéma d’essai...

Pour le cinéma d’art, par contre, pas mal, agréable, on sent le ressenti dans la manière de faire, de montrer les différentes situations possibles des couples en crise, selon les solutions possibles des uns et des autres.

Un bon moment donc, malgré les défauts de jeunesse, chaque situation aurait mérité un film à lui seul, à chaque spectateur selon son cas d’imaginer la suite de chaque situation présenté, ça fait un peu compil non achevée, mais avant qu’il ne disparaisse, je suis content d’avoir participé....
C’est quand même le cinéma que j’aime et que je privilégie, donc... assumons leurs défauts et mes préférences...
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
j'suis pas las
Invité

Hors ligne




MessageSam 10 Mar 2007, 13:41:59 Répondre en citant
je tiens a préciser que je n'ai rien à voir dans la réalisation du film précedent !!

Stéphane Brizé .... si tu nous lis ?


si tu pouvais faire un démenti officiel ?
[Haut]
Latcho Drom
Mine graphite

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2006
Messages: 860
Humeur du Jour: Excusez-moi du peu.

MessageMar 01 Avr 2008, 13:52:42 Répondre en citant
Be kind rewind

Si vous en avez la possiblilté, c'est le même réalisateur que Eternal Sunshine... que je compte revoir.
Et je viens de me souvenir l'acteur que j'avais déjà aperçu dans un autre film,
difficile de le remettre. Jack Black dans un autre registre King Kong.
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> EN APARTÉ : PALABRES ET CAUSERIES -> Brouillons de culture Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com