Portail
 


||  Index  ||  Portail  ||  FAQ  ||  Rechercher  ||  Connexion  ||  S’enregistrer  ||
 
 
 Information importante 
Place des Mots ferme ses portes...
Ma plus fidèle compagne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Une Nouvelle Vie
Stylo-plume

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2006
Messages: 2 650
Humeur du Jour: Vivre, c'est ne pas se résigner - Camus

MessageMar 26 Sep 2006, 11:11:21 Répondre en citant
Ma plus fidèle compagne.

J’avais à peine 15 ans lorsque je t’ai rencontrée. Premier chagrin d’amour et premières présentations. Tu accompagnais ma copine d’internat. Qu’est ce que c’était agréable, tu me faisais oublier ma peine, tu me faisais tourner la tête.

Et puis, c’était chouette d’être en ta compagnie, ta présence nous donnait de l’assurance. Avec toi, nous étions des grands. Au début, nous ne nous voyions que le We. A cette époque, quel délire, tu m’apportais ce réconfort que je cherchais. Et puis, je t’ai invitée chez moi alors que tout le monde te détestait, J’essayais de ne pas trop m’attacher … je ne voulais pas croire que tu risquais de me blesser. Depuis, tu ne m’as jamais quittée. Contre toute attente des convictions de la jeunesse, tu me suivais partout. Tu étais là ….après les cours à la fac, dans nos guindailles, dans nos grandes discussions lorsque nous voulions refaire le monde et surtout lorsque je pleurais, Tu m’a suivie dans chacun des gestes de ma vie de femme, de mère, dans mes bonheurs comme dans mes déceptions et mes tristesses.

Quelquefois, tu étais trop envahissante avec les copains, tu t’incrustais et je te demandais quelques heures de patience, d’accepter de ne pas faire partie de certaines soirées. Mais tu me faisais bien sentir que j’avais besoin de toi que tu ne me lâcherais plus. Tant de fois j’ai essayé de ne plus te regarder, de t’expliquer qu’il était temps que nous nous quittions. Tu me faisais mal, tu m’avais enchaînée et je voulais à nouveau me sentir libre.

Te souviens tu de l’Espagne ? Tu ne m’y avais pas suivie … c’était pour mieux me reprendre dans tes filets lorsque que tu apercevrais une faiblesse …. C’est toi qui avais raison ….

Allez, je ne t’en veux pas … J’ai accepté ta place dans ma vie mais promet moi une chose …. Ne t’attache pas à ceux et celles qui vivent leurs premiers bleus à l’âme et qui commencent leur envol dans la vie … Reste juste avec nous tes compagnes et compagnons du passé ….

Ma cigarette.


Dernière édition par Une Nouvelle Vie le Sam 28 Fév 2009, 21:17:33; édité 2 fois
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageMar 26 Sep 2006, 17:42:03 Répondre en citant
une nouvelle vie a écrit:
c’était pour mieux me reprendre dans tes filets lorsque que tu apercevrais une faiblesse …. C’est toi qui avais raison ….


pensif


je crois que tu n'étais pas encore là quand on s'est lancé dans la voie inverse avec Onde, celle de l'arrêt de la clope après des années et des années de vie commune (avec la clope pas avec Onde... angel ).

je te mets le lien

http://placedesmots.xooit.com/t770-Demain-j-arr%EAte.htm

On s'est dit qu'il valait mieux arrêter quand on allait mal que quand on allait bien, sinon à la première situation délicate, on irait plus facilement rechercher la béquille habituelle.
Et puis je me disais ne pas être une merde près pas de ma faute

Et franchement, depuis le 23 mai, à part une fois un soir au début, même si parfois j'y ai pensé, je n'en avais aucune envie.

Alors je ne sais pas s'il vaut mieux arrêter quand on va bien ou quand on va mal ?
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck


Dernière édition par Bluedream le Mer 27 Sep 2006, 09:22:19; édité 1 fois
[Haut]
aubin
Pointe bic

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2005
Messages: 501
Localisation: ici et las

MessageMer 27 Sep 2006, 08:48:32 Répondre en citant
Bluedream a écrit:
quand on s'est lancé dans la voie inverse avec Onde


En fait est ce que tout n'est aps une question de mots ?
Sa plus fidèle compagne le restera sauf le jour ou elle la nommera, exclusivement et au plus profond d'elle même, sa plus collante parasite . Non ?
____________________

Je n'ai pas les moyens des passions qui m'agitent. PB8592
[Haut]
Bluedream
Plume d'oie

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 11 182
Humeur du Jour: ...

MessageMer 27 Sep 2006, 09:26:46 Répondre en citant
aubin a écrit:
Bluedream a écrit:
quand on s'est lancé dans la voie inverse avec Onde


En fait est ce que tout n'est aps une question de mots ?
Sa plus fidèle compagne le restera sauf le jour ou elle la nommera, exclusivement et au plus profond d'elle même, sa plus collante parasite . Non ?


Oui bien sûr Aubin le sage jap:

Je ne sais pas pour Onde, mais ma démarche a commencé par un dégout intellectuel de cette dépendance et mon refus de plus en plus fort de toute dépendance.
Et puis également me prouver et prouver que je pouvais m'améliorer et être sain de corps (enfin autant que possible...), à défaut de l'esprit whistle

Je ne voyais plus ce petit tube comme source de plaisir mais comme source de dégoût.
____________________
Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant... parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle.
Maurice Maeterlinck
[Haut]
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Place des Mots Index du Forum -> AU TOUR DE LA PLUME -> Les Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com